Une championne vellave coiffe les Américaines au poteau

sam 20/01/2018 - 14:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

En Haute-Loire, on connaît le tir à l’arc et propulseur/sagaie (armes de jet préhistoriques), une famille de passionnés vellaves a en effet déjà organisé plusieurs manches dans le département à Chilhac, au Puy, Ceyssac, Blanzac ou encore Saint-Paulien.
----

-----Dans cette famille Jamon, il y a le père Christophe, facteur d’arcs et de propulseurs/sagaies préhistoriques, également pratiquant reconnu sur le circuit européen. Tout comme ses enfants, Antoine (20 ans, champion du monde 2010, 2011 et 2012), Fanny et Lucie (18 ans).
Cette dernière, Lucie, vient de rafler le titre planétaire de tir au propulseur/sagaie pour 2017, sa sœur Fanny est quant à elle 4e du classement. Tout ceci est-il sérieux ? Eh bien oui très sérieux, même si les pratiquants européens de cet art de vivre ne sont jamais vraiment tout à fait  en mode compétition.

Winners made in USA
En réalité, pour comprendre l’aspect très officiel et la mise à jour des performances à l’échelle de la planète, il faut se tourner vers les USA.
Ce sont des passionnés de tir à l’arme de jet préhistorique nord-américains qui ont mis en place cette épreuve mondiale de tir de précision au propulseur/sagaie. Ils ont dû se rendre à l’évidence que le caractère très compétiteur de leur approche n’était pas forcément synonyme de performance assurée, l’ « école » européenne et/ou française, au prime abord plus dilettante, générant des tireurs à même de surclasser les candidats étas-uniens.

Record obtenu à Vallon-Pont-d’Arc
Chaque manche du championnat européen consacre un temps à cette épreuve. Il s’agit pour le tireur d’effectuer cinq lancers à 15 m et cinq autres à 20 m. Les Américains de la world atlatl association (atlatl est un mot aztèque signifiant propulseur) répertorient ensuite toutes les performances mondiales de l’année et décernent leurs titres (femmes, hommes, jeunes) à celle et celui qui ont fait le meilleur score sur une épreuve.
En 2017, Lucie Jamon a participé à plusieurs manches, en France. Mais c’est à Vallon-Pont-d’Arc (07), en octobre dernier, qu’elle a signé le record annuel qui lui a permis de décrocher le titre, surclassant ainsi 113 autres concurrentes à travers le monde.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire