Silencieuses depuis des décennies, les cloches retentiront de plus belle

mar 27/09/2016 - 17:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

La restauration du clocher de l'église de Saint Laurent constitue l'ultime étape d'intervention sur les maçonneries pour achever la réhabilitation complète de cet édifice, commencée en 1979.
Pour de nouveau entendre les cloches sonner, il faudra attendre encore un peu : huit mois de travaux sont prévus, entre la réfection du parement et la consolidation des maçonneries au droit des chambres des cloches, l'amélioration des conditions d'accès au beffroi, la mise en valeur des parties inférieures du clocher, la réfection complète de la flèche, dont la majeure partie des bois de la charpente est pourrie ou attaquée par des insectes xylophages... Le toit du clocher sera déposé, puis recomposé. Cette semaine, une imposante grue a été installée pour permettre à l'entreprise de démonter l'édifice. 

Le coup de pouce financier de la Région
La Région, l'Etat, le Département, et la Ville du Puy-en-Velay participent au financement de cette restauration, qui s'élève à 700 000 € environ. La Région apporte une aide importante pour financer ce projet d'envergure (on parle d'environ 30 % de la facture finale), qui permet de faire accélérer le calendrier des travaux. 
Cette importante participation réduit considérablement la facture pour la ville du Puy-en-Velay, qui a "un entretien de son patrimoine lourd et onéreux", rappelle le maire du Puy Michel Chapuis. Les travaux ont démarré en juin 2016 et se poursuivront jusqu'en août 2017.

Intervention dans l'urgence
L'église romane n'a pas subi de rénovation depuis la fin des années 70. Pendant cette décennie là, des travaux avaient été entrepris puisque les murs "s'écartaient".
Le clocheton avait été inclus dans le projet. "Ça n'a pas été fait, ça a été retardé", regrettait le maire ponot Michel Chapuis en avril dernier, "ça nous oblige presque à intervenir dans l'urgence".

Les élus en visite mi septembre
Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, accompagnés de Caroline Barre, adjointe chargée des travaux et de Ginette Vincent, adjointe chargée de l'urbanisme, se sont rendus sur place vendredi 23 septembre (voir photo 2) pour faire le point sur ce chantier de restauration du clocher, destiné à assurer la sécurisation des biens et des personnes compte-tenu des maçonneries très endommagées de cet ouvrage classé.

Un clocher "typique des églises vellaves"
Cet été, 31 tonnes d'échafaudages ont été dressées à plus de trente mètres de hauteur. Place maintenant à la maçonnerie et à la taille de pierres. Le clocher est "typique des églises vellaves" selon Laurent Wauquiez, car il est collé à la paroi de l'église...
Ce qui a un double effet : d'une part il l'embellit mais d'autre part, il la fragilise. Les pierres qui s'effritent sont ainsi une pesante menace depuis des années pour l'édifice classé au titre des monuments historiques au début du siècle dernier.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire