Tous

Brioude

Scanner à Brioude : la porte n'est pas totalement fermée...

mar 03/02/2015 - 17:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Le Député Jean-Pierre Vigier utilise tous les moyens en sa possession pour porter la demande d’un scanner au centre hospitalier de Brioude. Depuis plus d’un an, il s’est engagé dans ce combat : ce mardi, à l’Assemblée Nationale, il a de nouveau interpellé la Ministre à ce sujet.
Il a rappelé les éléments en faveur de cet outil de base dans un hôpital, tel qu’il les avait exposés il y a un an. Cette intervention suit le rendez-vous du Député la semaine dernière avec le cabinet de la Ministre.

De la quantité à la qualité
Les réponses de la Ministre se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a encore quelques temps, il n’était que question de quantité : il est prévu 21 scanners en Auvergne, et ils sont tous attribués. Il ne peut donc pas y en avoir un de plus. La porte semblait plutôt fermée…
Aujourd’hui, une ouverture se fait : la Ministre répond désormais que "la qualité doit être aussi considérée", plus précisément la qualité de l’offre de soins. Et pour cause, le Député a clairement mis en exergue la défaillance de cette qualité de soins en Haute-Loire…due à l’absence d’un scanner supplémentaire.

"Soit l’hôpital de Brioude est tourné vers l’avenir avec l’obtention d’un scanner, soit l’offre de soins de proximité en milieu rural ne sera pas satisfaite"
"Nous sommes au cœur de la problématique de l’aménagement du territoire", a déclaré le jeune député de Haute-Loire, "soit l’hôpital de Brioude est tourné vers l’avenir avec l’obtention d’un scanner, soit l’offre de soins de proximité en milieu rural ne sera pas satisfaite" a asséné le parlementaire.
Dernière réponse de la Ministre : "nous attendons les conclusions de l’étude que l’Agence Régionale de Santé d’Auvergne a récemment diligentée", rappelons qu'elle fait suite à une demande du député, "afin de faire un état des lieux de l’offre de radiologie en Auvergne". La réponse est attendue pour le mois de juin.

  • L’intervention du Député dans l'hémicycle est visionnable sur son site web


Un seul scanner en Haute-Loire

Pour rappel, les partisans du scanner à Brioude mettent en avant les efforts réalisés par l'hôpital pour renforcer ses équipes médicales (chirurgiens, anesthésistes, radiologues) et considèrent le scanner comme une installation indispensable au traitement d’urgences de toutes sortes, avec environ 10 000 passages par an au service des urgences de l'hôpital de Brioude, alors que le département n'en dispose que d'un seul (au Puy).
Sa présence est donc jugée d'autant plus indispensable dans un territoire comme la Haute-Loire, confronté au vieillissement de la population et à la désertification médicale. Enfin, son absence contrevient au plan national de lutte contre les accidents vasculaires cérébraux qui impose de mettre en place de telles installations au plus près des malades (le délais maximum est de 30 minutes). enfin, selon Jean-Pierre Vigier, "le coût du scanner serait amorti en trois ans au vue du coût actuel de transport vers un centre hospitalier disposant d’un scanner".

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire