Visit’taville, des mini-entrepreneurs en bronze

mer 24/05/2017 - 19:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Les élèves ont présenté leur mini-entreprise "Ludoconnect" et leur service " Visit'taville" à un jury de professionnels. Grâce à leur parcours ludique, numérique et culturel qui permet de découvrir les différents monuments de la ville du Puy tout en s'amusant, les mini-entrepreneurs terminent à la 3ème place du concours.

Lire l'interview des élèves avant la finale nationale :

Les enfants vont adorer visiter Le Puy-en-Velay
24/05/2017

Ces ados ponots se sont rendu compte qu'ils ne connaissaient pas leur ville et que les textes sur les bornes existantes étaient trop longs et peu attractifs. Alors ils ont créé leur propre produit et l'ont vendu à la Ville du Puy.

Les élèves de seconde PFEG (Principes fondamentaux de l’économie et de la gestion) du lycée public Simone Weil du Puy-en-Velay, ainsi que les élèves en mention complémentaire zinguerie du BTP CFA (Centre de formation des apprentis) de Bains, font un carton avec leur service « Visit’taville » dans le cadre du concours EPA (entreprendre pour apprendre). Ils sont champions régionaux et se préparent à participer à la finale nationale à Paris les jeudi 1er et vendredi 2 juin 2017.
Déjà l’an dernier, leurs prédécesseurs du lycée Simone Weil avaient terminé 2ème au plan national avec leur cendrier ludique et écolo.

Cette année, ils sont 54 élèves de seconde du lycée Simone Weil et 9 élèves de la mention complémentaire zinguerie du BTP CFA Haute-Loire à faire partie de l’entreprise Ludoconnect. Ils ont créé cette mini entreprise dans le cadre du concours EPA afin d’acquérir des compétences entrepreneuriales. Ce concours met en compétition des lycéens qui présentent des biens et services au sein d’une mini entreprise. Ils se présentent au concours avec un parcours numérique, ludique et éducatif nommé Visit’taville qui a pour but de faire découvrir ou de redécouvrir la ville du Puy aux enfants de 6 à 12 ans, aux écoles ou à toute personne recherchant des anecdotes sur la ville.

Gaëtan Olivier présente la mini-entreprise :


Visit’taville est un jeu d’aventure qui permet d’accéder à des vidéos explicatives par le biais d’un QR code. Pour le rendre plus attractif, les élèves ont décidé de proposer un « jeu de piste ». Ainsi à chaque borne, l’enfant flashe le QR code avec son Smartphone, écoute la vidéo et répond à la question posée (exemple : Pourquoi la place du Martouret s’appelle-t-elle ainsi?). A chaque bonne réponse, il détient un indice sur l’endroit où se trouve la prochaine borne. L’objectif : trouver la plus vieille maison bourgeoise de la ville du Puy.

> Voir + de vidéo Visit'taville

Au sein de Ludoconnect, les élèves sont répartis en quatre services.
Le service production qui réalise les kidybornes. Ce sont des bornes, qui seront apposées sur les bornes urbaines déjà existantes, sur lesquelles seront placées les QR code. Ce service est assuré par les élèves de la mention complémentaire zinguerie du BTP CFA Haute-Loire.
Le service ressources humaines qui s’occupe des contrats de travail et de la communication interne.
Le service financier se charge de vendre les actions remboursables, ou encore de fixer le prix de vente du produit.
Le service commercial et marketing a réalisé une étude de marché, créé les outils de communication et vendu le produit.
Ce sont les élèves de seconde PFEG du lycée Simone Weil qui assurent ces trois derniers services.

Les jeunes ont découvert le monde de la production de films grâce à leur partenaire Ymedia, société audiovisuelle ponote de Yann Lenhof. « Nous avons pu devenir pendant une journée de véritables acteurs ! », s’enthousiasment-ils, empruntant pour cela des costumes du Roi de l’oiseau.
Les élèves ont participé au Trading Day du 1er avril, ce qui leur a permis de présenter leur projet aux habitants du Puy, au maire Michel Chapuis et au président de la région Auvergne Rhône Alpes, Laurent Wauquiez. Conquis par Visit’taville, ils ont décidé de nous le leur acheter.
Ce vendredi 12 mai, les Ponots ont remporté le concours régional à Clermont-Ferrand.

Thomas Chapuis revient sur ce succès :


« Ce projet nous apporte expérience professionnelle, cohésion et travail d’équipe. Cela nous sera utile pour notre avenir professionnel car chacun apporte sa contribution », concluent-ils, avant de partir à Paris pour la finale nationale les  1er et 2 juin prochains.
Des jeunes à retrouver sur la page Facebook Visit'taville ou sur leur site internet Visit’taville.

Pierre-Louis Pichot présente la finale nationale.


Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire