Un plan régional contre les violences faites aux femmes

sam 09/03/2019 - 12:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes engage la Région pour préserver les libertés et renforcer la sécurité des femmes. Il a présenté le plan régional contre les violences faites aux femmes qui comporte trois axes : garantir la sécurité des femmes dans les transports, protéger les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants, préserver les libertés des femmes en luttant contre le communautarisme.

Garantir la sécurité des femmes dans les transports
Un engagement pris et des mesures mises en œuvre depuis 2016
- Les effectifs de la police ferroviaire doublés. 160 agents de la SUGE sont désormais en patrouille jusqu’à minuit dans les trains et les gares.
- Déploiement des caméras de sécurité dans les gares et les rames TER. Fin 2019, 75 gares seront équipées de caméras de sécurité. La sécurisation de la Part-Dieu s’achèvera fin 2019 (155 caméras pour un budget de 1,2 M€). 76 rames TER ont déjà été équipées en vidéoprotection. L’objectif est d’équiper 100% des TER d’ici 2021 (budget 63M€).
- La création d’un Centre régional de sécurité des transports à Part-Dieu, inauguré en octobre 2018 (budget 2 M€) qui permet de piloter l’ensemble des caméras des gares et des TER, d’analyser les images recueillies et de coordonner les moyens d’intervention.

De nouvelles actions concrètes pour 2019
- Audit du 3117, numéro d’urgence de la SNCF, avec l’objectif de s’assurer que le 3117 est un outil performant et réactif, permettant de venir en aide immédiatement aux femmes victimes d’agression en Auvergne-Rhône-Alpes, la Région lance un audit afin de s’assurer de la bonne coordination des différents acteurs et de son efficacité.
- Favoriser la pratique de sports d’auto-défense pour les lycéennes, en ajoutant un crédit supplémentaire sur le Pass’Région qui subventionnera leur inscription à des cours d’autodéfense, et pour toutes, en subventionnant l’achat de matériel pour les associations proposant des cours d’auto-défense.
- Organisation de « parcours de sécurité » : avec le concours de femmes qui identifieront et signaleront les points faibles de leurs parcours dans les gares, générant un sentiment d’insécurité, afin de mettre en œuvre les travaux de sécurisation nécessaire. Ces parcours seront rapidement mis en place dans une dizaine de gares identifiées comme sensibles, avec l’objectif, d’en sécuriser une trentaine à fin 2019.

Protéger les femmes victimes de violences
* En soutenant des associations et leurs projets
La Région soutient un certain nombre d’associations et d’initiatives qui visent à sensibiliser les femmes sur les violences conjugales, dont voici quelques exemples :
- Prévention avec l’association « Filactions », qui intervient dans les établissements scolaires de la Région. Auvergne-RhôneAlpes finance l’association depuis sa création en 2005, dont 16 K€ pour une action de « prévention des violences dans les relations amoureuses auprès des jeunes détenteurs du Pass’Région ».
- Faire face à l’urgence avec Rhône-Saône Habitat. La Région finance les travaux de réhabilitation d’une résidence point nuit, dans le 4ème arrondissement de Lyon, qui accueille des femmes, « grandes exclues » ou victimes de violences. Montant 300K€, livraison prévisionnelle des travaux fin 2020.

* En lançant un appel à projets pour l’accueil d’urgence des femmes victimes de violences et de leurs enfants (budget 1 M€)
Ce projet d’accueil d’urgence aura vocation d’accompagner les femmes victimes de violences conjugales dans leurs démarches mais aussi, à plus long terme, de les accompagner dans leur reconstruction de vie.

Préserver les libertés des femmes en luttant contre le communautarisme
La ségrégation culturelle et sexuelle dans l'espace public ne peut pas exister au sein de la République. L'égalité entre hommes et femmes ainsi que la laïcité sont ses piliers.
La Création d’un comité régional de lutte contre le communautarisme
La Région souhaite engager un comité qui réunira l’ensemble des acteurs qui souhaitent se mobiliser sur le sujet, avec l’objectif d’établir un « plan régional contre le communautarisme » qui sera mis en place dès 2020.

« Dans la cadre de cette journée pour la reconnaissance des droits des femmes, on a beaucoup parlé d’égalité salariale, professionnelle, d’égalité aux études, mais il y a une dimension encore plus inacceptable que les autres, c’est celle de la violence ; la violence ordinaire, installée en violences conjugales ou dans le fonctionnement quotidien de la société, avec son cortège de drames.
Notre objectif est de pouvoir travailler et d’essayer d’améliorer tout ce qui permet de prévenir et de lutter contre les violences faites aux femmes. Avec ce plan, la Région s’engage à garantir la sécurité des femmes dans les transports, protéger les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants, préserver les libertés des femmes en luttant contre le communautarisme », a déclaré Laurent Wauquiez, Président de la Région.

- Cette information émane d'un communiqué de presse de la Région -

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire