Sacha : portrait d'une jeune étoile aux doigts de fée

mar 10/01/2017 - 19:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

S'il s'intéresse aussi à la littérature et la culture en général, Sacha Morin Minassiana une passion qui le dévore depuis l'âge de sept ans : la musique classique, et plus particulièrement le piano. Il s'adonne également à la MAO (musique assistée par ordinateur) et à la prise de son.
Originaire de Beaux, près d'Yssingeaux, il a fait ses première gammes à l'école intercommunale de musique des Sucs, "ça m'a très vite plu et finalement, c'est venu plutôt par hasard puisque c'est ma mère qui m'a orienté vers la musique et le piano en particulier", témoigne-t-il.
Il a remporté en 2015 le premier prix du concours musical de France en compétition internationale. Plus récemment, son talent a conquis le public de l'émission de France 2 "Prodiges 2016", où il est parvenu jusqu'en finale. 

Entretien avec un petit génie du piano
En amont de sa représentation au Conseil Départemental lors de la cérémonie des voeux, alors qu'un piano de 360 kg était en train d'être installé (attention à ne pas le faire tomber, il vaut près de 90 000 € nous précise le professionnel de la société Auvergne Piano), Sacha se livre en toute simplicité, l'oeil vif et le sourire aux lèvres. Entretien à suivre, juste après ce bref aperçu vidéo de sa prestation vendedi dernier pour clore le discours de Jean-Pierre Marcon au Département.

 

Le piano, c'était quelque chose qui vibrait en toi depuis tout petit ? Tu connaissais déjà des airs ou n'est-ce que lorsque ta mère t'a fait découvrir cet instrument que tu as commencé à t'y intéresser ? Tu avais d'autres expériences de la musique avant le piano ? Des jeux musicaux peut être ? 


Après avoir pris tes premiers cours de piano au Pertuis, il t'a fallu voir plus grand ? Chercher une nouvelle école, un nouveau lieu ? 
J'ai continué à travailler avec Laurent Penalva mais pour rencontrer d'autres musiciens et faire de la musique de chambre, je suis allé à l'école de musique d'Yssingeaux et actuellement, je suis au conservatoire Massenet à Saint-Etienne.

Comment est-ce qu'on fait pour s'organiser entre le conservatoire et la scolarité ? Ce ne doit pas être facile au quotidien ?
Non, ce n'est pas facile de conjuguer musique et études et du coup, je suis au CNED (ndlr : centre national d'enseignement à distance), ce qui me permet de n'avoir école que le matin pour avoir mes après-midi de libre afin de me consacrer à la musique.

La musique, c'est une passion qui te sollicite combien de temps par jour environ ?
Je dirais qu'elle me sollicite environ quatre à cinq heures par jour.

La musique c'est beaucoup de travail et de répétitions, qui peuvent pousser nombres d'enfants de ton âge à abandonner ou à se tourner vers des disciplines moins chronophages, moins exigeantes en temps... Qu'est-ce que tu peux leur dire ? 
C'est quelque chose que je comprends parfaitement car moi même, j'aimerais beaucoup essayer d'autres instruments mais vu que je maîtrise déjà le piano, je sais le travail que ça représente et du coup je préfère rester sur le piano donc je peux juste leur dire qu'il faut commencer tôt pour être plus motivé et qu'après, c'est vraiment un très grand plaisir, tout le temps. Quand on travaille beaucoup, c'est vraiment très très plaisant de récolter les fruits de son travail (sourire).

Quant tu enchaînes des heures de piano, tu ne te dis pas parfois que c'est quand même vraiment très exigeant ? 
Si, bien sûr, on se le dit tout le temps et il y a des jours où on a pas envie de travailler mais il y a quand même les dates, les auditions et les concerts qui forcent quand même à se dépasser, on se dit "il faut que je sois prêt", donc c'est une exigeance qui est omniprésente dans la musique, et surtout dans le classique.

Tu évoquais d'autres instruments... Il y a justement des instruments que tu aimerais essayer ? Tu fais aujourd'hui de la musique classique... mais est-ce qu'il y a d'autres styles qui t'intéresseraient ? Est-ce que tu joues parfois avec d'autres musiciens ? 

Sacha, tu es jeune et tu as beaucoup de talent mais est-ce que tu penses aussi à l'avenir et au métier que tu voudrais exercer plus tard ? Musicien professionel, c'est ton objectif ?  
Oui, bien sûr, ça fait vraiment longtemps en fait que je veux être pianiste donc le rêve se rapproche un peu chaque année avec le travail, mais il y a encore énormément de choses à apprendre, de profs à côtoyer et d'expériences à vivre.

Malgré ton jeune âge, tu as déjà eu la chance de rencontrer de nombreux artistes aguerris. les rencontres, c'est l'une des richesses de ce milieu de la musique ? 
Ah oui, vraiment, je pense qu'il faut connaître toutes les écoles pour pouvoir se faire ensuite son propre style, sa propre école en fait. N'importe quel musicien, c'est toujours une belle rencontre

Est-ce que tu fais découvrir la musique classique à tes copains, aux jeunes de ton âge ? Tu les incites à s'ouvrir à ce style ? 
Oui ben c'est vrai que mes amis n'écoutent pas forcément de la musique classique mais si je vois que ça ne leurt plait pas, je ne les force pas non plus, chacun ses goûts de toute façon

Ce passage à la télévision, tu penses que ça peut vraiment être un accélérateur pour ta carrière ? 
A la base, je l'ai vu juste comme une expérience intéressante en plus, mais pas comme quelque chose qui allait faire ma carrière, mais si ça peut m'apporter encore d'autres expériences, c'est super mais je sais qu'il me reste encore énormément de travail, notamment au CNSM (ndlr : conservatoire national supérieur de musique) que j'aimerais beaucoup intégrer pour arriver à devenir concertiste.

Et ce passage à la télé peut-il justement un peu forcer les portes du CNSM ?

Qui sont tes musiciens préférés aujourd'hui Sacha ? Tu as des modèles ? 
Ah oui, j'aime beaucoup Lang Lang, Valentina Lisitsa, Alexandre Tharaud ou encore Jean-Philippe Collard, de grands noms du classique qui sont de vrais monuments.

Il y en a certains que tu as déjà rencontrés ?
J'ai eu la chance d'approcher Lang Lang de près, mais je n'ai pas eu la chance d'aller à des concerts de mes autres idoles du classique, mais ça me plairait beaucoup.

Et en musique actuelle, tu vas parfois à des concerts ? Tu rencontres des artistes ? 
Oui, j'ai pu voir Ibrahim Maalouf récemment et dans un autre registre, j'aime beaucoup Oxmo Puccino, que j'aimerais beaucoup aller voir en concert.

Propos recueillis par Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire