St-Julien-Chapteuil : la salle multisports enfin inaugurée

lun 15/06/2015 - 14:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

C'était un samedi d'inaugurations pour la commune de St Julien Chapteuil, entamé par l'inauguration en matinée du Village de Vacances rénové dans le cadre de la revaloraisation du patrimoine local, en présence du Président de la Région Auvergne René Souchon, pour sa participation (272 000€) au titre du dispositif "Hébergements Nattitude-Villages de vacances", sans oublier les 500 000 € du Conseil régional, soit un total de 772 000 €.

Un projet abouti et ambitieux
C'est par un "ouf" de soulagement qu'André Ferret, le maire de la commune, a débuté son discours, devant une assemblée composée d'élus, de responsables d'associations sportives, des écoles et collèges capitoliens, et des familles concernées de près ou de loin par ce nouvel espace de sports et de loisirs.
"C'est l'aboutissement d'un projet qui a débuté en 2009, compte tenu de la grande vétusté de l'ancien gymnase", précise le maire, avant de détailler les différents choix faits par la commune pour mener à son terme cette entreprise ambitieuse.
La première décision a été de démolir l'ancien bâtiment, pour des raisons essentiellement financières, et de réaliser la construction (qui a duré plus de deux ans) en deux phases de travaux, afin de pénaliser le moins possible les clubs sportifs et les collèges.
Un projet ambitieux pour un petite commune de moins de 2000 habitants, qui est issu d'une concertation avec les associations sportives, les écoles et les collèges, et qui a pu aboutir grâce à l'implication des services administratifs, de l'ensemble des équipes municipales en place, et des aides financières du Conseil Régional (500 000€ + 272 000€ au titre du dispositif "Hébergements Nattitude-Villages de vacances"), de l'Etat (200 000€), du Conseil Départemental (78 000€) et d'une partie de la réserve parlementaire du député Laurent Wauquiez (40 000€).

Un lieu de rencontre et de convivialité...
Cet ensemble sportif, qui regroupe un plateau technique de 1000m² avec une tribune de 150 places, un espace prévu pour réaliser un mur d'escalade dans les mois à venir, un espace de 200m² pouvant accueillir d'autres disciplines comme le judo, la danse ou la gymnastique, répond à une vie associative très dynamique sur la commune, puisqu'un quart de la population est licenciée. Et ce sont plus de 800 jeunes collégiens qui fréquentent régulièrement cet établissement, sans oublier les élèves du primaire qui viennent régulièrement pratiquer des activités depuis la mise en place des rythmes scolaires.
Une infrastructure sportive attractive transmettant les valeurs du sport que sont le goût de l'effort, le dépassement de soi et le respect de l'autre. "Ce qui est fondamental dans ce projet, c'est la signification profonde des valeurs que sous-entendent les activités sportives" ajoute André Ferret, des valeurs d'échange et de rencontres intergénérationnelles entre pratiquants.

...adapté à son environnement
La réalisation de la salle multisports a été confiée à des entreprises locales, dont les architectes et deux de la commune. Le bâtiment est conforme aux normes BBC (bâtiment basse consommation) et à la règlementation thermique RT2012 dans la conception et les matériaux utilisés pour le chauffage de l'eau (panneaux solaires) et la gestion du chauffage et de l'éclairage par domotique. Autour de cet ensemble, les services techniques de la commune ont participé aux travaux de l'espace aquatique, accueillant 4000 baigneurs pendant la saison estivale. La création de vestiaires adaptés aux personnes à mobilité réduite, des espaces verts réaménagés, la peinture des bassins, la réfection des murs et grillages de protection, et un espace sans voiture aménagé autour de la piscine font de l'ensemble un lieu convivial parfaitement intégré dans son environnement.
Un "travail de chez nous" et "un projet ambitieux dans cette commune représentant l'âme de la Haute-Loire par ses paysages, ses routes, ses collèges et son activité associative et culturelle dynamiques" remarqué par le député Laurent Wauquiez. "Un équipement de belle facture sans être luxueux, adapté à la pratique locale, un pari déjà gagné" pour le sénateur Olivier Cigolotti, qui a promis à l'occasion de cette inauguration une aide dans le cadre de sa réserve parlementaire (10 000€) pour la construction du mur d'escalade.

G.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire