Saison touristique 2022 : une édition record

Par Nicolas Defay ven 14/10/2022 - 07:30 , Mise à jour le 14/10/2022 à 07:30

Le rapport partagé mardi 11 octobre par la Maison du Tourisme en Haute-Loire dévoile des chiffres meilleurs encore que l’année 2019 jugée pourtant exceptionnelle. « Les analyses ne sont pas encore totalement terminées mais je pense que nous avons dépassé les 450 millions d’euros de retombées économiques », affirme la présidente Brigitte Renaud.

3 306 000, c’est le nombre de nuitées « consommées » par les touristes entre mai et septembre 2022 soit 2 % de plus qu’en 2019. 6 554 000, c’est le contingent d’excursionnistes toujours entre mai et septembre. C’est 30 % de plus que l’année de référence de 2019. Et les chiffres continuent ainsi, secondés par des taux où le signe négatif n’apparaît presque à aucun moment.

« C’est un bilan plus que positif avec une fréquentation au-delà de ce que nous avions espéré !, partage Brigitte Renaud, Présidente de la Maison du Tourisme en Haute-Loire. C’est une année excellente qui bat tous les records ! »

« Grâce aux nos paysages qui sont des bijoux d’une richesse inestimable ! »

Malgré un contexte particulier dû à la guerre aux portes de l’Europe, à l’inflation galopante et à des conditions météo parfois extrêmes, la saison touristique en France affiche ainsi des résultats remarquables qui font la fierté de tous les acteurs du tourisme, des professionnels de la filière et des élus des communes.

Brigitte Renaud les explique de cette façon : « C’est l’engouement de tous les professionnels à innover, perdurer et construire qui a permis ça. Quand je me suis rendue dans les territoires altiligériens, j’ai vu cette force incroyable à rendre la Haute-Loire la plus attractive possible.» Elle continue : « Les activités ‘pleine nature’ ont énormément fonctionné grâce aux nos paysages qui sont des bijoux d’une richesse inestimable ! »

« Pour la prochaine saison, nous allons développer des activités natures comme le vol libre, le parapente et tout ce genre de sports alternatifs ». Brigitte Renaud

Lors de la 1ere journée au Festival des Cuivres 2022 du Monastier.
Lors de la 1ere journée au Festival des Cuivres 2022 du Monastier. Photo par Nicolas Defay

« Les gens ont été nombreux mais n’ont pas consommé autant que nous aurions pu l’envisager »

Selon le rapport, les auvergnats et rhonalpins sont les touristes les plus nombreux à venir en terres vellaves, représentant 42 % de la troupe, devant ceux provenant de l’Île de France et d’Occitanie. Les principaux pays accueillis sont le Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Unis ou encore la Suisse. « Les gens ont été nombreux mais n’ont pas consommé autant que nous aurions pu l’envisager, admet Brigitte Renaud. La cause est, sans aucun doute, l’inflation généralisée de tous les produits et services à disposition ».

« Nous souhaitons mettre le Développement durable au centre des propositions touristiques en Haute-Loire. Nous voulons également montrer les savoir-faire présents dans notre territoire comme la gastronomie par exemple ». Brigitte Renaud

« On va tenter de comprendre certaines de ces failles pour s’améliorer l’année suivante »

Toujours d’après le bilan, 130 000 personnes sont venues entre mars et septembre contempler le miroir d’eau du lac du Bouchet. 38 000 ont fréquenté la base nautique de Lavalette, soit une baisse importante 17 % par rapport à 2021. Cette chute est expliquée par la présence de cyanobactéries provoquant l’interdiction de la baignade pendant plus de trois semaines.

« Pour moi, tous les territoires ont bien marché, défend Brigitte Renaud. Il y a, c’est vrai, des déceptions. Mais on va tenter de comprendre certaines de ces failles pour s’améliorer l’année suivante ».

Au niveau de la fréquentation dans les festivals, si le Roi de l’Oiseau, du Monastier ou encore des Lectures sous l’arbre sont listés dans la rubrique « très satisfait », celui des Brumes est resté dans la brouillard tout comme le Festival en Gévaudan, des 7 lunes ou des Escales brivadoises.

Nuitées touristes

  • 3 306 000 nuitées touristes ont été consommées soit + 10.2 % /2021 et + 1.9 % /2019 dernière année de référence
  • la part des nuitées de la clientèle étrangère a représenté 18.60 %, soit 1% de plus qu’en 2019 dernière année de référence.
  • les principaux pays accueillis, par ordre d’importance: Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Royaume-Unis et Suisse
  • Les principales régions de provenance des touristes français : Auvergne Rhône-Alpes, Ile de France et Provence Alpes Côte d’Azur, représentant respectivement 42%,15% et 10% des nuitées françaises consommées
  • Les principaux départements de provenance des touristes français: Loire, Rhône et Puy-de- Dôme, représentant respectivement 12.5%, 11% et 6% des nuitées françaises consommées

Excursionnistes

  • 6 554 000 excursionnistes accueillis soit + 14.7 % par rapport à 2021 et + 30.2% par rapport à 2019 dernière année de référence
  • Les principales régions de provenance des excursionnistes français : Auvergne Rhône- Alpes, Ile de France et Occitanie, représentant respectivement 62%, 9% et 8% des excursions françaises
  • Les principaux départements de provenance des excursionnistes français: Loire, Puy-de- Dôme et Rhône, représentant respectivement 24%, 11% et 8% des excursions françaises

Zoom sur juillet/août

  • Nuitées touristes consommées (1 948 000) : + 8,9 % /2021 (+ 13% en juillet et + 6% en août) Soit + 5% de nuitées par rapport à juillet/août 2019, dernière année de référence
  • Excursionnistes accueillis (3 389 000) : + 8.3% (+ 4% en juillet et + 12.5% en août) par rapport à 2021, année déjà exceptionnelle en matière d’accueil d’excursionnistes, soit + 32.3% d’excursionnistes par rapport à juillet/août 2019, dernière année de référence

Zoom sur Les Estables

  • Déployé pour la première fois sur cette zone, le dispositif « Orange Flux Vision » permet de voir que 134 000 excursionnistes se sont rendus aux Estables entre mai et septembre (dont 78 400 en juillet/août).
  • Top 3 des départements de provenance des excursionnistes : Haute-Loire 29.9%, Ardèche 12.5%, Loire 11.2%

La fréquentation de quelques sites et itinérances « pleine nature » (données éco- compteurs)

  • Lac du Bouchet : un compteur installé en mars et une enquête menée durant l’été permettent d’estimer la fréquentation à près de 130 000 personnes entre mars et septembre, dont la moitié en juillet/août
  • Base nautique de Lavalette : 38 000 personnes ont fréquenté le site en juillet/août, en baisse de 17% par rapport à l’an dernier. Une baisse due à l’interdiction de la baignade pendant plus de 3 semaines en raison de la présence de cyanobactéries
  • Le Chemin de St-Jacques (GR65) : si la fréquentation enregistre une hausse de 3% entre février et début septembre (23 513 randonneurs au total), la fréquentation certainement impactée par les chaleurs inédites est en baisse en juillet/août par rapport à l’an dernier (- 8,3%)
  • Via Fluvia, site de Montfaucon : la fréquentation de la vélo route-voie verte enregistre une hausse de 2.3% (28 252 cyclo et marcheurs) par rapport à l’an dernier entre janvier et mi- septembre avec une hausse de +29% en juillet/août

Zoom sur Le Puy-en-Velay

Des animations et évènements ont rythmé toute la saison estivale avec des retombées économiques importantes

  • Année record pour le Roi de l'Oiseau avec plus de 120 000 personnes estimées
  • 6 Jours Internationaux d’Enduro : plus de 3,5 M € de retombées économiques
  • Succès du Trail St-Jacques UTMB avec 80% des participants hors Haute Loire
  • La Chapelle Numérique avec Terre de Géants et l’Hôtel des Lumières avec ses nouvelles scénographies toujours plébiscités
  • Puy de Lumières qui a enregistré tous les soirs une forte affluence
  • Un succès sans précédent du pass card avec plus de  15 000 billets vendus et une offre élargie avec de nouveaux monuments.

Le retour des professionnels pour la période de mai à septembre (enquête de conjoncture en ligne)

L’enquête de conjoncture menée par la Maison du Tourisme auprès d’un panel de 263 professionnels du tourisme répondants montre que :

  • Plus des 3/4 des professionnels répondants jugent leur activité de mai à septembre, bonne voire très bonne pour 1/3 d’entre eux
  • 44% des professionnels jugent son activité en hausse par rapport à l’an dernier, 40% la jugeant identique
  • La filière « hébergements »
    • Un taux record de satisfaction pour les campings avec 100% des professionnels répondants qui jugent leur activité bonne ou très bonne de mai à septembre (63% d’entre eux jugeant leur activité en hausse par rapport à 2021).
    • De beaux résultats pour les Villages de vacances/Centres d’accueil (88% jugent leur activité bonne ou très bonne / 88% d’entre eux la jugeant en hausse par rapport à 2021), pour les hôtels/hôtels-restaurants (85% jugent leur activité bonne ou très bonne / 50% d’entre eux la jugeant en hausse et 40 % la jugeant identique par rapport à 2021) et pour les chambre d’hôtes (81% jugent leur activité bonne ou très bonne / 41% d’entre eux la jugeant en hausse par rapport à 2021).
    • Les gîtes d’étape/gîtes de groupe avec tout de même 76% de professionnels satisfaits (64% d’entre eux affichant une activité en hausse par rapport à 2021) et les meublés de tourisme avec 69% de professionnels satisfaits (32% d’entre eux affichant une activité en hausse par rapport à 2021), présentent des résultats un peu plus en retrait.
  • Des prestataires d’activités de pleine nature qui ont su s’adapter aux conditions météo avec 86% d’entre eux qui jugent leur activité bonne ou très bonne pour près de la moitié d’entre eux. 60% des prestataires de pleine nature jugent leur activité en hausse par rapport à 2021
  • Les sites de visite répondants annoncent un taux de satisfaction de 70% (fréquentation jugée bonne voire très bonne). Ils sont 60% à juger leur fréquentation en hausse par rapport à 2021
  • 12% des professionnels répondants mentionnent que les fortes chaleurs ont impacté leur activité fortement voire très fortement et 32% moyennement ou modérément. Concernant les activités de pleine nature, ce sont 32% des professionnels qui annoncent avoir été impactés fortement ou très fortement.
  • 58% des professionnels répondants mentionnent que le pouvoir d’achat de la clientèle a pénalisé leur activité (25% modérément, 22% moyennement, 10% fortement et 1% très fortement)
  • Près d’un professionnel répondant sur deux annonce une évolution en hausse de la clientèle étrangère par rapport à l’an dernier

Les Festivals

  • Les Festivals, une fréquentation globalement soutenue tout au long de la saison :
    • Très satisfaits : Festival Nuits de Rêve, Fêtes du Roi de l’Oiseau, Festival du Monastier, Lectures sous l’arbre, Interfolk
    • Satisfaits : Festival de la Chaise-Dieu, Les Basaltiques, Festival de Craponne, Nuits de la Saint-Jacques, Festival Vivarais-Lignon, Festival Loir’en Zic
    • Moyennement satisfaits : Escales brivadois, Festival en Gévaudan, Festival des 7 lunes, Festival de guitare de Chanteuges
    • Pas satisfait : Festival des Brumes

Un funiculaire au Puy ?

« Il nous faut à présent réfléchir à comment développer les pépites existantes et d’autres trésors, termine Brigitte Renaud. La mise en lumière des sites passe aussi par les aménagements tels que les parkings et les accessibilités. Un funiculaire en ville du Puy pour accéder à la partie haute ? Pourquoi pas. Mais il faut étudier ce genre de chose attentivement pour ne pas au contraire desservir la beauté de la ville. »
Toutefois, si l’idée n’est pas née d’hier, le projet n’est vraiment pas pour demain selon les dire de Brigitte Renaud.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

4 commentaires

ga

ven 14/10/2022 - 10:13

La qualité environnementale n' est pas suffisante, n' en déplaise aux écolos de service.

Il faut proposer de l' activité, encadrée ou non : tyroliennes, accrobranches, vtt électriques, plans d' eau, etc ! Le touriste 2022 est devenu exigeant !

m.

ven 14/10/2022 - 10:08

Restons plutôt sur la voie de protection de notre environnement, car les touristes viennent surtout pour ça : balades, sites préservés, bon produit . N 'allons pas gâcher tout ça juste pour certains qui veulent s'en mettre pleins les poches. Il faut bien se dire que si on abime notre environnement, les touristes ne viendront plus et iront ailleurs.

th

ven 14/10/2022 - 07:17

Tant mieux et il faut persévérer en ce sens on doit être tous des ambassadeurs du Puy en Velay le territoire doit s'ouvrir encore plus à la métropole lyonnaise et le prochain contournement du Pertuis St Hostien l'aidera . La ville du Puy en Velay possède des atouts naturels qui ont été complétés ces dernières années par une politique évènementielle ambitieuse (Puy et hôtel des lumières notamment), qui contribue à créer la destination .

bc

ven 14/10/2022 - 06:32

Ces propos hyper élogieux sont quelque peu à modérer une saison qui a beaucoup du mal à démarrer avant le 14 juillet, de mai à juillet le nombre de nuitées est relativement faible, par contre une pleine saison de plus en plus courte et très demandée (août ) et une arrière saison relativement bonne ( septembre, et même octobre)