Tous

Rosières

Rosières : week-end de rêve au festival “Nuits de Rêve”

sam 12/07/2014 - 22:55 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

L'association “Rêve de Foin”, basée à Rosières, organise son 16e festival “Nuits de Rêve” au plein coeur des bois de Blanhac. Un festival à base de danse de musique et de théâtre. Plus de 80 bénévoles ont participé à l'organisation de ce long week-end à l'ambiance chaleureuse et familiale. “On n'a pas de soleil alors on essaye de faire venir des groupes qui nous en apportent” raconte Sebastien Bouchet, responsable de la communication et futur directeur du festival.

“Rêve de foin”
L'association “Rêve de foin” a été fondé en 1998 par des passionnés de danse et de théâtre qui voulaient continuer à pratiquer et à faire partager leur passion pour ces arts. “Chaque année, on répète et présente une pièce de théâtre dans une grange qu'on a achetée à Rosières et que l'on rénove, et pour l'occasion on appelle d'autres troupes et groupes à se produire” explique Sebastien Bouchet. L'association ne compte pas moins de 35 membres et dispose d'une trentaine de personnes disposées à l'aider pour ce genre de manifestations.

Ambitieux mais pas trop...
Dans un cadre qui s'y prête, l'ambiance se doit de rester familiale et conviviale. “On peut croiser les artistes et discuter avec eux” assure le futur directeur du festival. “Mais on est toujours content quand il y a un peu plus de monde. Mais ça dépend de la météo, du nombre de jours et...de la coupe du monde”. Chaque année, c'est 2000 personnes qui se déplacent jusqu'à Blanhac pour découvrir une multitude d'artistes. Comme le disent Alice et Adrien, qui habitent Blanhac depuis deux ans “Ce qui nous attire c'est la variété des artistes et le cadre naturel”. “L'Emblavez est une zone qui bouge bien au niveau culturel. Ca donne envie...” avoue Alice.

Une programmation très variée
Pas loin de 80 artistes se seront produit sur les scènes du festival. Du Hip-Hop avec le groupe Naouack du Puy-en-Velay, du rock n'roll avec le groupe In The Canopy qui clôturera le festival et de la chanson française avec Suissa, un artiste originaire de Lyon qui a fait danser et chanter pendant 45 minutes un public comblé...comme lui. “Je connaissais la région. Mais je ne connaissais pas le festival. En plein milieu des bois, c'est ravissant. La pluie nous a épargné. Je suis très content et la programmation était parfaite” assure le chanteur.

Le mot de la fin pour Sebatien Bouchet : “Un festival qui dure, c'est rare. C'est ce qui nous donne envie de continuer”. Alors le rêve continu...

V.B

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire