Puy de Lumières : top départ le 12 mai

ven 16/12/2016 - 19:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Du 12 mai au 30 septembre 2017, un parcours de lumières guidera les spectateurs pendant près d'1h30 entre différents monuments emblématiques du Puy-en-Velay : la cathédrale, le rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, le théâtre municipal, l'Hôtel de Ville et la chapelle Saint-Alexis dans la cour de l'Hôtel du Département.
Spectacle gratuit à voir de la tombée de la nuit à minuit tous les jours.

  • Retour sur notre reportage de la mise en lumière de la cathédrale durant les Fêtes

Si elle se dresse fièrement au pied du rocher Corneille depuis des siècles, nul ne l'avait encore vue ainsi parée de couleurs chatoyantes. Zoomdici vous propose un bref aperçu en vidéo, en plein coeur de la foule.

La cathédrale du Puy était un avant-goût, ce vendredi 16 décembre 2016 à 19h. La rue des Tables était noire de monde et les vellaves s'étaient déplacés en nombre pour le lancement à 19h. Mais dès la deuxième représentation, la foule s'était déjà très largement dissipée.
Le spectacle (gratuit) sera désormais proposé tous les soirs pendant les Fêtes de fin d'année, jusqu'au 31 décembre, de 18h à 22h. La représentation dure environ un quart d'heure, puis un quart d'heure de battement est suggéré pour que les spectateurs laissent la place aux suivants, avant une nouvelle prestation.

>> Découvrez un bref aperçu du spectacle en vidéo, en plein coeur de la foule :

L'objectif de rayonner sur un périmètre encore plus vaste
Et la mise en lumière "ne se limite pas à la cathédrale du Puy", selon Laurent Wauquiez. L'objectif est de faire rayonner d'autres monuments de la ville : à partir de mai 2017, le dispositif s'étendra à la mairie et au théâtre du Puy, à la chapelle St-Michel d'Aiguilhe ou encore à la chapelle St-Alexis du Conseil départemental. 
L'objectif est, à terme, de rayonner sur un périmètre encore plus vaste : les orgues d'Espaly ou le château de Polignac, les rives de la Loire à Brives et il est même envisagé d'aller jusqu'à La Chaise-Dieu, Chamalières-sur-Loire, St-Paulien ou encore le ravin de Corboeuf à Rosières... 

"Faire entrer notre patrimoine séculaire dans la modernité"
D'abord la chapelle St-Michel d'Aiguilhe en 2014 qui termine quatrième du Monument préféré des Français, puis la cathédrale du Puy qui se hisse sur la deuxième marche l'année suivante : devant ce constat, le Président de l'agglomération du Puy Michel Joubert n'hésite pas un instant. "On s'est dit qu'il fallait profiter de cette mise en valeur", explique-t-il, "c'est une occasion unique de faire entrer notre patrimoine séculaire dans la modernité". En espérant que ce grand spectacle "donne du souffle à l'économie touristique", il assure : "notre agglomération avait besoin de s'inscrire dans une dimension évènementielle pour rivaliser avec les multiples destinations touristiques".
Surtout que ce projet est une visée à long terme, contrairement à "l'excellent coup du Tour de France, qui est une opportunité formidable pour le Puy et qui offrira de très importantes retombées économiques, mais qui demeure un one shot", souligne le maire du Puy Michel Chapuis, qui insiste : "le Puy est une ville qui va de l'avant, fière de son patrimoine et fière de ses habitants". 

Pour aller plus loin, nous vous suggérons nos deux précédents articles à ce propos : 
* Tourisme : la révolution lumineuse de l'agglo du Puy
* Illuminations du Puy : un choix tout sauf anodin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire