"Un curé, un clocher, un village, c'est terminé"

ven 13/01/2017 - 13:06 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Monseigneur Luc Crepy, évêque du Puy-en-Velay, a présenté vendredi 13 janvier ses projets pour 2017. Le message est clair : "Un curé, un clocher, un village, c'est terminé. On peut s'en plaindre, on peut s'en réjouir, mais de toute façon il faut agir." Alors que le nombre de prêtres décline et que la communauté vieillit, le chef de l'Église en Haute-Loire souhaite lancer un plan d'action. "Nous allons nous appuyer sur un réseau de veilleurs. Des chrétiens bénévoles, qui animeront la vie de l'église dans les zones rurales."

----Un magazine au lieu de trois
Les trois précédentes publications du diocèse fusionnent et font place à un nouveau mensuel : l'Eglise en Haute-Loire. Un magazine moderne qui tranche avec ses prédécesseurs, critiqués pour leur aspect "poussiéreux".-----Pour une présence de l'église "dans les petits hameaux"
Ce système s'inspire des lieux de "mission", comme en Afrique, où les prêtres sont peu nombreux. "Là où il n'y a plus de représentant de l'Église, les croyants doivent prendre le relais. Les veilleurs pourront expliquer aux nouveaux arrivants comment faire baptiser leurs enfants, ou bien organiser des temps de prière, de lecture de la bible..."
Ce système vise avant tout les zones les plus rurales. "En visitant le département, j'ai constaté qu'il n'y avait plus rien dans certains hameaux. Or l'évêque du Puy, c'est l'évêque de toute la Haute-Loire. Là où il n'y a plus de messe le dimanche, les croyants doivent pourvoir se réunir."

Des bénévoles formés
Un texte d'orientation permettra d'encadrer l'action de ces veilleurs. "Il faut expliquer, former. Si nous d'entretenons pas le lien avec les bénévoles, notre démarche n'a plus de sens", a insisté l'évêque. Après une année 2016 marquée par deux jubilés (de la Miséricorde et du Puy), c'est un nouveau défi, celui du quotidien, qui s'impose à l'Église de Haute-Loire.

Clément L'hôte

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire