Une maison de retraite (vraiment) pas comme les autres

Par Nicolas Defay mer 13/10/2021 - 06:00 , Mise à jour le 13/10/2021 à 06:00

Ici, les résidents atteignent rarement l’âge canonique de 30 ans. Et dans cet établissement de Retournac, les locataires ont été abandonnés, parfois maltraités. Le Refuge de l’Écureuil sur le Vieux Chêne accueille chats, chiens et bien d’autres amis à quatre pattes pour qu’ils puissent terminer leurs jours d’une manière digne et libre.

Depuis 2014, Bruno et Sandrine Ribeyron ont fait de leur maison basée à Sarlanges, commune de Retournac, une oasis destinée aux animaux abandonnés ou blessés par la vie. Sur un immense espace de plus d’un hectare, les gentilles bêtes profitent ainsi de l’endroit pour passer de chouettes moments en collectivité aux bons soins de leurs sauveurs. Depuis le 1er mars 2021, le couple au grand cœur a complété son offre en ouvrant un nouveau service au sein du Refuge. Une maison de retraite pour les plus anciens. Mais victime de leur succès, ils vont devoir déménager afin d’acquérir la surface nécessaire pour que la myriade de lapins et de poules, les 26 chats, les 6 chiens, les 5 chevaux, les 2 boucs et Zaza le cochon puissent vivre tranquillement sans se marcher sur la queue.

Cinq chevaux sont pensionnaires dans le Refuge. Photo par Le Refuge de l'Ecureuil sur le Vieux Chêne.

Infos pratiques

Si vous souhaitez contacter Bruno et Sandrine Ribeyron, vous pouvez les joindre au 06.80.61.70.94 et au 06.71.39.09.39
Leur adresse mail : l.ecureuil.sur.le.vieux.chene@gmail.com
Pour le site du Refuge, c’est ICI
Pour leur page Facebook, c’est par

« Pour que l’on puisse continuer à faire vivre cette arche de Noé »

« Nous avons cherché partout une propriété en Haute-Loire qui correspondrait à nos attentes mais en vain, explique Bruno Ribeyron. Toutefois, nous avons déniché un bijou dans le département de l’Allier. Nous sommes un peu attristés de devoir quitter le 43 mais notre passion et notre envie de toujours plus aider ces animaux sont plus fortes que l’amour d’un territoire ».

La ferme en question est composée de plusieurs dépendances et surtout de 47 hectares de prairie tout autour. « Malheureusement, en dépit du prix intéressant de la propriété bourbonnaise, la vente de l’ancien Refuge ne va pas suffire pour l’acquérir, se désole-t-il. Nous faisons un appel à tous ceux qui voudraient bien nous aider pour que l’on puisse continuer à faire vivre cette arche de Noé, quel que soit l’endroit ».

395 000 euros est le prix de la maison et ses terrains à Autry-Issards dans l’Allier. Bruno et Sandrine Ribeyron espèrent tirer 230 000 euros de leur vente de leur propriété à Retournac. Si la fondation 30 millions d’amis se charge des futurs aménagements, il reste au couple une grosse somme à trouver encore.

L'un des 26 félins du Refuge. Photo par Le Refuge de l'Ecureuil sur le Vieux Chêne.

« Ici, on ne juge pas la personne qui vient nous confier son animal »

Bruno Ribeyron, ancien fonctionnaire au Conseil départemental de la Haute-Loire dans les services de la voirie, décrit la philosophie du Refuge de l’Écureuil sur le Vieux Chêne. « Ici, on ne juge pas la personne qui vient nous confier son animal. Nous le prenons et c’est tout car notre priorité est de le sauver. Quand l’un d’eux est blessé, nous faisons du sauvetage. Et quand il est sur pied, nous le proposons à l’adoption. » Bruno Ribeyron ajoute : « Si un animal ne trouve aucun maître malgré tout, nous le gardons et nous le choyons jusqu’à la fin. »

« Ce n’est vraiment que du bonheur ! »

Depuis mars de cette année, le Refuge ouvre à présent les bras aux animaux les plus âgés. « Dans cette maison de retraite, il n’y a pas de box ou de barrières, insiste Bruno Ribeyron. Ils sont libres totalement. D’autre part, les animaux âgés ne seront jamais mis à l’adoption. Ils sont avec nous et les autres pensionnaires pour toujours ».

En contrepartie, celles et ceux qui ont souhaité, pour des raisons personnelles, se séparer de leur vieil animal sans l’abandonner véritablement s’engagent à verser un loyer mensuel qui diffère selon le type d’animal. « Toute cette grande famille nous demande un travail 7 jours sur 7, c’est vrai, admet-t-il. Mais nous ne voyons pas le temps et les efforts passer. Ce n’est vraiment que du bonheur au quotidien ! ».

La maison de Retournac est en vente. Photo par Le Refuge de l'Ecureuil sur le Vieux Chêne.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire