Tout pour son jardin à Saint-Vidal

mar 31/05/2016 - 12:09 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Depuis sa création il y a 21 ans, Jardins Fruités s’est attaché à promouvoir à Saint-Vidal la diversité, la qualité et la curiosité à travers sa traditionnelle fête des plantes. Chaque année, ce sont 2 700 visiteurs qui sont accueillis.
Une mine d'informations
C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour les passionnés, une source unique de renseignement auprès de pépiniéristes spécialisés et d’associations d’amateur. Le prix des billets d’entrée servira à financer l’entretien du jardin de Taulhac. Les thèmes abordés permettent des coups de projecteur, quelquefois avant-gardistes, sur des plantes qui sont devenues des classiques aujourd’hui, ou sur des techniques de jardinage respectueuses de l’environnement. Chaque thème fait l’objet d’expositions, d’animations ou de conférences qui sont la plupart du temps des créations des Jardins Fruités.
Cadre idyllique
Le château de Saint-Vidal offre un cadre plus qu’agréable pour déambuler au fil des fleurs. Les organisateurs soulignent la qualité de l’accueil des propriétaires Monsieur et Madame Sahy. Cette année encore, c’est toujours ce cadre qui accueille la manifestation organisée par Jardins Fruités. L’ancienne bâtisse domine toujours fièrement la petite vallée de la Borne et a oublié le fracas des armes qui a ponctué son histoire.  Ce site protégé et paisible dans son écrin de verdure a contribué pour une large part au succés des différentes éditions de la Fête des Plantes 
Envie de fraîcheur ?
Rendez-vous des passionnés de fleurs et de plantes de toutes sorte, cette 21ème rencontre tiendra ses promesses de nouveautés parmi les exposants, et d’intérêt grâce au thème 2016 : « Plantes d’eau & de berges », les 4 juin (14h à 18h) et 5 juin (9h30 à 18h) prochains.
Qui n’a jamais rêvé d’un plan d’eau évoquant une ambiance de fraîcheur, des plantes luxuriantes, ou une faune particulière et originale... libellules, grenouilles, poissons... Grande mare ou simple récipient, tout volume d’eau peut les recevoir. Dans ce cas et suivant l’effet escompté, il faut établir un choix parmi des plantes très variées en aspect et en conditions de culture : plantes immergées comme le nénuphar ou les sagittaires, plantes mixtes qui poussent les pieds dans l’eau ou sur la berge avec un feuillage érigé (iris, sagittaire, roseaux massette,...) et plantes de terrain humides sur les berges (primevères japonaises, barbe de bouc, astilbes ,...). A cela il faut ajouter les plantes flottantes comme la lentille d’eau et celles qui ont besoin d’une forte humidité atmosphérique leur permettant de pousser sur des troncs (certaines fougères).

Tarifs
3.50€ journée
5 ;00€ weekend
Gratuit – 18ans

Programme
- Présentation de ces plantes en bassin et contenants bois ou acier, à l’extérieur et à l’intérieur suivant leur tolérance au froid.
- Conférence sur « Les plantes sauvages aquatique  et de berges d’Auvergne » par Philippe Antonetti du Conservatoite National Botanique du Massif Central de Chavaniac Lafayette
- Expo sur « L’Aquascaping » par Fabien Bone, aquariophile amateur
-  44 exposants cette année avec 10 nouveaux venus, conifères, plantes aquatiques, cactées, plantes de collection, bulbes, banque de graines, déco jardin, phyto épuration, éditions anciennes de livres,...
- Pour les enfants :  atelier déco avec des plantes animé par le Club Soroptimist au profit de l’association « Au fil de l’eau » des Jardins de Cocagne.
Le programme complet est à retrouver ici.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire