Retard de la déviation St-Hostien/Le Pertuis : « On le prédit depuis le début !»

Par Nicolas Defay ven 20/01/2023 - 12:00 , Mise à jour le 20/01/2023 à 12:00

Deux ans de retard. Cette mise à jour ne vient pas des opposants écologistes mais de la Région elle-même à travers le dernier bulletin municipal du Pertuis. Renaud Daumas, fervent antagoniste à la déviation en question, livre ne pas être surpris par cette annonce du Conseil régional.

Dans l'article, un sous-dossier sur les "mensonges de Laurent Wauquiez", qualifiés ainsi par les opposants à la déviation.

Ajout de la rédaction : Face à d'innombrables commentaires indiquant le fait que Renaud Damaus est lyonnais et qu'il n'habite pas en Haute-Loire, nous souhaitons préciser que cela est faux. Si Renaud Daumas est bien Conseiller régional dans le groupe des écologistes, il est maraicher à Retournac, sa commune de résidence. Il vend ses produits sur le marché du Puy le samedi matin et sur d'autres marchés en Haute-Loire en semaine.

« La RN88 avance pour vous ! » est-il écrit en lettre bleue sur fond blanc. Peut-être. Mais pas vraiment à la vitesse prévue quand Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne, affirmait en 2020 la mise en service de la déviation Saint-Hostien/Le Pertuis en 2025.

D’après le bulletin municipal du Pertuis, il est ainsi indiqué que, finalement, 2023 serait consacré pour les travaux préparatoires, les fouilles archéologiques et la déviation des réseaux. La construction des ouvrages d’art s’établirait entre 2022 et 2026. La chaussée et la pose des équipements de sécurité verraient le jour en 2026. Et les voitures, motos et camions pourraient alors user leurs gommes à l’horizon 2027.

Dans le bulletin municipal du village du Pertuis.
Dans le bulletin municipal du village du Pertuis. Photo par Nicolas Defay

« Pendant ce temps-là, on continue à dilapider l’argent public, c’est-à-dire votre argent à vous tous »

« Je ne suis pas surpris !, lance l’écologiste Renaud Daumas, Conseiller régional. On le prédit depuis le début. Et pendant ce temps-là, on continue à dilapider l’argent public, c’est-à-dire votre argent à vous tous. » Il ajoute aussi : « Si la Région avait pris le temps d’étudier les alternatives que nous proposions au mois de juin 2020 alors les habitants de ces deux villages auraient déjà pu en bénéficier. Des alternatives nettement moins démesurées et coûteuses que le projet de la Région ».

« Une éventuelle action ultra violente des dangereux planteurs de patates »

Le premier prend la forme d’une déclaration de Laurent Wauquiez dans le journal L’Éveil à l’occasion des vœux de la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay. Le Président de la Région AuRa s’exprime ainsi : « Il y a des gens extérieurs au département qui viennent planter des pommes de terre et nous expliquer qu’on est condamné à avoir des infrastructures qu’on ne peut jamais améliorer ».

Ce à quoi les opposants répliquent : « L'opération patates a été très médiatisée et très bien perçue. De nombreuses photos existent et même des vidéos avec les caméras de FR3. Aussi, il est très simple de vérifier que la grande majorité des présents sont du coin ».

Ils ajoutent aussi : « Et au vu des dispositifs policiers à chaque fois mis en place pour appréhender une éventuelle action ultra violente des dangereux planteurs de patates, il est fort probable que les Renseignements Généraux aient nos noms, âge, domicile et compagnie ».

« En quoi l’enclavement de notre département serait un frein à son dynamisme ? »

Deuxième mensonge de Laurent Wauquiez selon les opposants aux chantiers de la RN88, celui de la Haute-Loire caractérisée d’enclavée. « Mais en quoi l’enclavement de notre département serait un frein à son dynamisme économique ?, demandent-ils. Le postulat du désenclavement comme condition du développement économique est depuis longtemps contesté par toutes les études et évaluations ».

À titre d’exemple, ils mentionnent deux autres villes auvergnates. « Il n’y a qu’à observer les situations de Moulins et d'Aurillac. Largement désenclavée et accessible par l’A77, Moulins est une ville aujourd'hui très fragile, où les départs d'actifs sont supérieurs aux arrivées. À l’inverse, Aurillac est en quelque sorte protégée par son enclavement en maintenant une polyvalence de ses activités. Une infrastructure routière fonctionne dans les deux sens : si elle peut irriguer un territoire, elle le draine aussi ».

Une 2X2 voie sur les viaducs du Ramel et du Lignon

« J'amènerai la 2X2 voie jusqu'au Puy ». Cette promesse de Laurent Wauquiez serait le troisième mensonge toujours listé par les mêmes personnes, collectifs et associations. « Depuis le début, le Président de la Région prêche à tout-va que la 2X2 voie reliera sans discontinuer Saint-Étienne au Puy-en-Velay. Ah bon ? Il va aussi la mettre en place sur les viaducs du Ramel et du Lignon ? »

Enfin, la Lutte des sucs tient à répéter une énième fois : « Non, nous ne nous sommes jamais opposés à la construction du doublement d’Yssingeaux comme ce que Laurent Wauquiez le fait croire à tout le monde ! »

« Avoir un vrai réseau de transports en commun en Haute-Loire ! »

À la question de savoir justement quelles sont les solutions imaginées par les écologistes et les associations de défense de l’environnement, Renaud Daumas partage : « Déjà, avoir un vrai réseau de transports en commun en Haute-Loire ! Tout le monde est obligé d’avoir sa voiture dans notre département car il n’y a pas aucune efficacité sur le sujet. »
Il continue en ce sens : « Dans le département voisin qu’est l’Ardèche, il y a une vraie offre. Il est donc possible de créer ce genre de réseau en milieu rural ».

Renaud Daumas, en lutte depuis la pose de la première pierre du chantier, apporte encore : « Une petite déviation est également tout à fait envisageable, beaucoup moins longue et beaucoup moins chère ! Ou pourquoi pas une déviation pour les seuls poids-lourds. Et pour éviter les accidents notamment frontaux, pourquoi ne pas simplement apposer une barrière de sécurité centrale sur la route existante ? »

Renaud Daumas, Conseiller régional EELV, a partagé quelques sujets brûlants à la presse.
Renaud Daumas, Conseiller régional EELV, a partagé quelques sujets brûlants à la presse. Photo par Nicolas Defay

« Ces professionnels eux-mêmes étaient inquiets »

Est-ce que ce retard était prévisible pour Renaud Daumas ? « Mais bien sûr ! Quand ils ont commencé le chantier, ils n’avaient pas terminé les études piézométriques pour estimer l’humidité des sols, ni les études pédologiques. Les foreurs que nous avons rencontrés nous disaient qu’ils étaient à 30 mètres de profondeur et qu’ils sortaient toujours de l’argile sans atteindre la roche dure. »

Il mentionne alors : « Ces professionnels eux-mêmes étaient inquiets car ils ne savaient pas comment les ouvrages d’art en projet pourraient se reposer sur un sol aussi meuble et trempé ».

« La Région et le Préfet ne sont pas sereins sur la légalité du projet, ils cherchent à gagner du temps sur l’achat de foncier et sur la mise en œuvre des mesures compensatoires. Plus ils attendent, plus il y aura de l’argent public dépensé pour rien ». Renaud Daumas

« Une déviation qui ne verra peut-être jamais le jour »

« Nous craignons que des millions soient dépensés pour rien, avertit Renaud Daumas. Il est même possible que tout ce qui a été réalisé et tout ce que va encore édifier la Région sur ce chantier soit jugé illégal à terme. »

Il s’explique : « Ça fait deux fois que les instructions de nos dossiers juridiques sont closes et deux fois que la Région et la Préfecture de la Haute-Loire les rouvrent sans ajouter d’arguments supplémentaires. Cette façon de faire est uniquement pour gagner du temps. Un temps où des flots d’euros coulent de la poche des contribuables pour une déviation qui ne verra peut-être jamais le jour ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

21 commentaires

va

sam 21/01/2023 - 19:32

La démocratie ce serait donc que tous les habitants de la région soient d'accord pour dépenser autant d'argent pour 2 villages dont ils ne connaissent rien? Les électeurs ne se sont pas déplacés pour cela. Ce projet est dépassé à l'heure des réductions énergétiques et de l'écologie et de plus, la Région a outrepassé ses compétences pour le financer au détriment du train par exemple. Enfin, la majorité n'a pas souvent raison sur le long terme et il serait temps de reconnaître que de nombreuses luttes, menées par peu de gens mais motivés, engagés ont permis des progrès sociaux ou empêcher des aberrations. N'oublions pas Serre de la Fare! Que seraient devenues ces gorges sauvages sans la venue d'étrangers et leur abnégation? Un bassin vide et lunaire comme Naussac!

ru

sam 21/01/2023 - 17:35

Aux élections Régionales, en février 2021,  la tête de liste EELV s'appelait Grebert (Fabienne) et non Daumas

ph

sam 21/01/2023 - 15:33

On ne comprend pas le refus d'une déviation raisonnable , sous la forme d'une route et non d'un segment d'autoroute . Les riverains seraient , à juste titre, satisfaits et les dommages (naturels et financiers ) évités . ,En quoi cette solution gêne -t-elle ?

ru

sam 21/01/2023 - 13:17

Quand certaines personnes affirment que Renaud Daumas est Lyonnais alors qu'il est maraîcher à Retournac , on est en droit de penser que la suite de leur  discours est tout aussi érroné.
 

ca

sam 21/01/2023 - 13:13

Mais où étaient M Daumas et la lutte des sucs il y a 20 ans 10 ans 5 ans, quand les projets ont été étudiés, concertés? Les habitants connaissent l’historique du projet, ont été concertés. Les agriculteurs ont été largement indemnisés et exploitent depuis les terres gratuitement. Les PLU des communes ont été faits en fonction du tracé. 
Et là, comme par hasard, ils se réveillent et voudraient tout stopper, faire des soit disantes déviation légère? Sans tenir compte du PLU. Mais c’est une plaisanterie! Ras le bol ! Le temps n’est plus aux alternatives, le temps est au chantier ! Il n’y a qu’à se rendre sur place (pelleteuse, déviation des conduites) pour voir que c’est un CHANTIER, pas un projetIl n’y a que la lutte des sucs qui en doute encore !

ga

sam 21/01/2023 - 11:42

Ne niez pas la réalité des faits les opposants à cette déviation où la trés grande Majorité de ses mêmes opposants ne sont même pas domiciliés sur la zone locale concernée  et encore moins domiciliés sur le département concernée en n'affichant leur seule présençe que par simple opposition politique et ne protestent contre ce projet de déviation que pour cette seule raison négative qui n'est fort guère à leur Honneur où la trés grande Majorité des proche riverains de St Hostien réunis en association déclarée approuvent et demandent que les travaux aboutissent rapidement façe à la dangerosité de la circulation pour retrouver de la quiétude et de la sécurité dans la traversée de leurs villages qui aujourd'hui dans leur quotidien leur fait grandement défaut.

aj

sam 21/01/2023 - 11:39

J'ai le souvenir que monsieur Daumas avait fait de l'election régionale contre L W l'enjeu de la déviation du Pertuis et St Hostien ? es urnes ont parlé. C'est ça la démocratie !

aj

sam 21/01/2023 - 09:16

On a vraiment l'impression que les opposants sont avant tout contre L W; plus que contre la déviation. Je ne suis pas un fan de L W, mais je ne fais pas de politique politicienne.

fr

ven 20/01/2023 - 23:22

les enquêtes publiques ne sont nullement démocratiques. Les commissaires enquêteurs sont en droit de rendre un avis favorable même si tous les avis des citoyens sont négatifs ! Et même s'il rend un avis défavorable, un projet peut se faire quand même. De plus, dans ce cas, plus de 200 millions d'euros payés par les contribuables de toute la région sont utilisés sans qu'ils aient su que ce projet était lancé. Et ce sur quoi portait la consultation c'est un dossier de 1000 pages que bien peu ont lu. Les associations de protection de l'environnement l'ont fait, et c'est leur rôle puisque certaines sont agréées comme telle par les pouvoirs publics. Il faudrait les consulter avant pour étudier ensemble les options acceptables.

 

ba

ven 20/01/2023 - 20:44

od semble colporter des fake news, l'élu ecologiste n'est pas lyonnais mais altiligérien. Quand à l'enquête publique, elle n'a pas de valeur démocratique, elle n'est qu'une consultation sans valeur représentative (même si elle présente un intérêt faute de réelle démocratie participative)

od

ven 20/01/2023 - 20:12

Vous faites des articles de qualité Zoom mais sur ce sujet, vous n'êtes pas neutre et c'est dommage pour un média d'information locale. Régulièrement vos articles sont orientés "pro-opposants". Que faites-vous de cette enquête publique pour laquelle nous sommes plus de 2 000 (les plus concernés : usagers, habitants des communes) à nous être rendus dans les communes qui recevaient le public intéressé et concerné (4 mairies si je me rappelle bien pendant plusieurs semaines en 2020). Notre avis a été entendu. Donc l'écologiste de Lyon.. : son avis n'intéresse pas la population locale... Heureusement que nous les plus concernés avons été entendus.

ba

ven 20/01/2023 - 19:53

Un article éclairant, merci à ce courageux élu d'apporter une diversité de point de vue qui fait honneur à la Démocratie en outillant le citoyen que je suis d'arguments que je peux soupeser à ceux de la Region. Et merci à ce journal pour la pluralité des expressions.

mi

ven 20/01/2023 - 19:25

Allez dans tous les projets il y a eu des retards sur les réalisations !!! Par contre ,sur le parcours Brioude A75 sur Issoire en 4X2 voies, pas de bruits tout en douceur ???? Cherchez le pourquoi du comment !!!!!!

ru

ven 20/01/2023 - 17:18

Il faut arrêter avec la légende des "opposants" qui ne sont pas de Haute Loire ou du coin. Beaucoup pour ne pas dire la plupart sont d'ici , il suffit de regarder les photos des différentes manifestations, ils sont conscients des nuisances de la route actuelle pour les habitants des deux villages et proposent des alternatives plus raisonnables

mo

ven 20/01/2023 - 16:40

AH! je n'avais pas tout suivie! Pardon! il y a eu une consultation publique avec Vote?? et les resultats ont étè??? Majorité Pour !  Bon alors ou est le probleme?? La démocratie c'est quoi? Dans ce cas il faut tout refuser! Les resultats des elections! les resultats des Referendums "Quand il y  en auras " Les votes au Parlement ??? Les lois ...ect...cela porte un nom " La Chienlit "!!

fa

ven 20/01/2023 - 16:38

 Précision: pas de vote sur ce projet sur du passé  ni de consultation uniquement une enquete publique pendant les vacances du mois d'aout !

Notre démocratie mérite plus de débat et de transparence

ga

ven 20/01/2023 - 16:37

Ce personnage protestatire opposé à tout ce qui n'est pas souhaité par la Gauche unie, exaspére un trés grand nombre d'entre nous les locaux conditionnés par la déviation de St Hostien à laquelle nous adhérons trés fortement afin de retrouver une certaine quiétude dans notre quotidien et nos villages traversés aujourd'hui par la N88 fait depuis quelques années de peur, de pollution, et de bruits excessifs dû à la seule circulation automobile qui à augmenté dans des proportions gargantuesques qui provoquent notre inquiétude et notre colère que la plupart de ses opposants non domicilés sur la zone traversé sont incapables de comprendre par seule idéologie politique qui les aveugle obstensiblement.

ph

ven 20/01/2023 - 16:34

Avec ces retards une raison de plus pour mettre en place une déviation ,certes utile, sous la forme d'une route normale et pas d'un segment autoroutier totalement hors échelle .

ru

ven 20/01/2023 - 14:36

La région a rectifié le tir sur les délais, + 2 ans au minimum . Par contre elle s'est bien abstenue de réajuster le coût, au lieu des 228 millions annoncés  en2020, on devrait être au de la de 500 MILLIONS ! Cet argent, le notre, ne trouverai-t-il pas une place bien plus nécessaire.?

od

ven 20/01/2023 - 13:42

Pour moi usager quotidien de ce trajet, comme pour la majorité des habitants de St Hostien et du Pertuis qui avons majoritairement voté lors de la consultation publique pour cette déviation, VIVEMENT que ces travaux soient faits. N'en déplaise aux opposants, il y a eu une consultation et nous languissons que la démocratie sur ce sujet soit respectée !!!!!!!

pi

ven 20/01/2023 - 13:09

au lire du dernier paragraphe de l'article on se demande si ce n'est pas Wauquiez qui est le représentant de l'Etat dans ce département