À tous ces félins qui, sur nos chemins...

Par N.De sam 18/12/2021 - 06:30 , Mise à jour le 18/12/2021 à 06:30

Deux femmes, deux talents, et toute une ribambelle de félins. Le dernier livre photo de Laurence Barruel, ponctué de phrases de Corinne Pradier, met à l’honneur les chats des campagnes, véritables seigneurs indépendants à la fois tendres et tyrans, sociables et solitaires.

Ils sont là, s’étirant au soleil, leurs yeux allongés reflétant la lumière de l’hiver. Leur robe est noire, jaune, caramel ou blanche. Sous leur aspect de peluche qui ferait fondre n’importe qui, ils peuvent être de véritables chasseurs sans pitié, terreurs des souris et des campagnols. Les chats de campagne, titre du nouvel ouvrage de Laurence Barruel et de Corinne Pradier, s’avèrent être les seuls maîtres de ces espaces infinis, occupant les territoires comme des ambassadeurs libres et mystérieux.

« Pour faire les photos, nous n’avons jamais imposé à un chat de se mettre à un endroit précis. Ils ont été pris en liberté avec les contraintes que cela imposent comme l’improvisation, l’attente d’une posture, le bon moment ». Laurence Barruel

Un chat immortalisé par Laurence Barruel
Un chat immortalisé par Laurence Barruel. Photo par Laurence Barruel

« Le chat possède une interaction unique avec nous, les humains »

Afin de piéger pour toujours ces images de félins, la photographe Laurence Barruel a dû se mouvoir comme eux. Grimpant sur les murets de pierres sèches, couchée dans la neige et le froid, se cachant dans les arbres ou sous les roues d’un vieux tracteur à l’agonie, elle a usé de mimétisme pour qu’apparaissent enfin les meilleurs clichés.

« Le chat possède une interaction unique avec nous, les humains, explique Laurence Barruel. Il est là mais n’est pas à notre disposition. Son côté libre, instable, évoluant dans cette nature ponctuée de quelques maisons, est ce qui m’a persuadé de la beauté du projet. » La photographe a tenu à ne pas shooter des modèles immobiles, placés comme il faut sur une chaise ou une belle souche d’arbre. « J’ai vraiment pris les félins sur le vif, assure Laurence Barruel. Ce n’est absolument pas des photos posées ».

Infos pratiques :

L’ouvrage Chat de campagne, aux éditions De Borée, est disponible dans la plupart des librairies et les commerces numériques à l’instar de la Fnac.
Une exposition des photos de Laurence Barruel est en place jusqu’au 10 janvier à la médiathèque de Blavozy.
Le site de Laurence Barruel, c’est ICI.
Celui de Corinne Pradier, c’est .

« On a le sentiment parfois de vivre chez nos chats et pas l’inverse » 

Corinne Pradier explique son intérêt à suivre sa complice dans l’aventure. « Je pensais à ce qui caractérisait la campagne et les enfants autrefois, livre l’auteure. Jadis, on allait d’une maison à l’autre où elles étaient toujours ouvertes pour qui que ce soit. Les chats de campagne continuent à vivre de cette façon. Ils piquent encore dans la gamelle du voisin sans crainte ».

Elle ajoute encore : « Ils n’ont pas de territoire défini comme le notre. Ils n’ont ni dehors, ni dedans. On a le sentiment parfois de vivre chez nos chats et pas l’inverse ».

Un acteur de l’ombre

En cinq chapitres, les deux artistes déclinent les traits de l’animal à travers leur ouvrage Chats de campagne. Mais si les deux talents sont mises en avant, une troisième personne a agi dans l’ombre pour donner la splendeur aux photos et aux mots. « Quand j’ai proposé ce livre à mon éditeur De Borée, j’ai voulu choisir la graphiste, souligne Laurence Barruel. J’ai ainsi demandé à Anne Mozin-Couriol d’apporter sa touche particulière. Corinne et moi en sommes extrêmement ravies. Car elle a osé utiliser des fonds sombres qui fonctionnent parfaitement pour mettre en lumière ses animaux énigmatiques ».

L'auteure Corinne Pradier et la photographe Laurence Barruel.
L'auteure Corinne Pradier et la photographe Laurence Barruel. Photo par GP

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire