Un 'chemin de lumière' vous guidera jusqu’au centre-ville

ven 04/11/2016 - 15:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Imaginez : Il fait nuit. Au volant, vous sortez de la 2x2 voies, une fois le contournement du Puy en service (à l’été 2018). Vous entrez dans la cité ponote par le faubourg Saint-Jean. Une fresque en trompe l’oeil sur le thème du chemin de Saint-Jacques de Compostelle vous accueille sur la façade de l’immeuble côté boulevard de la République (réalisation courant 2017). Un mât aiguille à pointe bleu et 11 projecteurs en torsade (comme sur le Breuil) et deux lanternes en façade trônent à l’embranchement en lieu et place de lampadaires datant de 1972. La façade de la Commanderie Saint-Jean est illuminée (à partir du premier trimestre 2017). Et là, un « chemin de lumière » vous guide jusqu’au centre-ville.

« Ville lumière »
Car c’est bien une « ville lumière » que la municipalité construit petit à petit depuis 2012 et les premiers remplacements de lampadaires sur la partie du faubourg Saint-Jean plus proche du centre. Depuis, plusieurs autres rues de la ville ont été équipées de ces mêmes candélabres à coupole. C’est donc maintenant au tour du début du faubourg Saint-Jean, côté droit de la circulation qui est en travaux depuis ce mardi 25 octobre 2016.
Vous vous êtes d’ailleurs peut-être demandé ce que l’entreprise locale Egev faisait. Que répond le maire Michel Chapuis ?


----Le chiffrage du financement n'a pas été révélé. Quand sollicité, Laurent Wauquiez a estimé que la Région participerait à hauteur de 25%. De quel total? "Ils (la mairie, ndlr) doivent encore me le préciser [...] On n'aime pas trop les chiffres".-----Ce sont donc les mêmes modèles de lampadaires qu'au début du faubourg Saint-Jean et jusqu'au boulevard Saint-Louis qui seront installés mais ces 23 nouveaux candélabres seront équipés de diodes encore plus économes en énergie (32w au lieu de 150w).
La Ville profite d’ailleurs de ce chantier de tranchées de voirie pour remettre en service la fontaine du bas du faubourg Saint-Jean en la raccordant à la source naturelle de la rue du Bac.

----L’effet « ville lumière » sera renforcé dès Noël avec les illuminations traditionnelles mais aussi la première mise en lumière audio-visuelle de la cathédrale avec la création d’une œuvre artistique originale son et lumière. Dans les années suivantes, la chapelle St-Michel d’Aiguilhe et les façades de la mairie, du théâtre et de la chapelle St-Alexis du Conseil départemental seront également animées de leurs propres créations artistiques son et lumière de juin au premier week-end d’octobre. Un projet touristique d’envergure pour inciter les touristes à prolonger leur séjour au Puy-en-Velay.-----Une jolie ville dès la Commanderie Saint-Jean
Le financement des travaux sera assuré à hauteur d’environ 25 % par le Conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes dans le cadre des contrats « Centres bourgs » pour les villes de tailles intermédiaires (comme Yssingeaux, Aurillac, Aubenas, Issoire, Privas…). Des villes « abandonnées par la Région » sous l’ancienne mandature (de gauche) selon Laurent Wauquiez. Pour le président de Région, « le coeur de ville historique du Puy se réduisait comme peau de chagrin, quand on entrait dans la ville, on se disait que c’était une jolie ville qu’à partir du théâtre, maintenant ce sera dès la Commanderie Saint-Jean ».

Les travaux doivent prendre fin mi-décembre (sans compter le comblage d’enrobé provisoire qui sera finalisé au printemps pour permettre au terrain de se stabiliser).

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire