Tous

Chadrac

Un week-end d’échanges à Livrévasion d'Arsac-en-Velay

dim 12/04/2015 - 14:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

"Promouvoir les livres et la lecture", soutient tout simplement René Bay, président de l’association "Au fil des pages", organisatrice de la 18ème édition de Livrévasion. "C’est avant tout un lieu d’échanges avec les auteurs", persévère-t-il. "Notre souhait est que tout le monde trouve des livres à son goût", insiste-t-il encore.

De la lecture pour tous les goûts
Les écrivains présents offrent divers types de lecture. Cela va du roman, de l’histoire locale en passant par le polar. De nombreux auteurs altiligériens sont d’ailleurs présents au salon : Albert Duclos (Le chant d’Aurore), Michel Flandin (Les bourdons du clocher), Yveline Gimbert (Une singulière prédiction), Jacqueline Lefort (Clémence et Clara), Gérard roche (Gévaudan – Le roman de la bête) pour ne citer que quelques-uns. Et le public jeune y trouve aussi son intérêt, avec notamment des ouvrages de bandes dessinées de Gilles Boiron, bien renommé en Haute-Loire (Pierouni et L’ombre des chibottes) et d’une princesse de la région parisienne, Princess H (Le journal de Julie).

Des ateliers créatifs aussi pour les enfants
Les enfants ne sont pas été oubliés. En effet, Claudie Ogier, auteur et illustrateur, artiste peintre venant du Vaucluse, anime des ateliers créatifs pour enfants. Elle leur apprend à dessiner les animaux de ses propres ouvrages. "Les enfants adorent dessiner, d’autant plus qu’ils ne font pratiquement plus de dessins à l’école", apprécie l’animatrice. Ce jour, les enfants crayonnent les contours d’un dauphin que chacun doit prénommer. "Je l’appelle Doudou", dit spontanément Anaïs, 6 ans de Chadrac. "Moi, c’est Dodo", s’exclame Océane, 5 ans de Chaspinhac. Amaury, 8 ans et Alex, 6 ans, tous deux d’Arsac le baptisent respectivement "Léo" et "Valentin".

Hommage à Jean Anglade
Ce dimanche, Jean Anglade, "le centenaire", l’illustre écrivain de la Haute-Loire, est impatiemment attendu au salon du livre. "On en rêvait !", s’exclame avec un grand sourire René Bay.

Pour résumer le sentiment partagé par tous, "le livre n’est pas mort", soutient avec conviction Claudie Ogier.

G.D.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire