Tous

Loudes

Quand la publicité prend l'air en Haute-Loire

sam 13/09/2014 - 17:01 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Ludivine Roux, reponsable Marketing et Communication au Grand Garage du Velay, avait rendez-vous ce samedi matin avec un pilote, Michel Brosse à l'aérodrome de Loudes. La raison de cette rencontre insolite ? Ce n'est pas pour une future commercialisation d'avion mais bien pour la première campagne de publicité aérienne en Haute-Loire. 

Faire comme à la plage
L'idée est née au début de l'été puis, elle s'est développée au cours de la saison estivale avant de se concrétiser début septembre quand le garage a contacté l'aéro-club du Velay. Cette association les a mis en contact avec Michel Brosse, pilote spécialiste dans ce type d'action. Ludivine Roux nous a expliqué : " Nous voulions quelque chose qui sorte de l'ordinaire. Ce type de campagne se fait surtout à la plage. Ici, nous n'avons pas de plage mais nous aurons cela. Nous n'aurions pas fait ça pour la sortie d'un Espace mais la Twingo s'y prête bien ".

Un passionné qui a la tête dans les nuages
Michel Brosse est un pilote retraité mais, passionné, il continu d'exercer notamment le long des plages dans le Var et les Alpes-Maritimes. Néanmois, il possède une maison à Chaspuzac : " La seule condition pour que j'achète une maison, c'était qu'elle soit à proximité d'un aérodrome puisque j'ai un avion. Ici, il y a de superbes balades à faire avec la Chaine des Puy ou les Gorges de la Truyère ". Il est venu avec Kevin Dominati qui s'occupe de la préparation de l'avion et de la banderole.

La difficulté de l'accrochage
Peu avant 11h, Michel Brosse monte à bord de son monomoteur quatre places de 235 chevaux. La banderole de 60 mètres, elle, est toujours au sol. Elle est reliée à des cordes qui courent au sol jusqu'à deux piquets sur lesquelles elles sont posées. L'avion doit d'abord décoller puis passer au dessus de ces piquets pour essayer d'accrocher la corde avec une sorte d'hameçon qui pend derrière l'avion. Au premier passage, l'hameçon passe à quelques centimètres de la corde mais au second, il accroche la corde et la banderole s'envole. Avant d'atterir, le pilote largue la banderole avant de se poser.

L'avion a survolé l'agglomération Ponote pendant près d'une heure ce samedi. Il repassera dimanche matin.

Cette expérience pourrait être renouvellée l'année prochaine. Un partenariat avec l'Aéro-club pourrait même voir le jour.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire