Une double action par les enfants et pour les enfants

Par Nicolas Defay mar 28/06/2022 - 17:00 , Mise à jour le 28/06/2022 à 17:00

Ils peuvent être fiers et ils le sont. Des élèves de l’école Edith Piaf du Val-Vert ont mené deux projets de front. Le premier est la création d’un parcours d’orientation à la Pinatelle du Zouave dédié à tous les enfants. Le second est une immersion au cœur du développement durable ainsi que la réappropriation du domaine public grâce à l’art.

Ce sont des boules d’énergie qui courent dans la clairière de 3 000 m² tout au fond de la Pinatelle du Zouave. Il faut dire que Nora, Leïla et leurs camarades scolarisés en CM1-CM2 à l’école Edith Piaf connaissent bien le territoire. Durant toute l’année scolaire, ils ont mis leurs cerveaux en commun pour créer, avec l’aide du centre de loisirs du Val-Vert (CLAé), une véritable course d’orientation en ces terres des « bois tordus ».

Les arbres de la Pinatelle du Zouave, témoins de l'histoire des hommes.
Les arbres de la Pinatelle du Zouave, témoins de l'histoire des hommes. Photo par Nicolas Defay

La forêt des bois tordus

La Pinatelle du Zouave est une vieille forêt de pins. Sa singularité vient du fait des arbres dont les troncs affichent des poses torturées, tordues à l’extrême, difformes, certaines parties s’entortillant étrangement entre elles. Ces sculptures ont été façonnées au fil du temps par nos lointains ancêtres qui coupaient les branches d’une façon particulière afin d’éviter aux pins de boulange de prendre de la hauteur. Ainsi, ils constituaient facilement des fagots de bois pour les vendre ensuite...aux boulangers du bassin ponot.

Trouver les dix animaux cachés dans la forêt

La particularité de ce parcours est qu’il a été pensé et constitué pour les plus jeunes qui ne savent pas encore lire. « Il est clairement dédié à la petite enfance, explique Jacques Grimaud, en charge de la gestion des espaces naturels sensibles au Département de la Haute-Loire. Ce projet est né de la collaboration entre le Conseil départemental, la Caf, l’Agglo, la Ville du Puy et le centre de loisirs du Val-Vert. Les jeunes participants doivent trouver les dix points matérialisés sur une carte qui sont cachés dans cette clairière de la Pinatelle. Les numéros sont remplacés par des pictogrammes à l’effigie d’animaux. Le but est de les dénicher le plus rapidement possible en s’aidant de la carte ».

À noter que, si le recto de la carte est destiné aux enfants n’ayant aucune notion de la lecture, le verso contient une autre version pour celles et ceux plus à l’aise avec les mots. Un certain Monsieur Crapaud y conte une belle histoire où sont dissimulés de précieux indices dans chacune des phrases.

« Un parcours d’orientation pour les 7 à 107 ans est aussi sur le point d’être achevé. Il comporte 30 bornes de poinçonnage et s’étale sur les 30 hectares de la Pinatelle du Zouave » Jacques Grimaud

La clairière de la Pinatelle n'a plus de secrets pour les élèves concepteurs.
La clairière de la Pinatelle n'a plus de secrets pour les élèves concepteurs. Photo par Virginie Giraud

Où trouver les cartes ?

Pour toutes les courses d’orientation, elles sont téléchargeables sur le site du Département de la Haute-Loire.
Elles peuvent également être récupérées à l’Office de Tourisme du Puy-en-Velay.
Enfin, les responsables approvisionneront les présentoirs à l’entrée du site de la Pinatelle du Zouave.

Ne pas perdre la boussole

« Pour ce projet de la course d’orientation, les enfants ont rencontré Olivier Bonnet de l’association Azimut 43, livre Emmanuelle Fontanille, responsable du service cohésion sociale et de la politique à l’Agglo et la Ville du Puy. Ils ont ainsi pu être sensibilisés aux cartes, à l’utilisation de la boussole, à la biodiversité et aux méthodes pour se repérer dans l’espace ».

Les jeunes créateurs volontaires ont passé 3 heures par semaine durant les temps périscolaires avec les éducateurs du CLAé pour mettre en place cette nouvelle activité.

Des idées et de l'énergie... Photo par Virginie Giraud

« La problématique de l’environnement, les déchets dans la rue, le recyclage »

L’autre projet porté par 12 élèves également mais du niveau CE1-CE2 s’est concentré sur la sphère de l’environnement. Intitulée « Les’arts et le développement durable », cette opération a permis aux enfants de prendre conscience de la fragilité du monde et de l’importance de le préserver autant que possible.

« La problématique de l’environnement, les déchets dans la rue, le recyclage...nombre de sujets ont été abordés sur ce domaine », souligne Emmanuelle Fontanille. Des intervenants experts sont d’ailleurs intervenus en ce sens comme le maître composteur Stéphane Ollier de la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay.

« L’objectif des projets indiqués a été de donner la possibilité aux enfants d’apprendre autrement tout en restant attachés à l’école. Ils ont appris les mathématiques, l’histoire, la géo et le français en faisant des choses différentes que le cadre classique ». Emmanuelle Fontanille

Les CE1-CE2 de l'école Edith Piaf au cœur de leurs créations au Val-Vert.
Les CE1-CE2 de l'école Edith Piaf au cœur de leurs créations au Val-Vert. Photo par Virginie Giraud

Transformer une bouche d’égout en objet d'art

Un deuxième volet a ponctué les semaines des CE1-CE2. « L’équipe encadrante a eu l’autorisation d’investir l’espace public du Val-Vert et en particulier la place Eugène Pébellier, partage Emmanuelle Fontanille. Avec les conseils de l’artiste Aurélie Chastagnol, ils ont utilisé le mobilier urbain comme les poubelles, les bouches d’égout, les bancs ou encore les escaliers pour leur donner une fonction artistique éphémère ». Elle conclue en ces mots : « Le but était de se réapproprier ce quartier en plein mouvement dû aux importants travaux engagés ici ».

Des sourires et des regards emplis de fierté...
Des sourires et des regards emplis de fierté... Photo par Virginie Giraud

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire