Reprendre une entreprise, un pari fou ?

sam 14/06/2014 - 01:14 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Le mois de la Création et de la reprise d'entreprise en Auvergne s'est achevée vendredi 13 juin au soir après une journée forum à la CCI Haute-Loire. À cette occasion, les demandeurs ont pu trouver, en un seul lieu, l'ensemble des services et prestations indispensables à la construction de leur projet.

Invité de marque et remise de prix
Pour cette troisième édition du forum, Nicolas Doucerain (chef d'entreprise, chroniqueur BFM TV et auteur de " Ma petite entreprise a connu la crise ") a donné une conférence vendredi à 17h : " La crise... une opportunité pour entreprendre ". Pour finir, c'est la remise des prix du concours à la création et reprise d'entreprises qui a cloturé la journée. Les créateurs ou repreneurs ont pu concourir du 17 mars au 10 mai dernier, ce cru 2014 en compte 17. ----Le jury était composé des représentants des partenaires du concours (les CCI, le Conseil régional d'Auvergne, la Caisse d'épargne et les plateformes Initiative Auvergne) et des professionnels de la création d'entreprise.-----Ils ont été départagés en fonction du potentiel de développement, de la qualité de leur parcours et par l'originalité de l'approche de leur projet. Ainsi quatre lauréats ont été désignés dans chaque département auvergnat. Pour la Haute-Loire, les lauréats sont :

  • pour le prix " Reprise d'entreprise ", Rémy Michelas avec l'Hôtel-restaurant La Bourbon à Yssingeaux,
  • le prix "Coup de coeur ", Jocelyne Alirand et Joël Junier avec Chapuis et fils (quincaillerie) également à Yssingeaux,
  • le prix " Création / Reprise ", Xavier Minot avec Revolution'r (système de fixation murale magnétique pour cadre) à Saint-Julien-Chapteuil,
  • et pour le prix " Plateformes d'initiative ", Raphaël Ferret avec le complexe multisport Maracana au Puy-en-Velay.

Un lauréat sous le charme de la Haute-Loire
Il y a un mois et demi, Rémy Michelas, un ardéchois, a décidé de racheter l'Hôtel-Restaurant le Bourbon à Yssingeaux. Ce choix ne s'est cependant pas fait sur un coup de tête puisqu'il a travaillé trois ans avec Monsieur Perrier (ancien propriétaire) comme second de cuisine, il nous raconte : " Avec lui, je me suis éclaté. J'ai adoré la cuisine, j'ai adoré la Haute-Loire. J'avais été initié à Saint-Bonnet-le-Froid avec Régis Marcon et Thierry Guillot, c'est là que j'ai adhéré à l'étiquette Haute-Loire donc quand Monsieur Perrier m'a dit qu'il vendait, j'ai accepté de reprendre tout de suite ".

Le meilleur pour les clients
Bien décidé à concrétiser son rêve, il aura fallu près de neuf mois à Rémy pour tout mettre en place et surtout réunir les fonds nécessaires. Rémy tient à remercier la Région et la CCI qui l'ont beaucoup aidé à fonder son projet. Mais aujourd'hui, Rémy est heureux de nous apprendre : " Nous travaillons toujours avec beaucoup de producteurs locaux. Dans les nouveautés, nous avons créé un espace brasserie ouvert les midis et nous sommes en train de mettre en place un système " Drive "  avec paiement en ligne et retrait de la commande sur place ".

Une idée originale et pratique
Ce n'est pas tout, le jeune chef d'entreprise essaye de tout mettre en oeuvre pour faciliter la vie à ses clients avec notamment un partenariat avec le cinéma d'Yssingeaux. Il explique : " Les gens peuvent venir manger tranquillement et repartir à 20h30 l'esprit léger puisque leurs places de cinéma sont déjà réservées. Ça évite le stress pour être bien installé, pour être à l'heure... "
C'est un jour particulier pour Rémy Michelas puisque tous ses efforts sont récompensés : " C'est un très grand plaisir puisque c'est un dossier pour lequel on s'est battu. Il a fallu convaincre beaucoup de monde pour qu'ils nous suivent ".

Il adresse un conseil à ceux qui rêvent, comme lui, de reprendre une entreprise  : " Battez vous pour ce que vous voulez, ce n'est que le début du combat, maintenant il faut travailler mais le jour où l'on signe les papiers, ça en donne des frissons " .

E.J 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire