Une opération de solidarité inégalée pour les enfants malades à Bon Secours

Par Nicolas Defay ven 08/10/2021 - 06:00 , Mise à jour le 08/10/2021 à 06:00

C’est sans aucun doute la plus grande action de générosité jamais réalisée en Haute-Loire. Clubs de foot professionnel, structures diverses et variées, commerçants en tout genre...Ce qui ne devait être qu’un petit don aux enfants hospitalisés de la clinique privée ponote s’est transformé en un torrent de mains tendues venant de toute la France et au-delà.

À la base, ils sont deux. Deux compères qui ne s’attendaient sûrement pas à ce que leur idée sortie entre deux verres lors d’une soirée d’il y a un an et demi aboutisse à cette montagne d’humanité. « Stéphane et moi cherchions un moyen d’aider des enfants qui se battent contre leur maladie, explique Armin, directeur du magasin Sport 2000 sur la zone de Chirel au Puy-en-Velay. Mais nous ne savions pas vraiment que faire et avec qui. Et puis on s’est dit qu’avec les quelques contacts que nous avions dans le foot, et notamment avec certains clubs de Ligue 1, on pouvait leur demander de nous offrir quelques maillots dédicacés. L’idée était ensuite qu’on les confie à des associations ou des hôpitaux ».

« Si quelques t-shirts signés pouvaient apporter des étincelles dans les yeux des enfants malades alors le match était gagné pour nous. » Stéphane, militaire au Puy-en-Velay

Le troisième mousquetaire

Le premier à lever les crampons est le club stéphanois de l’ASSE. Et en mars 2020, le t-shirt vert, noirci de signatures des joueurs, se pose alors comme la première pierre du gigantesque ouvrage à venir. « Avec Armin, on a voulu associer le sport et la maladie, livre Stéphane, militaire au Puy-en-Velay. Nous trouvions ça totalement complémentaire. Si quelques t-shirts signés pouvaient apporter des étincelles dans les yeux des enfants malades alors le match était gagné pour nous. »

Et puis se greffe un troisième mousquetaire dans l’aventure. Les deux instigateurs parlent de leurs initiatives à Isabelle Hostin. La dame aux innombrables casquettes humanitaires use aussitôt de son carnet d’adresses pour rallier plus de monde et de partenaires. « Pour être honnête, nous ne pensions pas que le projet irait aussi loin, partage la présidente de l'association Les Chemins de l’espoir. On sait que la Haute-Loire est bien placée pour sa générosité. Aujourd’hui, elle a fait preuve d’une attitude incroyable ».

« Mutualiser autant de joueurs de clubs professionnels à travers la France pour se focaliser sur un seul endroit est simplement inédit ». Armin, directeur de Sport 2000 à Chirel

Des coups de pouces qui viennent même de Jérusalem

L’ASSE s’érige en premier de cordée auxquels s’ajoutent le Stade Brestois, le Clermont Foot, le PSG, le club de Montpellier ou encore Le Puy Foot. Mais pas que. Le COP Rugby transforme également son essai. Ensemble, ils inondent Armin, Stéphane et Isabelle avec des maillots dédicacés des joueurs et des dizaines d’exemplaires sans griffe.

L’appel de solidarité est alors mis sur la toile, notamment sur les réseaux sociaux. Gaétan Varenne, ancien footballeur au Puy et professionnel en première division à Jérusalem, prend connaissance de l’initiative et envoie à son tour un maillot signé par lui-même et ses coéquipiers. « Christelle Alquier, championne d’Europe Handisport Basket et première femme à avoir gravi le Kilimandjaro sera présente lors de la remise des maillots, indique Stéphane. Tout comme le président de l’ASSE, Roland Romeyer ! ».

« En portant le maillot de son joueur préféré, l’enfant se sent plus fort, plus courageux et capable de battre n’importe quel adversaire, même la maladie ». Isabelle Hostin

Plusieurs dizaines de maillots ont été envoyées des 4 coins de l'Hexagone. Photo par Nicolas Defay

Le quatrième mousquetaire

Et puis ce sont les boutiques de la zone de Chirel qui prennent part au voyage. « Cédric Lopez, président de la zone commerciale, se penche à son tour sur l’opération, souligne Armin. Décathlon, pourtant mon concurrent direct, nous a tendu un chèque de 300 euros. Quand il s’agit d’aider des enfants, la concurrence n’existe plus. Nous sommes tous ensemble pour eux. Darty a offert des écrans, King Jouet des jeux, Tridôme des bons d’achat... L’association des commerçants de Chirel est venue en très grand renfort ».

S’impose alors le quatrième mousquetaire. Jacques Largeron, docteur et président du conseil de bloc de la clinique Bon Secours du Puy, pousse sa direction à rencontrer les trois escrimeurs des débuts. Le projet prend alors une autre dimension.

  • Armin, directeur de Sport 2000 de la zone de Chirel, à l’initiative du projet.
  • Stéphane, miliaire au Puy, ami du premier, grand supporter l’ASSE, et également bâtisseur de solidarité.
  • Isabelle Hostin, présidente des Chemins de l’espoir et au sein de bien d’autres associations humanitaires. A insisté pour que des Monsieur Patate soient installés dans la salle de jeu des enfants.
  • Jacques Largeron, docteur et président du conseil de bloc de la clinique Bon Secours. À l’origine de l’idée des maillots restructurés en blouse opératoire pour les enfants.
  • Christelle Alquier, championne d’Europe Handisport Basket
  • Gaetan Varenne, ancien footballeur au Puy et professionnel en ligue 1 à Jérusalem
  • Roland Romeyer, président de l’ASSE
  • Marie Laure Dumas, couturière magique.
  • Cédric Lopez, président de la zone commerciale de Chirel
  • Crédit agricole et l’ACEF (assurance pour les fonctionnaires), grands donateurs financiers
  • King Jouet : des jouets et des tables pour les enfants.
  • Atol de la galerie marchande de Géant, le bar tabac Le Dolaizaon et Décathlon : dons financiers
  • Darty : des tablettes et des écrans plats
  • Darty cuisine : des plants de travail
  • Mondial Tissu : du tissu pour les blouses de princesses
  • Tridôme : des bons d’achat pour du matériel
  • Géant casino : des jouets pour les enfants
  • Le Puy Foot
  • Le COP Rugby (maillot et entrée pour les matchs)
  • L’ASSE
  • Le Stade Brestois
  • Clermont Foot
  • Le PSG
  • Le club de Montpellier

« Ils pourront même converser en direct de leur chambre d’hôpital avec des joueurs professionnels ! »

« Avec Jacques Largeron, nous avons décidé d’orner la salle d’attente des enfants avec tous les maillots dédicacés, poursuit Stéphane. Les autres maillots seront transformés en blouse opératoire pour les jeunes malades. Les enfants iront au bloc habillés du maillot de leur équipe préférée. Ça les rendra assurément plus fort et plus confiant. » Les tablettes fournies par les commerçants serviront à regarder un dessin animé, écouter de la musique jusqu’à la salle d’opération et communiquer avec leurs parents jusqu’au bout avant de se faire endormir.

Cerise sur le gâteau, Roland Romeyer apportera un robot immersif qui permettra aux enfants de plonger, via les tablettes récoltées, dans l’ambiance du stade Geoffroy Guichard, du match et de la foule. « Ils pourront même converser en direct de leur chambre d’hôpital avec des joueurs professionnels ! »

La remise des maillots avec les intervenants nommés se fera dans la clinique Bon Secours dans le courant du mois d'octobre. La date est volontairement cachée car la direction de la clinique souhaite limiter le nombre de personnes à 50 afin de respecter les protocoles sanitaires.

Du foot mais aussi des princesses

Le foot, c’est bien. Mais beaucoup de petites filles n’aiment pas forcément le ballon rond. « Encore une fois, c’est grâce à l’aide d’un autre commerçant et les compétences d’une couturière que la magie prend forme pour les jeunes patientes, partage Isabelle Hostin. Mondial Tissu nous a donné des mètres de tissu à l’imprimé de princesses Disney. Et Marie-Laure Dumas, avec ses doigts de fée, s’engage à confectionner des blouses pour que les fillettes puissent déambuler dans les couloirs de la clinique ainsi vêtues ».

Jamais auparavant autant d’engagements et de forces ne s’étaient mutualisés ainsi en Haute-Loire. Plus que des joueurs de foot ou de rugby, plus que des commerçants au grand cœur, c’est toute une armada de mousquetaires qui ont tiré l’épée ensemble pour dessiner des sourires sur le visages des enfants. Et gagner le match contre la maladie.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire