Une caravane particulière pour une aventure professionnelle

sam 21/01/2023 - 06:00 , Mise à jour le 21/01/2023 à 06:00

Pour la troisième édition, la Mission Locale du Velay et Pôle-Emploi, organisent une caravane de l'alternance. Plusieurs dates sont prévues à travers tout le département entre janvier et février 2023. L'objectif : s'adresser aux collégiens pour anticiper leur orientation professionnelle. 

Manque d'informations, fausses idées sur certaines professions ou encore a priori. Autant de doutes que la Mission locale du Velay et le Pôle-Emploi souhaitent effacer dans l'esprit des jeunes.
Pour la troisième édition, ils organisent la caravane de l'alternance. Cette année, ils s'adressent en priorité aux jeunes collégiens, avec l'envie d'anticiper et de préparer leur orientation professionnelle. " L'alternance répond à des tensions dans certains secteurs d'activités. Il faut qu'on gagne du temps pour plus tard. On sème de petites graines maintenant.", explique Marie-Claire Vial, directrice de la Mission locale du Puy. 

 

 

Bâtiment, hôtellerie/restauration, monde de la santé, des secteurs qui recrutent 

Cette année les organisateurs ont décidé d'avancer la date pour permettre aux jeunes de découvrir les formations disponibles avant de faire leurs vœux sur la plateforme Parcoursup. Pour rappel, la phase d'inscription et de formulation des souhaits a ouvert ce mercredi 18 janvier 2023. " Aujourd'hui, en Haute-Loire, les formations vont aussi bien du commercial au commerce international, en passant par des formations techniques telles que des BTS. L'offre est extraordinaire", se réjouit Isabelle Favier, conseillère information référente pour l'apprentissage à la chambre de commerce et d'industrie.
Cependant, de nombreux secteurs peinent à recruter. " On veut aider les secteurs en tension et anticiper. Aujourd'hui par exemple, près de 70 postes dans le bâtiment ne sont pas pourvus dans certains endroits du département", expose Andrew Brugière, conseiller pôle emploi sur l'accompagnement des jeunes demandeurs d'emploi. L'alternance peut aussi être proposée à des personnes souhaitant se reconvertir. 

En 2022, 1600 contrats d'alternance ont été signés dans le département 

Au début de l'année 2023, le président de la République a renouvelé sa volonté d'aider financièrement les entreprises pour embaucher des jeunes en contrat d'apprentissage. Cette aide s'élève à un montant de 6000€. " Le président s'engage à maintenir cette subvention jusqu'à la fin de son quinquennat", précise une responsable altiligérienne de la Direction départementale de l'emploi, du travail et de la solidarité (DDETS).

" J'écoute aussi les répondeurs téléphoniques", I. Favier, conseillère information référente pour l'apprentissage à la CCI de Haute-Loire. 

Depuis 2020, la Chambre de commerce et d'industrie a ouvert un Centre de Formation d'Apprentissage permettant d'accueillir entre 20 et 25 étudiants chaque année. " En alternance, les étudiants ont cette culture de l'entreprise à 75% du temps de leur cursus. Le reste de l'emploi du temps est consacré à la formation au CFA. Tout au long de sa formation, le jeune est suivi par un tuteur désigné par l'entreprise qui l'accueille", décrit Isabelle Favier. Selon la conseillère, entre 95 et 98% des étudiants sortis de ce CFA sont embauchés en CDI à l'issue de leur cursus.
Cette spécialiste rappelle toutefois l'importance de présenter un bon CV et une lettre de motivation cohérente lors du recrutement. " J'écoute aussi les répondeurs téléphoniques. Je recommande aux jeunes de seulement indiquer leurs nom et prénom dans le message. ça peut jouer en leur défaveur", sourit-elle.
En 2022, portés par les aides ce sont 1600 contrats d'alternance qui ont été signés dans le département. Un chiffre qui représente une hausse de 40% entre 2021 et 2022. 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés