Sécurité : 47 infractions et 10 conseils de conduite

lun 09/02/2015 - 16:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

La lutte contre l'insécurité routière continue, le week-end dernier des opérations de contrôle ont eu lieu sous les ordre du Capitaine Gaudet de l'Escadron départemental de sécurité routière.

Bilan des contrôles
Au cours du week-end, ont été relevés : dix-huit excès de vitesse, neuf non-ports des équipements de sécurité, six infractions sur les véhicules, cinq non-respects de priorité, quatre taux d'alcoolémie supérieur à la législation, trois conduites sous stupéfiants, un défaut d'assurance et un défaut de permis de conduire.

Les conseils
La préfecture de Haute-Loire rappelle dix conseils de conduite en cette période hivernale où la neige, le verglas, la faible luminosité et les températures négatives sont fréquents :

  • consulter les prévisions météorologiques et de circulation (www.bison-fute.gouv.fr), et suivre les conseils de prudence diffusés sur les ondes et sur les panneaux à messages variables.
  • vérifier la pression des pneus " à froid " puisqu'elle varie en fonction de la température extérieure : plus cette dernière est basse, plus la pression mesurée est faible. Il est conseillé de rajouter 0,2 bar à la pression recommendée.
  • privilégier les pneus hiver, ils sont conseillés dès que la température est inférieure à 7°C. Il est important qu'en avoir quatre pour conserver un niveau d'adhérence similaire à l'avant et à l'arrière. Grâce à leur gomme plus tendre et leurs sculptures plus profondes, ils améliorent donc l'adhérence et le freinage.
  • s'équiper de chaînes sur les routes enneigées. Elles sont même obligatoires sur certains axes routiers. Attention, les chaînes modifient la conduite. Il est conseillé de diminuer sa vitesse (ne pas dépasser les 50 km/h), de faire un essai de montage avant de partir, de se garer à l'écart de la chaussée pour les monter (pour les autoroutes, il est interdit de les mettre sur une bande d'arrêt d'urgence).
  • tester les éléments sensibles au froid comme la batterie, les systèmes d'allumage et d'alimentation. Il faut aussi vérifier le niveau du liquide lave-glace antigel et l'état des balais d'essuie-glace.
  • emporter un " kit de survie " au froid (raclette à pare-brise, chiffon pour les vitres embuées et phares souillés, des ampoules de rechange, une lampe de poche, des vêtements chauds, une couverture de survie et de l'eau).
  • être vu et bien voir puisque la luminosité est plus faible et l'environnement est plus difficile. Il est évident qu'il faut faire plus attention aux usagers vulnérables (conducteurs de deux-roues motorisés ou non, piétons...). La vitesse doit être réduite à 50 km/h dès que la visibilité ne dépasse pas les 50 mètres et il convient d'allumer les feux de croisement dès que la luminosité commence à faiblir.
  • rouler lentement et à bonne distance, il faut donc prévoir plus de temps dans les déplacements.
  • allonger les distances de sécurité et adopter une conduite souple. Les dépassements intempestifs, les accélérations soudaines et les freinages brusques sont autant de risques de perte de contrôle du véhicule en cas de verglas.
  • ne jamais dépasser un engin de service hivernal en action. Cette interdiction vaut pour tous les véhicules motorisés.

----Décryptage
Conditions de conduite délicates :
du verglas localisé ou de la neige en faible épaisseur
rendent les routes particulièrement dangereuses. Il faut être très vigilant.
Conditions de conduite difficiles : du verglas ou de la neige généralisée risquent de bloquer
le trafic. Il convient de différer son déplacement.
Conditions de conduite impossibles : des conditions météorologiques très dures, voire
exceptionnelles, rendent la circulation impossible. Il ne faut pas partir.-----

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire