Quatre aventuriers de Haute-Loire se lancent dans l'épopée du Raid in France

mer 10/09/2014 - 17:47 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Le Raid in France constitue la manche française de la Coupe du Monde des Raids Aventures. Pour cette épopée sportive et humaine, il faudra parcourir près de 580 kilomètres en autonomie totale (sans aucun ravitaillement) le plus vite possible, par équipe, de jour comme de nuit.
Cette épreuve multisports entraînera près de 150 athlètes de haut-niveau, français et étrangers, au départ du Puy-en-Velay le 13 septembre et arriveront au Grau–du-Roi (Gard) une semaine plus tard, après avoir traversé pas moins de cinq départements.

Le principe de la course
Le parcours de près de 580 kilomètres comprend 15 000 mètres de dénivelé positif. Le principe du Raid est d’effectuer cette distance par équipe de quatre, dont une équipière obligatoire, en un minimum de temps et en totale autonomie. Lors de cette course d'orientation, divers  sports sont proposés pour chaque tronçon (
 VTT, trek, équitation, spéléologie, canoë, escalade, raft, descente en rappel, canyoning…).
----Si les filles peuvent parfois être un poids pour leurs coéquipiers en début de compétition, ce sont toujours elles qui tirent leurs équipes en fin de parcours. En effet, il est possible de ménager les efforts des uns et des autres, notamment en VTT ou en trek, en liant les membres d'une même équipe avec une corde.-----Le temps estimé pour ce type d’épreuve est de 5 à 7 jours d’efforts non stop (environ 120 heures). Chacun s'organise comme il le souhaite et se repose quand il le veut ; il n'est pas rare ainsi de voir des équipes gravir des sommets en pleine nuit, idem pour les sports d'eaux vives.

Pour Alexandre, le capitaine de l'équipe altiligérienne, l'esprit du Raid in France est avant tout le partage et l'entraide. Il rappelle d'ailleurs qu'il est possible de tirer ses partenaiers afin que chacun ménage ses efforts (voir encadré). Ecouter.{{audio2}}

Quatre sportifs aguerris des épreuves longues distances et passionnés de sport nature
Parmi les 35 équipes inscrites, on retrouve deux équipes d'Auvergne, mais aussi une équipe composée intégralement de filles et bien sûr une équipe de Haute-Loire : Gérald Flotte (39 ans), Alexandra Flotte (41 ans), Julien Jourjon (29 ans) et Alexandre Falq (39 ans), quatre sportifs aguerris des épreuves longues distances, qui ont déjà participé à une multitude de Raids et compétitions outdoor de tous niveaux (régional, national et même international).
Parmi eux, on note la participation au championnat de France des raids orientation, une participation aux Ironman, et également au Championnat du monde de Triathlon longue distance. Originaires du département, amoureux de cette région et passionnés de sport nature, c’était une évidence pour eux de participer cette année à l'aventure.

Une préparation conséquente
Depuis cet été, les équipiers de la "Team Haute-Loire" ont programmé sur le département plusieurs séances d’entraînement et de mise à niveau afin de remplir les exigences lors des tests effectués par les organisateurs avant le départ. Le capitaine de l'équipe revient sur la préparation physique qu'ont dû s'imposer les quatre altiligériens. Ecouter. {{audio1}}
Le niveau sur les connaissances des activités cordes notamment sera vivement contrôlé, mais également le poids limite des sacs et le matériel de sécurité. Si le sac à dos est lourd (6-7 kg), c'est qu'il est bien chargé... Le capitaine de la "Team Haute-Loire" détaille son contenu et l'organisation pour récupérer le matériel plus volumineux, avant de souligner que chacun dort à son rythme, et que son équipe s'est imposée 2h de repos par jour. Ecouter. {{audio3}}

Une aide de la Maison du Tourisme pour boucler le budget de 2 750 €
Passionnés mais néanmoins amateurs, les membres de l’équipe ont du boucler un budget pour participer à la compétition, dont le droit d’inscription s’élève à 2 750 euros. La Maison du Tourisme a souhaité soutenir financièrement cette équipe et suivra "avec intérêt sa progression tout au long de la compétition".

>> Découvrez ci-dessous le Teaser de l'édition 2014, pour mieux comprendre l'esprit Raid in France


Crédit vidéo : HE Productions / Raid in France.

Un éclairage unique pour le département
Le parcours fera la part belle à la Haute-Loire, qui sera le département le plus impacté par la course, avec près de 8 communautés de communes traversées sur environ 180 kms. Outre le passage des équipes dans ces cantons, le 
site d’accueil de l’événement bénéficiera d'un important focus. En effet, l’agglomération du Puy-en-Velay accueillera pendant près de 4 jours, du 10 au 13 septembre, l’ensemble de l’organisation et des équipes de Raid in France, au centre Culturel André Reynaud à Vals-près-Le Puy. 

Une course ouverte à tous en prologue... avec Grégory Coupet
L’établissement servira pour l’occasion de « camp de base » de l’événement où sera proposée le vendredi 12 septembre une journée d’animation, sous forme de mini-raid, à destination des groupes scolaires. Le soir, vers 19h, la cérémonie d'ouverture sera donnée sous le parrainage de l'ancien portier des bleus et de l'OL Grégory Coupet, originaire du Puy.
A la veille du départ officiel, le samedi 13 septembre, une course d’orientation en compagnie des athlètes dans le centre du Puy-en-Velay sera ouverte à tous, de 16h à 18h (inscriptions ici). Le balisage de la course dessinera un parcours entre les sites emblématiques de la Haute Ville. 
 

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire