Route : pneus hiver obligatoires pour tous (ou presque)

Par Nicolas Defay jeu 23/09/2021 - 12:00 , Mise à jour le 23/09/2021 à 12:00

À partir du 1er novembre 2021, tous les usagers de la route à quelques exceptions près devront équiper leurs véhicules de 4 pneumatiques hiver montés ou détenir aux moins deux dispositifs antidérapants. Sinon ? Une contravention pouvant atteindre la 5ème catégorie.

Au premier jour du mois de novembre et jusqu'au 31 mars, il sera obligatoire d'équiper son véhicule de pneus hiver ou de détenir des chaînes ou chaussettes à neige, sur l'ensemble des 227 communes du département de la Haute-Loire. Ceci vient en application d'un décret issu de la préfecture daté du 16 octobre 2020. Selon le texte d'Etat : "L'objectif de cette nouvelle réglementation est de renforcer la sécurité des usagers en réduisant les risques spécifiques liés à la conduite sur routes enneigées ou verglacées et d'éviter les situations de blocage quand les véhicules non équipés se retrouvent en travers de voies créant ainsi des difficultés d'intervention des services de viabilité hivernale, de dépannage, de secours ou de force de l'ordre".

48 départements des zones de massifs montagneux en France sont concernés. Sur la Haute-Loire, toutes les communes sont soumises à cette obligation. "Le département de la Haute-Loire est classé 3ème département de France de par son altitude moyenne (719 mètres), ce qui constitue un enjeu important en termes de viabilité hivernale", explique la préfecture. Compte tenu de la situation géographique et topographique du département, la majorité des partenaires (collectivités locales, des fédérations patronales et professionnelles du transport, des autorités de transport) a souhaité rendre obligatoire cet équipement sur tout le territoire.

Une nouvelle signalisation indiquera aux conducteurs l'entrée dans une zone où les obligations d'équipements s'appliquent. Mais, étant donné que l'ensemble de la surface départementale est concerné, seules les routes qui entrent en Haute-Loire seront équipées de cette signalétique.

Le nouveau panneau en question. Photo par DR

Nous avons demandé aux services de la préfecture de Haute-Loire si des subventions seraient mises en place pour que tous puissent équiper de façon adéquate leur véhicule et rouler en toute sécurité. Réponse : "Il n'a pas été annoncé d'aides financières spécifiques dans le cadre de la mise en œuvre de ce dispositif".

Quels sont précisément les équipements obligatoires ?

Deux choix possibles. Soit détenir des chaines à neige métalliques ou textiles (communément appelés des chaussettes) permettant d'équiper au moins deux roues motrices. Soit être équipé de quatre pneus hiver montés. Attention car, toujours d'après les directives de la préfecture, les pneus hiver doivent être réglementaires. L'inscription 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake) identifiables par la présence du marquage alpin et de l'un des marquages suivants : "M+S", "M.S" ou "M&S".

Par contre, oubliez les pneus 4 saisons
Les équipements 4S, All Weather, All Season n'ont pas de définition réglementaire : pour être considérés comme pneus hiver, il faut qu'ils soient estampillés « 3PMSF », ou au minimum par l'un des sigles "M+S", "M.S" ou "M&S" pour la période transitoire des trois premières années d'application de la nouvelle réglementation. À partir du 1er novembre 2024, seuls les pneumatiques 3PMSF seront admis en équivalence aux chaînes. L'achat et l'utilisation d'autres « pneus neige » resteront possibles, mais les usagers devront dans ce cas, détenir en plus, des chaînes pour circuler du 1 er novembre au 31 mars dans les zones concernées par la mesure.

Photo par DR

Et les véhicules concernés ?

À l'exception des deux roues, tricycles et quadricycles à moteur, des remorques et de certains engins avec des dispositifs antidérapants inamovibles, tous les autres véhicules sont sujets à l'obligation.  

Autobus et autocars (catégories M2, M3)

Le véhicule peut soit :

  • disposer d’au moins deux chaînes (ou autres dispositifs antidérapants amovibles équivalents)
  • être équipé d’au moins 4 pneumatiques hiver, montés sur au moins deux roues directrices et au moins deux roues motrices. Si le véhicule comporte plusieurs essieux directeurs, il s’agit des roues directrices du système de direction principal.

Poids-lourds et véhicules lourds de type (catégorie N2, N3)

Le véhicule, s’il circule sans remorque ou semi-remorque, peut soit :

  • disposer d’au moins deux chaînes (ou dispositifs antidérapants amovibles équivalents)
  • être équipé d’au moins 4 pneumatiques hiver, montés sur au moins deux roues directrices et au moins deux roues motrices. Si le véhicule comporte plusieurs essieux directeurs, il s’agit des roues directrices du système de direction principal.

Les poids-lourds circulant avec remorque ou semi-remorque doivent dans tous les cas détenir des dispositifs antidérapants amovibles.

Que risque un conducteur s'il ne respecte par le décret ?

"La délégation à la sécurité routière (DSR) précise sur ce point, que les sanctions prévues en cas de non-respect de la mesure par les usagers feront l'objet d'un décret en Conseil d’État", partage les services préfectoraux de Haute-Loire. Au départ l'information était flou mais selon les annonces faites sur les sites Internet de différentes préfectures de départements concernées par la mesure, la contravention est de 135 € en cas de non respect. 

Le problème est le surcoût généré par le dispositif mis en place. Car, si la voiture est définie comme un "gouffre à fric" dans le langage des Français, cette obligation deviendra d'autant plus difficile à respecter pour les ménages les moins fortunés. Pour Dominique Stempfel, président du syndicat des professionnels du pneumatique, l’écart de prix entre pneus hiver et pneus été se situe entre 15 et 20%. En fonction de la taille du pneumatique et de sa marque, le prix peut varier entre 50 et plus de 400 euros. Cette somme multipliée par quatre peut s'avérer inatteignable pour nombre de foyers en Haute-Loire et d'ailleurs.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

10 commentaires

ga

dim 26/09/2021 - 15:39

Encore une loi injuste : certains laissent la voiture (ils peuvent prendre les transports ou aller à pied ou rester chez eux) les jours de neige et verglas et ils doivent acheter un équipement qui ne servira jamais. Cette obligation et les contrôles routiers devraient être mis en place uniquement durant les jours de neige et de verglas. Je sais conduire sur la neige mais j'évite de le faire en fonction de la météo. Seuls les imprudents et irresponsables devraient payer.

he

sam 25/09/2021 - 08:08

hier j'ai entendu une réflexion en rapport avec cette mesure : les services de déneigement seront moins prompts à intervenir puisque tout le monde devra être équipé. Donc les critiques des services sur leur efficacité ou leur rapidité ne seront plus de mise.

 

lo

sam 25/09/2021 - 07:46

Pour les ignorants,sachez qu'un pneu hiver M+S n'est pas seulement pour la neige mais AUSSI pour une meilleure adhérence sur les sols dont la températures est inférieure à 7°. Quand à ceux qui sont les premiers perturbateurs de la circulation en période hivernale notamment Le Pertuis et ailleurs et qui trouvent que c'est un investissement onéreux voire inutile pour quelques jours dans l'année,s' ils veulent jouer avec leur sécurité c'est leur problème mais qu'ils n'empêchent pas les autres d'aller travailler entre autres.4 pneus neige coûtent moins cher qu'un Smartphone dernier cri que vous allez remplacer dans deux ans (pour les accros de la gym du pouce)ou un paquet de cigarettes/semaine alors qu'un pneu neige vous allez le garder bien plus longtemps. BONNE INITIATIVE !

mi

ven 24/09/2021 - 10:10

vous allez voir la flambée  des prix des pneus d' hiver, il faudra faire jouer la concurrence ,pour éviter de se faire avoir.

ga

jeu 23/09/2021 - 20:36

Une loi qui ne devrait même pas exister tellement elle coule de source pour toute personne sensée : sort-on sans essuie-glaces sous une pluie battante ? sort-on sans phares la nuit ? ... Alors pourquoi vouloir passer les cols de la Haute-Loire en pneus lisses quand il neige ? ... Les voitures comme les camions coincés à Fix ou à Montbonnet en plein mois de décembre et dont le chauffeur sort en short et en tongs sont de plus en plus nombreux et mettent en danger tout le monde (y compris eux-mêmes d'ailleurs).

he

jeu 23/09/2021 - 18:25

simple rappel : la loi montagne a été votée le 28 décembre 2016. Donc sous le quinquennat de Mr F. Hollande. Monsieur MACRON n'y est pour rien ; je ne le défends pas, simple précision. Je ne défends pas la loi Montagne 2 : j'en suis un des victimes, puisque je vais immobiliser un de mes deux véhicules du 1° novembre au 1° avril.     

pi

jeu 23/09/2021 - 16:52

t'es smicard tu touches 1250€ par mois tu vis seul petit F2 chauffage au gaz à 350€  bien évidemment tu n'as pas droit aux allocs t'es obligé de prendre ta petite auto même si tu bosses au PUY ou proche banlieue alors qu'il y a même pas 7 jours de neige par an et bien ton préfet qui vient juste de débarquer en hte loire te dit d'acheter 4 pneus montagne montés sur jantes sinon tu vas payer une amende il y a de quoi ressortir les GJ non?

fe

jeu 23/09/2021 - 16:49

4 pneus neige 3PMSF (en moyenne 400€ pour les 4) ou 2 chaussettes (100€ en moyenne la paire) j'aimerai que l'on m'explique le fait que cela est la même efficacité. Avec 2 chaussettes 2 roues n'auront pas d'adhérence sur la neige!

he

jeu 23/09/2021 - 16:25

c'est vrai que les automobilistes qui restent bloqués dans le Pertuis ou dans Fix à cause de leur manque d'équipements d'hiver sont des empêcheurs de rouler pour les autres. Les hivers ne sont plus ce qu'ils étaient il y a quelques décennies. Mais pour certains salariés précaires qui font l'effort d'aller travailler pour un temps partiel au SMIC et qui habitent et travaillent en périphérie de la ville c'est un surcoût important. Il faudra se priver de quelques paquets de cigarettes .... 

st

jeu 23/09/2021 - 13:49

Donc, il est possible d'avoir des chaines dans son coffre et seulement deux pneus neige montés ? En tout cas, il est certain que le lobby du pneumatique a bien fait son travail. Imposer un tel surcout fi^nancier pour quelques jours de neige par an, c'est un scandale.