Un important dispositif de sécurité pour accueillir le Tour de France

Par Nathan Vacher ven 15/07/2022 - 11:44 , Mise à jour le 15/07/2022 à 11:44

Le passage du Tour de France 2022 en Haute-Loire ce samedi 16 juillet nécessite une organisation particulière en termes de sécurité pour que cette fête se passe dans les meilleures conditions. La préfecture, accompagnée des représentants de la gendarmerie, des pompiers et de la police, a détaillé le dispositif mis en place.

Troisième évènement sportif le plus suivi dans le monde, derrière la finale de Coupe du Monde de football et les Jeux Olympiques, le Tour de France 2022 traversera la Haute-Loire ce samedi 16 juillet 2022, prenant son départ de l'étape à Saint-Etienne pour arriver à Mende.

Pour que cette étape se passe dans les meilleures conditions possibles, un important dispositif de sécurité a été travaillé par les pompiers, la police ainsi que la gendarmerie. "Les coupures de certains axes interviendront pour la majorité à partir de 10 heures sur le département, et 11h30 sur le tracé de l'agglomération du Puy-en-Velay", détaille le directeur des Services du Cabinet de la préfecture de Haute-Loire, Aurélien Duvergey.

400 gendarmes sur 110 kilomètres du tracé

Pour cette étape, pas moins de 400 gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité, dont 137 militaires du département, une cinquantaine de réservistes, une cinquantaine de militaires mobiles, et 160 de la région. Un hélicoptère est également à disposition. La gendarmerie a évalué plusieurs risques pour cette journée, pour l'arrivée de la Caravane du Tour, qui s'étendra sur une dizaine de kilomètres, ainsi que pour le passage des coureurs. Les spectateurs ne pourront pas rester positionner aux sorties des virages ainsi que sur les îlots centraux, l'objectif étant de ne pas sortir du rang pour provoquer un quelconque accident avec la caravane ou les coureurs.

Les polices nationale et municipale pour sécuriser les 3,5km en ville

Sur ce parcours en ville, cinquante policiers assureront la sécurité. Pour l'évènement, la ville du Puy sera scindée en deux. Des patrouilles de police secours seront réparties de chaque côté. La fermeture de l'axe se fera à partir de 11h30, notamment pour permettre la bonne liaison aux services hospitaliers du Centre Emile Roux. 

10 centres de secours impactés sur le département

De nombreux engins du SDIS seront répartis de part et d'autre du département. 10 centres de secours seront impactés par le tracé du tour. 150 pompiers seront mobilisés en caserne.

12 points de cisaillement du tracé dans le département, 5 dans la ville du Puy

Pour permettre aux secours et autres urgences d'aller d'une partie du département à l'autre, 12 points de cisaillement seront créés, dont 5 dans la ville du Puy. Il faudra une réelle urgence pour les franchir. Si un riverain estime avoir besoin de se rendre à l'hôpital, il devra d'abord appeler le Samu qui décidera si oui ou non il pourra se rendre aux urgences. De plus, un double barriérage sera installé dans la ville du Puy pour empêcher tout spectateur de perturber la course.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

na

dim 17/07/2022 - 10:59

L'idée du Tour de France gratuite mais heureusement. Celà ravi tous les bobos en camping car sur le bord... Des kilomètres de routes regoudronneées pour 5mn de passage alors que je prends tous les jours l'ambulance pour me rendre à l'hôpital et ceci sur une route défoncée. Quand je dis qu'il y a d'autres choses à faire ce n'est pas ronchonner mais être réaliste. Même si le tour de France reste mythique. 

pa

sam 16/07/2022 - 10:07

Toujours les mêmes commentaires ronchon....En même temps, un article du tour de France basé sur le coût de la sécurité alors qu'on pourrait parler de beaucoup d'autres chose...

da

ven 15/07/2022 - 23:55

Le cyclisme professionnel est le seul spectacle sportif où le spectateur ne paie pas directement pour voir les meilleurs coureurs mondiaux.

Pas de billet à des centaines ou milliers d(euros pour assister au spectacle!  Pas d'avion à prendre pour aller dans des stades climatisés comme lors de la prochaine coupe du monde! 

On y va en famille. Mais on peut y aller avec sa maîtresse et sans risquer prison et coups de fouets comme au Qatar!

Les salaires des coureurs n'ont pas l'indécence de ceux d'autres sportifs!

J'irai les voir passer et je les applaudirai tous de l'homme de tête à celui proche de la voiture balai. Sans oublier Romain Bardet. Car dans le Galibier et Granon, on ne peut pas tricher. Vive le vélo!

he

ven 15/07/2022 - 16:45

c'est bien le mal français de critiquer. Il ne se fait rien on reproche aux élus de ne rien encourager ou faire ; ils font, on critique. 

na

ven 15/07/2022 - 13:46

Quel dispositif coûteux pour aucune retombée économique mais quel honte d'utiliser l'argent public à cet effet. Franchement il y a d'autres choses à faire