Routes : le Département prêt à mettre de l'argent au pot

mar 03/05/2016 - 13:09 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

L'entretien et le développement des infrastructures routières font partie des compétences du Département, mais il s'agit alors des routes départementales.
Mais dans l'optique de contribuer au désenclavement de la Haute-Loire, "facteur indispensable à son développement économique" selon plusieurs élus, la collectivité départementale est prête à mettre de l'argent au pot, à sa modeste échelle, pour les routes nationales, et suivre ainsi la volonté du nouveau Président de Région Laurent Wauquiez, qui en avait fait l'un de ses axes forts de campagne. Rappelons que c'est l'Etat qui demeure maître d'ouvrage pour les routes nationales.

Une collaboration dans le financement des infrastructures routières envisagée
Le Département entend bien collaborer avec la Région, surtout que les deux Présidents se connaissent depuis de nombreuses années. Rappelons que lorsque le Président de Région Laurent Wauquiez a été ministre, son mandat de député se trouvait vacant et c'est le Président du Département, Jean-Pierre Marcon, qui en tant que suppléant, a siégé à l'Assemblée Nationale à sa place de 2007 à 2012. 
Dans toutes les joutes électorales où l'ancien maire du Puy s'est lancé, il a toujours pu bénéficier du soutien de Jean-Pierre Marcon, même s'il fait partie des rares personnalités politiques de Haute-Loire à afficher ses points de désaccord avec Laurent Wauquiez le cas échéant.
Jean-Pierre Marcon, une collaboration avec la Région, notamment quant aux financements des infrastructures routières, est envisagée ?

 

----Le projet qui doit faire la liaison entre l'A75 et Brioude par la RN 102 est en marche. Il est budgétisé à plus de 60 millions d'euros et l'Etat aurait sollicité la région pour qu'elle participe au financement.-----Reprendre la main sur le financement des routes
Parmi les grands projets portés par la liste de laurent Wauquiez aux dernières élections régionales, il y a celui des chantiers routiers, qui n'est pourtant pas une compétence de la région. "L'Etat ne nous aidera pas", assurait le secrétaire général Les Républicains lors de la campagne, "je veux faire avancer et concrétiser les dossiers de la RN 102 et de la RN 88, et la grande région pourra le faire".
Il estimait alors ces deux chantiers à "environ 150 millions d'euros, donc tout à fait abordables pour les trois milliards d'euros de budget annuel" escomptés de la future grande région. 

Rappelons que c'est l'Etat qui demeure maître d'ouvrage
Le préfet de région Michel Delpuech était en déplacement dans le département début mars,  à la rencontre des "forces vives" de Haute-Loire. Il a tenu à rassurer quant à l'avenir des infrastructures routières du département car le représentant de l'Etat demeure maître d'ouvrage pour les routes nationales ou encore le contournement du Puy. Nous l'avions alors interrogé à propos de l'avenir routier du département.
Michel Delpuech, l'Etat va-t-il continuer à moderniser les infrastructures routières du département et la volonté de la Région de participer au financement va-t-elle permettre d'accélérer les procédures ?

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire