Un bronze de Charles Crozatier rejoint le musée du Puy

lun 21/09/2015 - 18:58 , Mise à jour le 21/09/2015 à 18:58

Le 24 juin 2015, la Société des Amis du Musée Crozatier s'est portée acquéreur en vente publique, à l'Hôtel Drouot à Paris, d'une sculpture en bronze qui représente un palefrenier qui retient un cheval qui se cabre, signée de Charles Crozatier (1795-1855).
A l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, Joëlle Garnier, Présidente de la Société des Amis du Musée Crozatier, a remis officiellement cette oeuvre d'art d'une finesse exceptionnelle à Laurent Wauquiez, Maire du Puy-en-Velay, pour enrichir les collections du Musée Crozatier.

Charles Crozatier, un fondeur illustre qui a donné son nom au Musée
Charles Crozatier, fondeur illustre du XIXe siècle originaire du Puy, a légué une part importante de sa fortune à la Ville. Ce legs a permis l'agrandissement du musée en 1868 et la création de la façade qui donne aujourd'hui sur le jardin Henri Vinay. C'est depuis cette date que le musée porte son nom.
Les élus du Puy-en-Velay et la Société des Amis du Musée Crozatier restent très à l'affût des oeuvres signées de ce généreux artiste et génial fondeur.

La sculpture en bronze reproduit une œuvre commandée par Louis XV
Le bronze acquis par la SAMC, et offert à la Ville du Puy-en-Velay, signé de Charles Crozatier, représente un palefrenier qui retient un cheval sauvage qui se cabre. Il s'agit d'une reproduction en réduction d'une des sculptures exécutées par Guillaume Coustou pour l'Abreuvoir du château de Marly, résidence champêtre de Louis XIV.
Cette sculpture est en bronze à patine brune et mesure 41 centimètres de hauteur. Les marbres originaux sont visibles dans la cour Marly au musée du Louvre.

Toujours de nouvelles acquisitions pour le Musée Crozatier
Le Musée Crozatier poursuit activement sa politique d'enrichissement des collections. Ainsi en 2014, une centaine d'oeuvres nouvelles ont rejoint le musée, achetées par la Ville du Puy-en-Velay ou offertes par de bienveillants donateurs. L'un d'entre eux a donné un ensemble de dentelles comprenant une exceptionnelle pièce bruxelloise du XVIIe siècle où figure le Dieu Neptune sur son char.
Deux autres donateurs ont offert des oiseaux naturalisés et des gravures de l'artiste altiligérien André Jacquemin (1904-1992). Les collections de peinture se sont enrichies de deux importants tableaux, l'un du Ponot Guy François (v. 1578-1650), l'autre de son élève Jean Solvain (1600-1666), représentant respectivement Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant et la Cène. Ces oeuvres seront présentées dans le futur parcours permanent du musée.

"Notre musée est plus que jamais vivant ! "
Pour Laurent Wauquiez : "Notre musée doit continuer à aller de l'avant et doit s'ouvrir en permanence sur le monde de l'art. L'acquisition d'oeuvres d'art réalisées par des artistes locaux de renom ou qui se sont intéressés à notre ville, permet d'enrichir toujours plus notre musée. Ce qui fait que notre musée est plus que jamais vivant ! ".

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire