Tous

Yssingeaux

Sucs : le projet de centre aqualudique d'Yssingeaux avance

dim 08/04/2018 - 14:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Le grand dossier de la séance du conseil communautaire des Sucs de ce jeudi 5 avril 2018 était celui du projet du centre aquatique à Choumouroux à Yssingeaux.
Le comité de pilotage a établi une proposition de programme qui s'inspire du modèle de celui de Brioude.
Cet équipement, d'un coût de 8 millions d'euros, comprendrait : un grand bassin avec six couloirs (contre cinq actuellement à Montbarnier) et une profondeur allant de 1,80 m à 1,30 m. Un autre bassin d'activités et de loisirs de 150 m² destiné à l'apprentissage, à l'aqua bike, aux bébés nageurs.
Un espace détente avec hammam, sauna et bain de bulles. Une salle d'au moins 40m² pour l'accueil des scolaires et les réunions. Un escalier ou une pente douce sur la partie la moins profonde. Le revêtement de la cuve des bassins sera réalisé en carrelage et le chlore a été choisi plutôt que l'ozone pour des raisons de coûts. Des plaines de jeux extérieurs et intérieurs. L'accès aux personnes handicapées, sujet soulevé par François Venisse, élu de Saint-Maurice-de-Lignon, est prévu car rendu obligatoire. Un équipement de 2473 m² et une surface totale avec les espaces extérieurs de 4380 m².

Livraison prévue fin 2021
Les travaux devraient courir de janvier 2020 à septembre 2021. La livraison prévisible devrait, elle, avoir lieu au troisième trimestre 2021. Le mode de gestion reste à réfléchir. « On décidera du mieux adapté au fonctionnement, en gestion directe ou autre. Il est encore trop tôt pour le définir », a souligné Bernard Gallot.
Dominique Rouchouze, élu d'Araules, a regretté « qu'il n'y ait pas eu de réflexion en amont pour imaginer une mutualisation des équipements». Le président de la CCDS, Bernard Gallot a soutenu : « La réflexion a eu lieu mais une mutualisation nécessiterait de résoudre les problèmes de transport des personnes ».

M-A.B.

Le conseil communautaire des Sucs au fil des dossiers :

Ce qu'il faut retenir du dernier conseil communautaire des Sucs : une petite leçon d’Histoire, des budgets maîtrisés, des taxes maintenues et de grands projets qui avancent.

700 m² divisibles à disposition à Retournac
Avant d'entrer dans le vif du sujet, lors du conseil communautaire du territoire des Sucs du jeudi 5 avril 2018, le maire de Retournac, Pierre Astor, a proposé aux élus une visite guidée du 2ème étage du bâtiment de la Filature à Retournac. 
Si le premier étage abrite les associations locales, le niveau supérieur reste inoccupé. L'élu a retracé l'histoire de l'édifice qui, à l'origine était une usine de tissage. Puis celui-ci a été la propriété de la communauté du Patriarche dans les années 1980, visant à accueillir et à soigner les personnes dépendantes aux drogues. Il a été ensuite racheté en 1998 par la commune qui aimerait pouvoir l'optimiser. « Avec 700 m², divisibles, à proximité de la gare, ces locaux chauffés pourraient bien servir par exemple d'espace de co-working », a imaginé Pierre Astor.

Des budgets maîtrisés et des taxes inchangées
Invitées en début de séance, les animatrices du Point Information Jeunesse des Sucs ont dressé leur bilan 2017 et présenté leurs actions et projets. Bernard Gallot, président de la Communauté de communes des Sucs (CCDS), a salué "l'excellent travail" de la structure.
Le maire de Saint-Maurice-de-Lignon, Isabelle Servel, de la commission finances, a procédé à la lecture des comptes 2017. Ces derniers ont été votés à l’unanimité.
Appuyé par Isabelle Servel, pour qui, « on voit bien les efforts réalisés d'année en année », Bernard Gallot a ajouté : « la Communauté de communes maîtrise ses dépenses. Cela se voit dans les chiffres. C'est la preuve comptable ».
Puis l'élue a présenté le budget primitif 2018. Sept millions d'euros serviront aux investissements. La décision de maintenir l'ensemble des taux d'imposition, au statu-quo a été actée. La taxe des ordures ménagères sera donc de 12,03 %, la Contribution Foncière des Entreprises à 28,88 %, la taxe d'habitation à 8,77 %, le foncier bâti à 0,119 % et le non-bâti à 3,69 %.

Ateliers du Meygal : le futur bâtiment pose question
Concernant la construction du bâtiment des Ateliers du Meygal, la consultation pour la maîtrise d’œuvre avance. Selon Bernard Gallot, « c'est un projet qui doit commencer rapidement pour permettre un début de production début 2019. »
Claude François, élu de l'opposition, s'est dit inquiet : « J'ai été interpellé par les gens du voisinage. Cette zone est pavillonnaire, et ça va tout changer au niveau visuel, et aussi environnemental. Ça risque de modifier la valeur immobilière des habitations. Il faudrait peut-être leur présenter le projet ».
« L'intégration paysagère a déjà été débattue. Mais le projet va être présenté bientôt aux riverains lors d'une réunion de quartier, à savoir le 5 juin à 19h30 au foyer rural», a annoncé le maire d'Yssingeaux.

M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire