Roland Vieira et Christophe Gauthier tirent un premier bilan pour le Puy-Foot 43

Par NTe jeu 29/12/2022 - 15:30 , Mise à jour le 29/12/2022 à 15:30

Après une dernière rencontre face à Concarneau le 16 décembre dernier, les joueurs professionnels du Puy-Foot 43 ont rangé leurs crampons jusqu’à l’année prochaine et profitent d’une trêve des confiseurs qui tombe à point nommé.     
L’occasion pour leur entraîneur Roland Vieira et leur président Christophe Gauthier de tirer un premier bilan de cette mi-saison en National.

Premier match à domicile pour Le Puy-Foot face à Versailles le 19 août 2022 Photo par Nicolas TERME

Une équipe relégable depuis la troisième journée de championnat

C’est un retour attendu et laborieux qu’a vécu Le Puy-Foot 43 pour ses retrouvailles avec le National. Dans un championnat relevé, bien différent de celui joué il y a de cela trois ans, le club ponot a vécu une première partie de saison difficile.     
Avec un recrutement alléchant pendant l’été, une stabilité de la direction sportive et un budget cohérent, le club auvergnat avait pourtant préparé avec sérieux son retour au troisième échelon du football français. Dans un championnat remodelé, au terme duquel six clubs seront finalement relégués en National 2, l’objectif affiché avant même le début de la compétition était d’obtenir le maintien. Mais entre blessures, décisions arbitrales contraires et fragilité à domicile, le promu n’est pour l’instant jamais parvenu à sortir de la position de relégable qu’il occupe depuis le début de la saison.   

Des carences offensives et une fragilité à domicile

Englué à la seizième place du championnat à la mi-saison, Le Puy-Foot 43 termine donc l’année 2022 à trois points de la première équipe non reléguable.     
Malgré quelques « matchs de références » (comme la première confrontation à domicile face au FC Versailles), l’équipe ponote n’a encore jamais donné l’impression de pouvoir enchainer les résultats avec sérénité. Plus inquiétant, elle a affiché de nombreuses carences sur ce début de saison. Fragilité offensive, fébrilité à domicile, décisions arbitrales contraires… les mauvaises fées semblent s’être penchées sur le berceau ponot. 9ème équipe à l’extérieur mais avant dernière équipe à domicile, 12ème défense mais dernière attaque du championnat, les maux semblent manifestes et vont devoir être soignés pour espérer redresser la barre dans cette deuxième partie de saison. 

Christophe Gauthier, président du Puy-Foot, reçoit le plateau de champion de National 2 Photo par Nicolas TERME

Un petit poucet dans le monde des pros

Pour Christophe Gauthier, président du Puy-Foot 43, cette première partie de saison délicate n’est pas une surprise :     
« C’est toujours difficile pour un promu de se mettre au niveau dans un championnat aussi compliqué. C’est une compétition où les petits poucets du football doivent côtoyer certains géants du monde professionnel. Avec des clubs à 30 millions d’euros de budget et d’autres à 3 millions, nous ne sommes évidemment pas tous sur la même ligne de départ ».     
Si cette hétérogénéité participe aux difficultés du club ponot, elle favorise, selon Christophe Gauthier, l’intérêt pour un « championnat disputé et plein d’émotions qui vous donne envie de voir du football ».

« On a perdu des points ailleurs que sur le terrain »

Conscient des difficultés sportives actuelles, Christophe Gauthier regrette notamment les points perdus à domicile :    
« Nous ne sommes pas dans les objectifs fixés notamment à domicile. Sur plusieurs matchs nous n’obtenons pas les points qu’on mérite. Contre Dunkerque ou Bourg-en-Bresse par exemple, je suis plus que dubitatif sur l’arbitrage… J’ai la désagréable impression qu’on a perdu des points ailleurs que sur le terrain. A l’extérieur cela me semble différent : on accroche des points et on est cohérent sportivement ».

« Un grand Oui de confiance à Roland Vieira pour aller chercher le maintien »

Malgré cette fin d’année 2022 décevante, le président conserve toute sa confiance en la direction sportive en place et entend bien aller chercher le maintien dans la seconde partie de la saison :     
« Je demeure très satisfait du travail effectué par Roland Vieira et son staff depuis de nombreuses années maintenant. Souvenons-nous qu’il y a dix ans notre club végétait en division d’honneur et que depuis nous n’avons connu globalement que des ascensions. Je réitère donc un grand « oui » de confiance à la direction sportive pour aller chercher ce maintien en fin de saison ».

Roland Vieira, entraineur principal de l'équipe première du Puy-Foot 43 Photo par Nicolas TERME

« Il n’y a pas que le bilan comptable : il faut aussi analyser le contenu »

Pour Roland Vieira, l’entraîneur, le premier bilan de mi-saison ne doit pas seulement s’arrêter au nombre de points engrangés dans le classement :     
« Nous avons livré des contenus intéressants dans le jeu. Il n’y a pas que le bilan comptable qu’il faut analyser. Depuis quelques matchs je trouve notamment que nos principes offensifs s’améliorent même si ce n’est pas suffisant. Dans l’ensemble, depuis le début de la saison, nous avons su faire évoluer notre philosophie même si c’est toujours difficile pour un promu de prendre le jeu à son compte notamment à domicile ».

« L’important désormais c’est de prendre des points »

Tourné désormais vers la seconde partie de la saison et la parenthèse enchantée de la Coupe de France, Roland Vieira reste persuadé que le club s’en sortira en restant fidèle à ses principes de jeu :    
« Nous livrons bataille dans un championnat extrêmement relevé. Ces 6 descentes en fin d’année mettent beaucoup de pression à tout le monde. On doit rester concentré et fidèle à nos principes de jeu pour aller chercher des points et le maintien en fin de saison.    
On va reprendre début janvier avec cette affiche de gala contre Nice en Coupe de France. J’espère que ce sera une belle fête au stade Massot. En tout cas on va jouer crânement notre chance !
».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire