Une grippe '''pas plus virulente''' que les autres années

mar 26/03/2019 - 17:49 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

L’épidémie de grippe est désormais terminée dans toute la France métropolitaine, ce qui ne veut pas dire que certaines personnes n’ont pas la grippe en ce moment, mais en termes de santé publique, sur l’ensemble de la population française, la période épidémique est passée. Au plan national, le taux d’incidence des syndromes grippaux est en diminution pour la sixième semaine consécutive.
En Auvergne-Rhône-Alpes, le taux d'incidence régional pour la semaine du 18 au 24 mars était de 56 pour 100 000 habitants, soit 4 502 cas déclarés selon Santé Publique France. Ce qui la place au 3ème rang des régions les plus touchées derrière l'Occitanie (79 cas pour 100 000) et les Pays de la Loire (66 cas pour 100 000).
Les chiffres par départements ne sont pas communiqués car la marge d’erreur serait trop grande étant donné que les statistiques reposent sur les déclarations des médecins sur la base du volontariat.

8 800 décès liés à la grippe cet hiver en France
Le 7 février, la ministre de la santé Agnès Buzyn a estimé que le vaccin était « moyennement efficace cette année ». Pour la responsable de l'antenne Auvergne-Rhône-Alpes/Bourgogne-Franche-Comté du réseau Sentinelles, le Dr Marianne Sarazin, basée à l'Hôpital Le Corbusier à Firminy, « Madame Buzyn s’est exprimée un peu trop vite, avant de nous interroger. Par rapport à l’année dernière, la grippe est arrivée un peu plus tard, mais si vous regardez l’épidémie depuis que le réseau Sentinelles existe, c’est-à-dire depuis 1984, en fait elle n’est pas très différente des autres. Elle n’a pas été significativement plus longue ou plus virulente. Toutes les grippes tuent malheureusement mais c’est une épidémie classique. » Environ 8 800 décès attribuables à la grippe (y compris de manière indirecte en présence d’une maladie chronique ou sous-jacente) ont été recensés en France cet hiver, en majorité parmi les plus de 75 ans, jusqu’au 24 mars (l'antenne Auvergne-Rhône-Alpes ne dispose pas des chiffres régionaux). Un triste bilan équivalent aux autres années.

> Le détail des syndrômes grippaux déclarés en Auvergne depuis 1985 :


(Syndromes grippaux en Auvergne depuis 1985. Source : Sentiweb.fr)

Un vaccin efficace à 67% contre la souche principale et à 31% contre la secondaire
L’efficacité vaccinale a été mesurée. Selon les premières données collectées par les médecins Sentinelles, l'efficacité du vaccin antigrippal contre tous les virus grippaux est estimée à 41% chez les personnes âgées de 65 ans et plus, et 50% chez les personnes âgées de moins de 65 ans ayant des facteurs de risque de complications. L'efficacité vaccinale par virus chez l'ensemble des personnes à risque de complications, est de 67% contre le virus A (souche H1N1) et de 31% contre le virus A (souche H3N2). « Ces estimations seront affinées dans les semaines à venir », précise Santé Publique France.
« Plus on avance en âge, plus on construit son immunité car on a déjà contracté une diversité de souche au court de sa vie, explique le Dr Marianne Sarazin, les syndromes seront donc minimes au moment de contracter la même souche une deuxième fois. Mais après 75 ans, l’immunité chute. C’est pourquoi les personnes âgées sont beaucoup plus vulnérables aux infections. »

> Lire aussi : La grippe, le vaccin, moi et les autres (18/01/2019)

L’hémisphère Sud entrera dans sa période épidémique d’ici deux mois. Les souches sont donc en train d’être isolées pour la préparation du vaccin 2019/2020 de l’hémisphère Nord. Le but est d’inclure toujours plus de souches, quatre pour l’hiver prochain. Car plusieurs virus de la grippe circulent en même temps (il s’agit d’un virus extrêmement susceptibles aux mutations). D’après le Dr Marianne Sarazin, cette année « une grande partie des souches étaient présentes dans le vaccin ».

Annabel Walker

> Voir le dernier bulletin national (27/03/2019)

Cet hiver, en France, la grippe n'a pas touché plus de personnes que les années précédentes :

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire