St-Germain-Laprade : une fierté en forme d’un pavé de 500 pages

Par Nicolas Defay mar 06/12/2022 - 11:30 , Mise à jour le 06/12/2022 à 11:30

SLT. Trois lettres qui signifient Son Lumière Théâtre. C’est le nom de la (très) grande troupe de théâtre qui marque du masque et de la plume la cité saintgerminoise depuis le début du siècle. Pour mettre à l’honneur tous les acteurs, ceux de l’ombre et de lumière, les discrets et les parleurs, un ouvrage invite quiconque à se replonger dans ses huit spectacles vivants.

ADN. Jean-Christophe Véra, Conseiller municipal délégué à la culture à St-Germain-Laprade, emploie trois lettres pour qualifier ces autres trois lettres qu’est le SLT. « Au-delà d’une manifestation culturelle, d’un spectacle vivant ou d’une simple représentation théâtrale, la troupe fait partie de l’ADN de la commune. Car derrière le rideau, derrière le show, l’histoire et les performances, c’est tout un village qui participe des mois durant pour ça. À présent et depuis quelques années maintenant, le SLT est devenu une pierre angulaire de Saint-Germain-Laprade ».

« Merci ! »

À ses côtés, Jean-Paul Galisson, metteur en scène et en songe, nous confie le pourquoi de l’épais livre qu’il tient fièrement dans ses mains. « Pour avant tout dire merci, lance-t-il. Merci à toutes celles et tous ceux qui permettent de faire vivre cette aventure culturelle et humaine ! »

Des mercis sans hiérarchie, sans que l’un soit plus important qu’un autre. Des mercis du même niveau pour les auteurs et les metteurs en scène, les comédiens et les figurants, les musiciens et les choristes, les costumières et les techniciens, pour l’intendance, pour les jeunes, pour les vieux... « Pour tous ceux-là sans qui rien ne serait possible ! »

Jean-Paul Galisson (2ème en partant de la gauche) aux côtés d'une partie de l'équipe.
Jean-Paul Galisson (2ème en partant de la gauche) aux côtés d'une partie de l'équipe. Photo par Nicolas Defay

« Ça nous a pris un an de travail »

Plus de 500 pages attendent derrière la première de couverture titrée « Lumière sur notre histoire ». Une fois celle-ci tournée, et après la préface qui met encore une fois à l’honneur chaque petite pièce de cette grande machine, les huit spectacles prennent alors vie au fil des mots et des images. « Ça nous a pris un an de travail, partage Jean-Paul Galisson. Entre traiter tous les textes qui étaient mis sous des formes différentes, retrouver des photos, choisir celles qui convenaient le mieux, réfléchir à la mise en page de l’ensemble… »

Infos pratiques :

Le livre « Lumière sur notre Histoire » a été tiré à 200 exemplaires.
Il est notamment en vente au Centre culturel de Saint-Germain-Laprade et au Proxi du bourg.
Des séances de dédicaces seront programmées ultérieurement. Pour toutes les infos, c’est par ICI et par .

20 000 spectateurs, 250 acteurs

Si l’association « Son-Lumière-Théâtre St Germain » a été fondée en 1999, il faut remonter 35 ans en arrière pour la première pièce, un spectacle monté et joué par une bande de potes éclairés.

Et depuis « Le Plaid de Saint-Germain » en 1987 au spectacle « 70’s souffle de liberté » en 2022, ce sont alors plus de 20 000 personnes qui ont regardé les 250 acteurs amateurs interpréter l’Histoire de la commune.

Du berceau aux cheveux blancs, les habitants du bourg et des villages riverains partagent ainsi leur visage, leur voix ou leur savoir-faire au service de cette incroyable odyssée collective.

Les huit spectacles regroupés dans l'épais ouvrage du SLT, Lumière sur notre histoire.
Les huit spectacles regroupés dans l'épais ouvrage du SLT, Lumière sur notre histoire. Photo par Nicolas Defay

« Nous allons parler de ma succession à la prochaine assemblée générale »

Il arrive souvent que le capitaine d’un vaisseau laisse la main à un autre navigateur en chef. L’année 2023 devrait être l’occasion d’un changement en ce sens. « Nous allons parler de ma succession à la prochaine assemblée générale, admet Jean-Paul Galisson, metteur en scène de sept spectacles sur les huit créés. Il est vrai que je ne serais pas contre confier ma place à un autre, désormais. Je resterai bien entendu membre dans l’association ».

Sur la question du thème du prochain événement, rien n’a pour l’instant été partagé par les écrivains. Henri Dubois, Jacques Arnaud et Robert Merlo sont, à ce propos, les metteur en mots de ces huit bijoux, de ces huit histoires qui font l’Histoire de Saint-Germain-Laprade.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire