SGBHB N3 : Elles l'ont fait !

lun 02/05/2022 - 11:30 , Mise à jour le 02/05/2022 à 11:30

Samedi, l'équipe féminine de handball de St Germain Laprade Nationale 3  a rencontré le Lyon Métropole sous les yeux d'un public surexcité par la performance des joueuses. C'est une 19ème victoire sur 19 rencontres pour le collectif. Mais c'est surtout la montée en Nationale 2 !

L'équipe féminine de handball de Saint-Germain s'est imposée, une fois de plus, ce samedi 30 avril 2022 à 21h. Si le stress et la pression ont bloqué les joueuses dans les premières minutes (elles sont menées 4-0 assez rapidement), le soutien du public et la motivation du collectif reprend vite le dessus. Elles mènent déjà en fin de 1ère mi-temps pour emporter la victoire 36-27.

Après cette belle victoire, Amine Merah, l'entraineur, nous donne ses impressions.

"C'est plus qu'une équipe, c'est une famille !"

Le collectif compte 16 joueuses pour s'assurer d'avoir toujours les 12 nécessaires sur la feuille de match et palier les blessures éventuelles. Parmi elles, trois cadres plus expérimentées (Mariane Gerenton, Sabina Kapurovic, Océane Bergon et Laila Bayard) et trois jeunes joueuses faisant partie du pôle espoir de Clermont-Ferrand (Romane Paulhe, Léna Paulhe et Emma Alvergnas). Toutes ces filles originaires de Saint-Germain et de ses environs jouent "pour l'amour du club et du maillot". C'est bien cet amour qui les a déjà propulsées en Nationale 2 et qui leur a ouvert les portes de la finale de la coupe de France Région qui se jouera à Paris Bercy le 11 juin prochain. "C'est la première fois qu'un club Auvergnat accède à ce niveau de compétition", nous confie Amine Merah, fier de son équipe.

Amine Merah devient entraineur il y a deux ans et maintient les entrainements comme il peut la saison dernière, composant avec les protocoles et restrictions imposés par la situation sanitaire. Cette année, la montée de division était l'objectif principal ; le contrat est rempli !

Tout a été mis en place pour faire progresser et jouer chacune des joueuses, y compris celles qui ont dû partir pour étudier en dehors de la ville. Amine Merah tisse des liens avec les clubs de villes universitaires pour permettre à chacune de suivre les entrainements nécessaires à la réussite d'une telle ambition.

"Profitez de la pression pour qu'elle devienne positive, elle ne doit pas vous stresser mais vous aider, vous porter et vous pousser."

Voilà les conseils donnés par le coach avant la rencontre. Au coup de sifflet final, c'est l'émotion et la fierté qui le gagnent, lui comme les nombreuses familles venues encourager les joueuses.

Loin de se satisfaire de ce magnifique parcours, l'entraineur et son équipe ont pour ambition de rester invaincus en remportant les trois matchs à venir (deux contre des collectifs du Lyonnais et un contre Monistrol-sur-Loire la semaine prochaine) et de ramener la coupe de France au club mi-juin.

Justine Margerit, joueuse au SGBHB depuis deux saisons, nous confie que l'ambiance et l'entente du collectif ne sont pas pour rien dans ce parcours. Les filles vivent beaucoup de choses ensemble, sur le terrain comme à l'extérieur et cette complicité les soude une fois le maillot enfilé. 

"Nous sentons que le public est là et que nous avons beaucoup de gens derrière nous. Cela nous donne envie de rester invaincues et de remporter la coupe de France".

Joueuses, encadrants, sponsors et familles ont poursuivi la soirée le temps d'un moment convivial offert par le club, un moyen de faire durer le plaisir et de savourer cette nouvelle victoire jusqu'au bout.

Anne-Lise Mialhe

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire