Rires et émotions au Puy pour les nœuds au mouchoir

dim 07/02/2016 - 11:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Anémone, la très populaire actrice et comédienne révélée dans les années 80 par la troupe du Spendid, s'est produite ce samedi 6 février au théâtre du Puy-en-Velay dans une pièce de Denis Cherer, avec Denis et Pierre-Jean Cherer, frères à la ville comme à la scène.

Des noeuds au mouchoir pour ne pas oublier ...
L'histoire est simple, deux frères fâchés se retrouvent un soir par inadvertance chez leur mère "Augustine" qui perd la tête. Va s'en suivre une multitude de répliques et de scènes permettant aux trois comédiens de s'installer dans une comédie sensible et drôle, actuelle, où chacun peut s'identifier.
Comme intouchables au cinéma, "Les noeuds au mouchoir" permet au handicap et à la maladie de faire rire et d'émouvoir avec tendresse et finesse.

Et pourtant au début ce n'était pas gagné !
Denis Cherer a mis du temps à écrire cette pièce autobiographique à 80 % traitant d'un sujet délicat : la maladie d'Alzeimer. Il nous confie : " au début ce n'était pas gagné ! j'ai mis du temps à trouver les bonnes personnes pour croire au projet. On me disait qu'il ne fallait pas rire avec un tel sujet. que le public ne venait pas au théâtre pour voir ce genres de choses ...". 
Depuis que la pièce est en rodage en Province, le public répond présent. Environ 500 ponots ont fait ce samedi des noeuds à leur mouchoir dans une splendide note d'humour et d'émotion.

Témoignages à la sortie du spectacle
Vincent, 20 ans, étudiant en alternance au Greta du Puy nous dit :" je suis venu car j'avais une place dans le Pass'jeunes de la ville du Puy, je pouvais choisir le spectacle de mon choix. J'ai eu un peu de mal à entrer dans la pièce au début mais ensuite j'ai bien aimé, le temps a passé vite !".
Evelyne, 51 ans du Puy en Velay : "j'ai beaucoup aimé car c'est la réalité et en même temps je ne m'attendais pas à ça. Belle pièce, bien jouée. Je m'attendais même à encore plus d'humour".

Zoomdici aussi a eu sa dédicace
Après une heure trente de spectacle et un salut très appaludi, la troupe a invité les spectateurs à les rejoindre dans le hall du théâtre pour échanger ensemble, rire aussi et se prêter au jeu des signatures et des photos.
Zoomdici a d'ailleurs ramené à la rédaction son autographe (voir la galerie photo)...

M.G. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire