Prison ferme pour le cambriolage du Tabac du Théron

mar 22/09/2020 - 13:12 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

Il était peu après 2 heures du matin, ce mercredi 16 septembre 2020, quand les policiers de la brigade de nuit sont intervenus, place du Théron au Puy-en-Velay, pour un vol dans un bureau de tabac. Les malfrats avaient pénétré dans le commerce en cassant une cloison en placo depuis l’immeuble voisin. Les trentenaires sans emploi allaient partir avec deux poubelles remplies de dizaines de cartouches et de jeux à gratter.
Sur place, les policiers ont interpellé trois personnes qui sortaient du commerce et tentaient de prendre la fuite. L'arrestation a été mouvementée et cinq policiers ont été légèrement blessés lors de l'altercation. Les auditions et investigations menées par les fonctionnaires de la sûreté urbaine ont conduit à l'interpellation de deux autres personnes impliquées.

Des peines allant de 6 à 18 mois ferme
Jugés dans le cadre d'une comparution immédiate ce lundi, les prévenus, connus des services de police, ont été reconnus coupables. D'autres affaires les concernant ont été jointes au dossier. Aucun des prévenus n'est maintenu en détention.
Le premier, âgé de 31 ans, est condamné à 24 mois d'emprisonnement, dont six mois avec sursis probatoire (l'équivalent de l'ancien sursis avec mise à l'épreuve). Il n'est pas maintenu en détention mais il aura l'obligation de travailler, de se soigner, de réparer les préjudices liés à l'infraction, l'interdiction de rentrer en contact avec les victimes et les co-auteurs de cette affaire. Ces peines complémentaires seront les mêmes pour tous mais le trentenaire a une interdiction supplémentaire : celle de parâitre en Haute-Loire.
Le second prévenu, âgé de 29 ans, hérite d'une peine de 9 mois d'emprisonnement dont six mois en sursis probatoire pendant deux ans (ainsi que la révocation partielle d'un sursis de trois mois dans une autre affaire). Un autre homme de 29 ans est condamné à 18 mois de prison dont huit avec sursis et le dernier protagoniste de cette affaire, âgé de 40 ans, devra purger huit mois de prison dont quatre mois avec sursis. Seul le prévenu de 37 ans n'a pas été condamné : il sera rejugé le 26 octobre prochain à 14h30, dans l'attente d'un expertise psychiatrique. Il a été placé sous contrôle judiciaire en attendant.

Policiers et victimes indemnisés
Du côté des parties civiles, les cinq policiers violentés lors de l'altercation toucheront 150 € chacun de dommages et intérêts. L'un d'eux, particulièrement bousculé, se verra indeminser de 200 € supplémentaires. On note enfin au rang des parties civiles, à défaut de retrouver le propriétaire du bureau de tabac, une victime d'escroquerie, indemnisée à hauteur de 165 €.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire