Semeraro sort un nouveau livre: "2022-Moi Président ?!"

Par O.St mer 23/02/2022 - 16:00 , Mise à jour le 23/02/2022 à 16:00

Jean-Williams Semeraro, ancien directeur académique qui s'est investi depuis la retraite dans la politique au sein du parti Le Modem et dans un groupe d'opposition au conseil municipal du Puy-en-Velay, vient de sortir un nouveau livre, "2022-Moi Président ?!"

Dans ce livre Jean-Williams Semeraro présente une fiction politique qui débute en février 2022 à l'approche de la présidentielle avec l'entrée en campagne d'un candidat inattendu. Il va bousculer les codes de la politique. En période de confinement, le candidat utilisera toutes les ressources des réseaux sociaux pour dialoguer et débattre sur les fractures de notre société.

Actuellement, ce livre édité aux éditions altiligériennes AKKI, est disponible dans les librairies de Haute-Loire et sur commande sur les sites en ligne nationaux.

Une première dédicace s'est déroulée ce samedi 19 février de 10 heures à 18 heures à la FNAC du Puy-en-Velay et se poursuivra ce samedi 26 février

 à la Librairie indépendante "L'Arbre à Livres" rue Saint Jacques au Puy en Velay.

"J'entraîne le lecteur dans une campagne électorale où une candidature inattendue va bousculer les codes de la politique."

Qu'est-ce que le roman permet plus que d'autres formes d'écriture?

Je crois que les essais n' intéressent que les spécialistes. J'en ai déjà écrit deux. C'est plaisant intellectuellement pas ça touche moins de monde qu'un roman. En outre, j ai pu vraiment me faire plaisir en écrivant ce livre. J ai pu exprimer ce que je voulais. C'est un livre de politique fiction. J'entraîne le lecteur dans une campagne électorale où une candidature inattendue va bousculer les codes de la politique.

" Mon candidat est le candidat du défi écologique."

Vous utilisez aussi les ressorts des réseaux sociaux...

Oui. Cela me permet d explorer beaucoup d'autres thèmes. Et cela débouche sur de grands débats de société. J'ai pu aussi mettre en scène la Haute-Loire que j'aime beaucoup puisque j ai fixé le QG de campagne de mon candidat à Cayres. Mon candidat est le candidat du défi écologique. Je décris les petits maires ruraux, leurs difficultés et les défis auxquels ils sont confrontés. J'aborde les thèmes de la migration rurale, du désenclavement des métropoles. Ce sont des thèmes très actuels.

"Préférer la qualité à la quantité"

Vous parlez aussi de la pandémie...

Oui. Je me suis bien amusé. dans mon roman on en est à la sixième vague pandémique. Je mets aussi en scène le confinement et la relative inefficacité des vaccins. Toutes des choses qui se sont révélée vraies au fil du temps.

"Changer nos habitudes de consommation, de mobilité et de travail"

Mais il y a aussi un côté très sérieux...

Oui. Guillaume, mon héros, c'est un peu moi. Aujourd'hui la transition écologique s'impose comme une nécessité pour préserver l'avenir des générations futures et doit nous conduire à changer nos habitudes de consommation, de mobilité et de travail également. consommer mieux en privilégiant nos réels besoins, préférer la qualité à la quantité. Il nous faut également envisager de nous déplacer avec responsabilité pour réduire les émissions carbone, télétravailler. Si effectivement, pendant la première phase de la crise sanitaire, le trafic aérien s'est réduit de 70% et ne reprend pas, il faut peut-être s'interroger sur la pertinence des déplacements par ce moyen. Probablement devrions-nous envisager une réorientation de l'activité plutôt que d'injecter des milliards d'euros pour maintenir un statu  quo sans contreparties pour l'Etat.

"Définir de nouveaux équilibres qui nous appartiennent en tant que citoyens"

C'est l'ébauche d'un programme politique?

La crise du covid devrait nous conduire dans cette direction, profiter de cette rupture et de l'écroulement du château de cartes économique, pour définir de nouveaux équilibres qui nous appartiennent en tant que citoyens.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

4 commentaires

fr

jeu 24/02/2022 - 14:23

effectivement dans le système pour avoir la rosette au veston puis après on fait la leçon !

ho

jeu 24/02/2022 - 14:11

Son livre n'a pas de rapport avec sa fonction de DASEN !

Il ne faisait que suivre les directives gouvernementales en étant attentif aux maintien des écoles des  petites communes (Pinols par exemple) !

fm

jeu 24/02/2022 - 08:31

M. Semeraro écrit des livres prônant entre autre la démocratie participative comme modèle politique. Mais, quand il était directeur académique, il imposait la fermeture de classes sans dialogue avec les acteurs du terrain! Donc ses livres... non merci!

he

mer 23/02/2022 - 17:09

une dédicace ce samedi 19 février, ça fait partie de la fiction ?

Par contre un candidat qui prône la vitesse maxi au Puy de 30 km/h fera rentrer des sous dans les caisses de l'état. 

Enfin on lira ce livre avec curiosité.