Régionales : Laurent Wauquiez, investi par l'UMP, tend la main à Michel Barnier

jeu 05/02/2015 - 19:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

C'est bien le maire du Puy qui sera investi par l'UMP pour candidater à la présidence de la future grande région Rhône-Alpes Auvergne. Il était opposé à un autre ancien ministre, Michel Barnier.
Mais la commission nationale d'investiture du parti, qui se réunissait jeudi après-midi, a finalement avancé le nom de Laurent Wauquiez, avant une confirmation officielle samedi lors du conseil national du parti.

Une main tendue à Michel Barnier
Michel Barnier a dénoncé "un passage en force" de son rival et déploré "une ligne qui n'est pas la mienne et qui ne correspond pas à l'intérêt de cette région". Pour le maire du Puy, "cette décision est l’aboutissement de la dynamique et de l’élan de rassemblement de ces dernières semaines".
Ne voulant pas entretenir d'animosités, il a également confié : "je tends la main à Michel Barnier et à ses soutiens afin que nous puissions apporter un nouveau souffle à notre région, qui a d’immenses atouts mais qui a été mal gérée".

Pour l'UDI, Laurent Wauquiez incarne "une ligne trop proche de l'extrême droite"
Mais il n'y a pas que Michel Barnier à modérément apprécier la candidature de Laurent Wauquiez. Dès mercredi, le président du parti centriste UDI, Jean-Christophe Lagarde, a tranché et assuré que son parti constituerait sa propre liste.
"Si c'est Laurent Wauquiez qui est désigné, nous ne pourrons pas être sur la même liste", a-t-il déclaré, "nous assumerons à ce moment-là notre désaccord. Nous ferons notre propre liste. Dans cette région, nous avons des élus et des électeurs qui souhaitent que la ligne humaniste et fédéraliste soit incarnée, et non une ligne trop proche de l'extrême droite".

Laurent Wauquiez veut "faire de notre région la région leader en France"
Le député-maire du Puy peut toutefois s'appuyer sur le soutien de nombreux parlementaires UMP de la région, une bonne cinquantaine a priori, dont le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau. Et sa campagne de terrain va désormais pouvoir officiellement débuter.
Dans un communiqué adressé à notre rédaction, Laurent Wauquiez a conclu : "alors qu’elle n’agit plus pour la vie quotidienne des Rhône-Alpins et des Auvergnats, et qu’elle a été incapable de redonner un dynamisme économique à nos territoires, je souhaite aujourd’hui construire le rassemblement le plus large possible de la droite et du centre pour faire de notre région la région leader en France. C’est dans cet esprit d’unité et de rassemblement que ma priorité va être de me rendre sur le terrain à l’écoute de tous les Rhônalpins et Auvergnats".

M.P.

  • Lire nos articles précédents

Laurent Wauquiez quittera la mairie du Puy s'il est élu à la tête de la future Région 14/01/2015

Laurent Wauquiez à la Région : 'je veillerai sur la ville quand même' 15/01/2015

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire