Une cheville foulée et un hélitreuillage à Polignac

ven 14/05/2021 - 22:00 , Mise à jour le 15/05/2021 à 04:00

Vendredi 14 mai vers 17 heures, les sapeurs pompiers spécialisés du GRIMP sont intervenus à la Roche de Flayac, commune de Polignac. Si l'accident reste léger, Dragon 63 a été nécessaire pour évacuer la victime.

Ils étaient 5 randonneurs à arpenter la Roche de Flayac, imposant monticule de pierre qui fait face à l'antique village de Polignac. Aux alentours de 17 heures ce vendredi 14 mai, l'un d'eux glisse sur l'étroit sentier qui sillonne les pentes abruptes et se plaint aussitôt de douleurs à la cheville. La victime est une femme de 24 ans, provenant de la région parisienne, venue en Haute-Loire pour passer le pont de l'Ascension.

"Douloureux pour la victime de franchir le petit sentier à pied et dangereux aussi pour les hommes du GRIMP"

Quelques minutes après, dix sapeurs pompiers sont là pour constater la situation. L'équipe du GRIMP (groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux) doit alors intervenir pour sécuriser la victime et tenter de rejoindre les véhicules en contrebas. Il place une attelle sur la cheville de la victime et entreprend la descente. "Au bout de seulement dix mètres, on a vite compris qu'il serait douloureux pour la victime de franchir le petit sentier à pied et dangereux aussi pour les hommes du GRIMP", explique un responsable. L'hélicoptère Dragon 63 est alors demandé en renfort.

Photo par Nicolas Defay

"Beaucoup pensent que l'hélicoptère est demandé seulement dans le cas d'un accident grave"

"Beaucoup pensent que l'hélicoptère est demandé seulement dans le cas d'un accident grave, livre le responsable du GRIMP. Mais ce n'est, en fait, qu'un moyen de transport supplémentaire que l'on adapte selon la situation. Aujourd'hui, pour le bien-être de la victime, sa sécurité et celle des pompiers, la présence de Dragon 63 était évidente".

En moins de cinq minutes, l'hélicoptère se place au-dessus du lieu de l'accident et y fait descendre un professionnel. Cinq minutes après, lui et la victime sont hissés alors que l'hélicoptère s'éloigne déjà de la zone pour se diriger vers le Centre Hospitalier Emile-Roux. Si la victime a fini son pont de l'Ascension par terre, elle pourra se targuer d'avoir expérimenté une ascension hors du commun.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés