Vers un temps propice aux conteurs et aux longues veillées...

Par Olivier Stevens dim 31/10/2021 - 17:00 , Mise à jour le 31/10/2021 à 17:00

La période de la Toussaint et d'Halloween et la lente descente vers l'hiver est un temps propice aux déguisements et aux longues veillées au coin du feu.

C'est aussi le temps des conteurs d'histoires, de sagas ou d'épopées en tous genres.

Des contes traditionnels et croyances populaires d'hier aux légendes urbaines d'aujourd'hui que nous apprennent-ils au juste?

Que disent-ils de nous et du monde?

Le Festival "Contes en Marches" va nous l'apprendre.

Tout le monde se souvient du conteur cévenol Jean-Pierre Chabrol. Il nous a ouvert à un monde fabuleux et transmis la mémoire vive de son terroir.

La 4ème édition biennale d' "Au travers des contes" s’intéresse au rôle de différents types de récits liés au folklore.

Il fût un temps, où ils se transmettaient d’une génération à l’autre, et reflétaient les préoccupations d’une population à un endroit donné, à une période donnée. 

Un système complexe et cohérent de représentations du monde et de savoirs, très éloigné de nos savoirs rationnels actuels

​Croyances populaires et contes traditionnels, élaborés et transmis en de multiples variantes durant des siècles, sont tous deux issus d'un même mode de pensée, en usage dans les sociétés de tradition orale. A travers eux, tout un système complexe et cohérent de représentations du monde et de savoirs, très éloigné de nos savoirs rationnels actuels, est perceptible.

C'est donc à l'exploration de ces imaginaires que nous sommes conviés.

Après une rapide définition et présentation des particularités de ce mode de pensée singulier, on abordera le domaine des croyances populaires. Des exemples concrets qui étaient en usage dans divers domaines (vie quotidienne ; relation avec l’environnement végétal, minéral …).

Puis on abordera les traces de l'existence de ces croyances populaires dans deux genres de la littérature orale : le conte et la légende.

Comment une meilleure connaissance des croyances populaires peut faciliter et enrichir la compréhension de ces récits traditionnels?

En 2000, si certains le perdent, Myriam trouve le Nord, et devient conteuse. C’est avec audace et plein engagement dans le corps et les mots que Myriam Pellicane attrape les histoires, allant sur des chemins peu explorés, peu proposés au public.

Un éventail de croyances populaires mis à l'épreuve d'un contemporain dévasté

Elle raconte comment sa recherche de tous temps, en des régions reculées, nous donne à percevoir un éventail de croyances populaires mis à l'épreuve d'un contemporain dévasté. Goulue d’anthropologie sorcière et de mythes, performeuse de la parole, Myriam rassemble en scène les pratiques et les rituels émergents pour bousculer les manières, pour donner à tous les publics la sensation plutôt que la compréhension.

Ré-enchanter un monde désenchanté, sortir de son quotidien pour mieux l’accepter 

De tout temps et dans toutes les cultures, l’homme a eu besoin de ré-enchanter un monde désenchanté, de sortir de son quotidien pour mieux l’accepter ensuite. Il a donc créé des récits, relatant ce monde et les événements, récits classés, selon leur contenu, dans différents genres narratifs. Alors que le conte a été défini depuis longtemps, d’autres genres plus contemporains, dont les légendes urbaines, remettent en question les classifications génériques traditionnelles.

Une culture informelle sans cesse réinventée

La légende urbaine est le produit d’une culture informelle sans cesse réinventée et partagée dans un contexte spatio-temporel particulier. Il en résulte une absence de consensus sur sa définition et ses caractéristiques. Elle se rapproche du conte, de la légende traditionnelle et du mythe, même du fait-divers, sans en avoir toutefois le statut. Dans les pas de Jean-Bruno Renard nous verrons que si son scénario est fictionnel, son contenu est, lui, présenté comme véridique et est destiné à être cru.

Entrer en résonance avec l’actualité

D’où proviennent les légendes urbaines, que racontent-elles et à quoi servent-elles ? Nous verrons comment les légendes urbaines modernisent ces récits et se réapproprient ce motif pour le faire entrer en résonance avec l’actualité.

"Au travers des contes", le mardi 9 novembre de 9h à 17h30 à la salle La Capitelle à Monistrol-sur-Loire.

Infos Colloque au 0648077225 ou sur www.konsldiz.fr
 

Vous aimerez aussi