Tous

Chadrac

Retour des cadeaux de Noël : Le Puy n'échappe pas à la règle

dim 28/12/2014 - 15:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Comme les années précédentes, certains rapportent leurs cadeaux aux magasins dès le lendemain de Noël. " Moins que d’habitude à ce jour ", constate Franck, employé au rayon jouets de l’hypermarché Géant à Vals-Près-Le-Puy. Tandis que Manue et Nathalie, responsables du magasin "Joupi" de Brives-Charensac prétendent que " c’est semblable à l’année dernière ". Quelles sont les raisons qui expliquent ce fait ?  

La défectuosité des jouets
Un défaut de fonctionnement est la raison principale du retour aux différents magasins des jouets radiocommandés et électriques. Ainsi, Franck estime " cela représente un taux d'environ 80% des retours à Géant ". De son côté, Amandine, vendeuse au magasin "King Jouet" de l’Espace Chirel à Vals-Près-Le-Puy, le détermine à environ 50%. A Géant, un jouet défectueux est " testé dans un premier temps pour contrôle du bon montage ", explique Franck. S’il s’avère qu’effectivement le jouet ne fonctionne pas, " on l’échange avec un produit similaire du magasin, sinon on le rembourse ", poursuit-il.

Les doublons… et " ça ne plaît pas "
La deuxième raison du retour des cadeaux en magasin est " le doublon ", c’est-à-dire qu’une même personne a reçu deux fois le même présent. Ainsi, Manue et Nathalie de "Joupi", évaluent " entre 60 et 70% le retour pour ce motif ". Amandine de "King Jouet" considère le pourcentage à environ 40%.
Enfin, les cadeaux sont aussi rapportés parce que " ça ne plaît pas ". C’est de l’ordre d’environ 10% à "King Jouet" contre environ 5% à Géant. A "Joupi", les deux responsables chiffrent à environ 30% les retours simultanément pour cause de goût et de défectuosité du jouet.  

" C’est pas son âge "
Un autre critère de retour est la non-adaptation du jouet avec l’âge de l’enfant. Ainsi ce samedi après-midi 27 décembre 2014, Cynthia, une jeune maman de Saint Germain-Laprade, déboule au magasin "King Jouet" tenant par la main son bambin prénommé Clarisse âgé de 2 ans et demi. Montrant à Amandine, vendeuse, le cadeau rapporté, elle s’exclame : " ce n’est pas son âge !"
Il s’agissait en réalité d’un paquet de perles en bois destiné aux enfants plus âgés et offert au " petit bout de choux " par sa Mamie. La vendeuse note que " c’est le premier retour pour cette raison à ce jour "
A signaler encore, pour les cadeaux concernant l’habillement, un autre motif de retour. " C’est le problème de la taille du vêtement non conforme avec celle de l’enfant " . C'est le constat de Sophie Dupuis, gérante du magasin de prêt-à-porter pour enfants à l’enseigne "Orchestra" zone de Chirel à Vals.       
Si postérieurement à Noël certains ramènent leurs cadeaux au magasin, d'autres sont encore à l'heure d'effectuer des présents. Ainsi, Manue et Nathalie du magasin "Joupi" observent que " c'est encore le père-Noël après Noël ". Et elles relatent que des clients ayant passé Noël dans leurs familles hors du département font des achats pour fêter Noël après cette fête près de leurs parentés vellaves.  
A noter enfin que la plupart des commerçants acceptent les retours des cadeaux sur une période de dix jours après Noël c’est-à-dire jusqu’au 3 janvier 2015.

G.D.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire