"Une vie" : un seul en scène d’une intensité déroutante

Par N.De dim 07/11/2021 - 08:30 , Mise à jour le 07/11/2021 à 08:30

"Une Vie", d’après le roman de Guy de Maupassant, est interprété par l'un des plus beaux rôles de Clémentine Célarié. Cette ode à la vie, à la mort, aux joies et aux souffrances, est murmurée par la comédienne ce mardi 9 novembre à 20 heures au Théâtre du Puy-en-Velay.

« Une vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on croit ».
C’est sur cette phrase que Maupassant achève son premier roman. Il nous raconte l’histoire de Jeanne. Une vie parmi d’autres. Avec toutes les découvertes, les grandes joies, les plaisirs, les désillusions, et les souffrances que cela comporte.
Une vie parmi d’autres, et toutes les vies en une. Jeanne est à elle seule toutes les femmes. Les saisons de l’existence se suivent, l’amour et la mort se succèdent, et l’éternel recommencement est là, tout près.
Les vagues de l’océan viennent laver l’existence de leur ressac purificateur. Un chef d’œuvre de la littérature française porté seule en scène par Clémentine Célarié.

Pour réserver vos places, vous pouvez utiliser ce SITE. Vous pouvez également contacter le Pôle billetterie du Théâtre au 04 71 09 03 45 ou par mail à billetterie@lepuyenvelay.fr

Horaires d'ouverture du Pôle billetterie du Théâtre :
• du Mardi au Vendredi de 12h30 à 18h30 (non-stop).
• Le samedi de 10h30 à 12h30 et les jours de représentation.

Clémentine Célarié est révélée en 1986 (Nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle dans un rôle d'épouse frustrée dans le film de Jean-Jacques Beineix : 37°2 le matin. Elle rencontre son public dans La Femme secrète, La Vie dissolue de Gérard Floque, Le Complexe du kangourou.

En 1992, elle est nommée aux Césars pour son rôle dans Nocturne indien. Dans les années 1990, elle tourne une série de comédies grand public, telle La Vengeance d'une blonde.

La décennie s'achève avec un retour au théâtre et à la chanson. La pièce Madame Sans-Gêne au théâtre Antoine (2000) lui procure en 2002 une nomination aux Molières.

Elle obtient un certain succès dans la pièce de Goldoni, La serva amorosa et à la télévision, avec des téléfilms tels que Sa raison d'être ou la série Les Bleus.

En 2011, elle interprète le personnage de Marthe Richard dans un téléfilm, puis elle reçoit le prix d'interprétation au Festival de la Rochelle pour J'ai peur d'oublier.

En 2018, la comédienne était venue interpréter sur la scène du Théâtre l’adaptation du film « Sur la route de Madison » avec Aurélien Recoing comme partenaire. Le public lui avait réservé alors une ovation à la hauteur de sa performance ce soir-là.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire