Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Route : pneus hiver obligatoires pour tous (ou presque)

Par nicolas@zoomdici.com jeu 23/09/2021 - 12:00 , Mise à jour le 23/09/2021 à 12:00

À partir du 1er novembre 2021, tous les usagers de la route à quelques exceptions près devront équiper leurs véhicules de 4 pneumatiques hiver montés ou détenir aux moins deux dispositifs antidérapants. Sinon ? Une contravention pouvant atteindre la 5ème catégorie.

Au premier jour du mois de novembre et jusqu'au 31 mars, il sera obligatoire d'équiper son véhicule de pneus hiver ou de détenir des chaînes ou chaussettes à neige, sur l'ensemble des 227 communes du département de la Haute-Loire. Ceci vient en application d'un décret issu de la préfecture daté du 16 octobre 2020. Selon le texte d'Etat : "L'objectif de cette nouvelle réglementation est de renforcer la sécurité des usagers en réduisant les risques spécifiques liés à la conduite sur routes enneigées ou verglacées et d'éviter les situations de blocage quand les véhicules non équipés se retrouvent en travers de voies créant ainsi des difficultés d'intervention des services de viabilité hivernale, de dépannage, de secours ou de force de l'ordre".

48 départements des zones de massifs montagneux en France sont concernés. Sur la Haute-Loire, toutes les communes sont soumises à cette obligation. "Le département de la Haute-Loire est classé 3ème département de France de par son altitude moyenne (719 mètres), ce qui constitue un enjeu important en termes de viabilité hivernale", explique la préfecture. Compte tenu de la situation géographique et topographique du département, la majorité des partenaires (collectivités locales, des fédérations patronales et professionnelles du transport, des autorités de transport) a souhaité rendre obligatoire cet équipement sur tout le territoire.

Une nouvelle signalisation indiquera aux conducteurs l'entrée dans une zone où les obligations d'équipements s'appliquent. Mais, étant donné que l'ensemble de la surface départementale est concerné, seules les routes qui entrent en Haute-Loire seront équipées de cette signalétique.

Le nouveau panneau en question. Photo par DR

Nous avons demandé aux services de la préfecture de Haute-Loire si des subventions seraient mises en place pour que tous puissent équiper de façon adéquate leur véhicule et rouler en toute sécurité. Réponse : "Il n'a pas été annoncé d'aides financières spécifiques dans le cadre de la mise en œuvre de ce dispositif".

Quels sont précisément les équipements obligatoires ?

Deux choix possibles. Soit détenir des chaines à neige métalliques ou textiles (communément appelés des chaussettes) permettant d'équiper au moins deux roues motrices. Soit être équipé de quatre pneus hiver montés. Attention car, toujours d'après les directives de la préfecture, les pneus hiver doivent être réglementaires. L'inscription 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake) identifiables par la présence du marquage alpin et de l'un des marquages suivants : "M+S", "M.S" ou "M&S".

Par contre, oubliez les pneus 4 saisons
Les équipements 4S, All Weather, All Season n'ont pas de définition réglementaire : pour être considérés comme pneus hiver, il faut qu'ils soient estampillés « 3PMSF », ou au minimum par l'un des sigles "M+S", "M.S" ou "M&S" pour la période transitoire des trois premières années d'application de la nouvelle réglementation. À partir du 1er novembre 2024, seuls les pneumatiques 3PMSF seront admis en équivalence aux chaînes. L'achat et l'utilisation d'autres « pneus neige » resteront possibles, mais les usagers devront dans ce cas, détenir en plus, des chaînes pour circuler du 1 er novembre au 31 mars dans les zones concernées par la mesure.

Photo par DR

Et les véhicules concernés ?

À l'exception des deux roues, tricycles et quadricycles à moteur, des remorques et de certains engins avec des dispositifs antidérapants inamovibles, tous les autres véhicules sont sujets à l'obligation.  

Autobus et autocars (catégories M2, M3)

Le véhicule peut soit :

  • disposer d’au moins deux chaînes (ou autres dispositifs antidérapants amovibles équivalents)
  • être équipé d’au moins 4 pneumatiques hiver, montés sur au moins deux roues directrices et au moins deux roues motrices. Si le véhicule comporte plusieurs essieux directeurs, il s’agit des roues directrices du système de direction principal.

Poids-lourds et véhicules lourds de type (catégorie N2, N3)

Le véhicule, s’il circule sans remorque ou semi-remorque, peut soit :

  • disposer d’au moins deux chaînes (ou dispositifs antidérapants amovibles équivalents)
  • être équipé d’au moins 4 pneumatiques hiver, montés sur au moins deux roues directrices et au moins deux roues motrices. Si le véhicule comporte plusieurs essieux directeurs, il s’agit des roues directrices du système de direction principal.

Les poids-lourds circulant avec remorque ou semi-remorque doivent dans tous les cas détenir des dispositifs antidérapants amovibles.

Que risque un conducteur s'il ne respecte par le décret ?

"La délégation à la sécurité routière (DSR) précise sur ce point, que les sanctions prévues en cas de non-respect de la mesure par les usagers feront l'objet d'un décret en Conseil d’État", partage les services préfectoraux de Haute-Loire. Au départ l'information était flou mais selon les annonces faites sur les sites Internet de différentes préfectures de départements concernées par la mesure, la contravention est de 135 € en cas de non respect. 

Le problème est le surcoût généré par le dispositif mis en place. Car, si la voiture est définie comme un "gouffre à fric" dans le langage des Français, cette obligation deviendra d'autant plus difficile à respecter pour les ménages les moins fortunés. Pour Dominique Stempfel, président du syndicat des professionnels du pneumatique, l’écart de prix entre pneus hiver et pneus été se situe entre 15 et 20%. En fonction de la taille du pneumatique et de sa marque, le prix peut varier entre 50 et plus de 400 euros. Cette somme multipliée par quatre peut s'avérer inatteignable pour nombre de foyers en Haute-Loire et d'ailleurs.