Une belle édition pour les Nuits de Rêves à Blanlhac

Par Macéo Cartal lun 18/07/2022 - 17:00 , Mise à jour le 18/07/2022 à 17:00

Du 13 au 17 juillet dernier, le petit village de Blanlhac sur la commune de Rosières, a accueilli la 23ème édition des Nuits de rêve.  Un festival familial défendant des valeurs simples, qui ont fait le bonheur des spectateurs et des organisateurs.
 

L'association Rêve de Foin a de nouveau vendu du rêve aux spectateurs avec cette dernière édition du festival Nuits de rêve. Les nombreux spectacles vivants, combinant théâtre, danse ou encore musique, ont animé et émerveillé les quatre coins du village.

Le festival Nuits de rêve, c'est quoi ?

« C'est un festival très accès sur les familles, notamment en journée où nous avons des spectacles tout public, très éclectique en termes de public également », confie Sébastien Bouchet, directeur du festival. En effet, à travers tout le festival, qui se partage sur une dizaine de sites de représentation à travers le village, on voit de tout. Des familles avec enfants, des grand-parents et leurs petits-enfants, des groupes d'amis... 

« On s'y sent bien ! », Magalie

Il semblerait qu'essayer ce festival, c'est l'adopter, comme pour Magalie, qui vient pour sa deuxième année : « C'est une ambiance familiale, festive, simple, accueillant... On s'y sent bien ! J'ai envie de revenir [...] et d'ailleurs je pense que ce sera mon festival pour bien longtemps ! »

Un événement qui attire au-delà du département

Si beaucoup de festivaliers, comme Magalie, viennent de Haute-Loire, de plus en plus de gens viennent d'un peu plus loin. « On a pas mal de gens du coin, aussi des personnes qui viennent plus pour le tourisme. Mais on a également des gens pour qui c'est un rendez-vous chaque année, qui peuvent venir de Lyon, Paris ou encore Lille », explique Sebastien Bouchet. C'est le cas de Nicolas, venu en famille et qui nous vient d'un village au dessus de Lyon : « J'ai de la famille pas loin d'ici grâce à qui j'ai découvert le festival. Aujourd'hui, ça doit être la cinquième ou sixième fois que je viens, et c'est la deuxième année pour ma fille de 7 ans ».
Même chose pour les artistes, qui viennent d'un peu partout en France. « En fait, on sélectionne les artistes que l'on voit durant l'année et qui nous plaisent » rajoute Sébastien Bouchet.

« On est encore un petit festival, mais on ne veut pas forcément grossir plus » S.Bouchet

En 2022, le festival des Nuits de Rêve, ce sont environ 5 000 spectateurs et 80 bénévoles sur place répartis sur les 10 sites de représentation. « On est encore un petit festival, mais on ne veut pas forcément grossir plus, pour éviter les embouteillages, nous confie Sébastien Bouchet, mais on aime évoluer en proposant des nouveaux formats, comme par exemple cette année, on faisait des balades de nuits dans le village avec les spectateurs, et on rencontrait des artistes au fur et à mesure où l'on avançait ».
 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

na

lun 18/07/2022 - 21:31

Par contre un peu plus de communication... Je ne connais pas et celà vend du rêve. Effectivement il faut que ce Mini festival reste à échelle humaine compte tenu de la fréquentation familiale. Tant pis pour cette année