Vidéo : Gilets jaunes et syndicats d'une même voix

mar 05/02/2019 - 18:19 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Aux sons des "Macron démission" et "Résistance", près de 2 000 manifestants se sont réunis ce mardi 5 février au Puy pour le premier mouvement où syndicats et Gilets jaunes marchaient main dans la main pour défendre des revendications communes.
Zoomdici avait déjà expliqué en détail les motifs de cette union, mais aussi les raisons qui ont justifié un rapprochement si tardif. Seuls deux syndicats de Haute-Loire ne se sont pas joints pas au mouvement intersyndical : l'UNSA et la CFDT.

Pouvoir d'achat, emploi, RIC, démantèlement des services publics, "Justice fiscale"...
Au coeur des revendications, comme depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, on retrouve bien sûr la défense du pouvoir d'achat, un consensus pour retraités, chômeurs, salariés et étudiants. Public comme privé étaient dans la rue ce mardi.
L'idée de beaucoup plus taxer les dividendes pour redistribuer davantage de richesses au salariat est également plebiscitée, avec la volonté d'une "Justice fiscale" plus affirmée, tout comme la perpétuelle demande de mise en place d'un RIC (referendum d'initiative citoyenne).
La fracture territoriale et le démantèlement des services publics sont également des motifs de colère, sans oublier bien sûr l'emploi, avec la fermeture annoncée de Défi Mode à Brioude (une cinquantaine d'emplois) et de Copirel à Langeac (plus de 80 salariés), sinistrant encore un peu plus un bassin de population déjà fragilisé.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire