Today is the Barday !

ven 22/07/2016 - 19:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

La France a enfin levé les bras sur ce tour de France 2016. Alors qu'on semblait s'être fait à l'idée d'un Tour sans victoire française, Romain Bardet a réalisé un double exploit.

Une étape exigeante
L'étape du jour est plutôt courte : 146 km. Au départ d'Albertville, les coureurs savent ce qui les attendent. Quatre cols, dont un hors-catégorie et une arrivée au sommet à Saint-Gervais Mont Blanc. Un parcours au profil exigeant ou les leaders auront à coeur d'en découdre.

Les jambes des grands jours
Après s'être échappé à 10 kilomètres de l'arrivée, Romain Bardet est progressivement revenu sur les hommes de tête, pour ensuite se retrouver seul à 5 kilomètres du sommet. A ce moment là, Bardet est troisième au général. Ça s'agite dans le groupe maillot jaune. Les attaquent se succèdent. Chris Froome a chuté avant l'ascension et n'est pas au mieux sur son vélo. Bardet a les jambes des grands jours et voit son écart avec ses principaux rivaux augmenter. Ni Quintana, ni Porte, ni Yates n'arriveront à rattraper le coureur de l'AG2R La Mondiale qui prend le temps de lever les bras pour savourer sa victoire, la première française lors de ce Tour de France 2016.

Deuxième au général 
Nairo Quintana arrive 26 secondes plus tard, Chris Froome, 36 secondes plus tard et Adam Yates, 56 secondes plus tard. Quant à Bauke Mollema, deuxième du général ce matin, il est le grand perdant du jour en arrivant 4 minutes et 26 secondes plus tard. Ces écarts sont donc synonymes de deuxième place pour Romain Bardet. Le coureur altiligérien compte désormais un retard de 4 minutes et 11 secondes sur Chris Froome.

Objectif podium
Si plus rien ne semble mettre en danger le maillot jaune de Chris Froome, la deuxième place finale est plus que jamais l'objectif de Romain Bardet. Mais avant cela, ce dernier devra protéger comme jamais sa deuxième place lors de la 20e étape, 146 kilomètres entre Megève et Morzine. Quatre cols au programme, dont deux de première catégorie et un hors-catégorie.
 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire