Simone Veil fait sa rentrée au lycée C&A Dupuy

ven 01/09/2017 - 20:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

Il ne faut pas confondre Simone Weil et Simone Veil. La première était une philosophe, humaniste, écrivaine et militante politique française. Elle a laissé son nom au lycée ponot situé le long du Boulevard Maréchal Joffre.
La seconde, Simone Veil, était une femme politique française. C'est cette femme qui a été choisie pour orner une petite fresque dans un lieu d'attente du lycée C&A Dupuy, avant de monter au self et à côté de la maison des lycéens. Elle trône aux côtés du scientifique Albert Einstein.

Un choix entériné la veille du décès de Simone Veil
"Nous avons décidé d'aménager ce lieu pour en faire un espace de convivialité", explique le proviseur de l'établissement Philippe Tréfelle. Du mobilier (bancs et tables) viendra compléter l'aménagement. "Nous avons débattu, avec les élèves et la communauté pédagogique, des personnalités que l'on pourrait mettre à l'honneur et qui sont des exemples pour les générations futures".
Entre Germaine Tillion la résistante de Haute-Loire (née à Allègre) et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, autre célèbre résistante, le choix de la réunion de direction s'est porté sur Simone Veil. Un choix entériné le jeudi 29 juin... la veille du décès de la célèbre femme politique.

Aux côtés des "sciences à visage humain"
A ses côtés, on retrouve Albert Einstein, qui représente la science, la recherche... mais aussi l'autodérision dans ce célèbre cliché où il tire la langue. Pour le proviseur, il s'agissait de "quelqu'un de sérieux qui ne se prenait pas au sérieux".
Le choix n'a pas fait débat car "il représente les sciences à visage humain et symbolise, aux côtés de Simone Veil, un large éventail des formations que l'on propose".

La fresque a été réalisée par un peintre professionnel, un artiste local qui a déjà fait l'arbre à paroles (mur d'expression) sous le préau. Le chantier a été financé par le lycée.


Maxime Pitavy

  • Brève biographie de Simone Veil

Elle est née le 13 juillet 1927 et morte le 30 juin 2017 à Paris. Sa famille étant juive, elle est déportée à Auschwitz à l'âge de 16 ans, durant la Shoah, où elle perd son père, son frère et sa mère. Ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, qui la charge de faire adopter la loi dépénalisant le recours par une femme à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), elle apparaît comme icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France.
Notons enfin qu'elle a exercé diverses responsabilités sous le gouvernement Balladur et qu'elle a été la première présidente du Parlement européen. Elle est considérée comme l'une des chevilles ouvrières de la construction européenne. Elle a également siègé au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007 et a été élue à l'Académie française en 2008. Décédée le 30 juin dernier, sur décision du président Emmanuel Macron, Simone Veil fera son entrée au Panthéon avec son époux.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire