Presque deux fois plus de candidatures à droite qu'à gauche en Haute-Loire

ven 14/03/2014 - 17:20 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

Le département ne compte que 59 communes de plus de 1 000 habitants et elles regroupent 111 listes, soit une moyenne inférieure à deux listes par commune de plus de 1 000 habitants...
En cette période électorale, de nombreux candidats préfèrent ne pas afficher d'étiquette, une façon de dépolitiser le scrutin en affirmant un enjeu purement local. C'est alors à la Préfecture de fixer une nuance politique pour chaque liste des communes de plus de 1 000 habitants, une opération indispensable pour réaliser ensuite les statistiques mandatées par le Ministère de l'Intérieur.

Plus de 63 % des listes enregistrées à droite
Finalement, si l'immense majorité des 111 listes enregistrées pour les 59 communes concernées se sont déclaré sans étiquette, seules 16 d'entre elles ont été reconnues par les services de l'Etat comme des listes diverses, c'est à dire sans couleur politique.
Pour les 95 listes restantes, 60 sont à droite et 35 à gauche, ce qui fait plus de 63 % des listes enregistrées et étiquettées par la préfecture à droite en Haute-Loire, et presque deux fois plus qu'à gauche...

Seulement deux listes FN
En novembre dernier, le secrétaire départemental du Front National avait annoncé cinq à sept listes en Haute-Loire (lire), dont une au Puy. Finalement, seulement deux ont pu être érigées, à Aurec-sur-Loire et à Saint-Maurice-de-Lignon.
Quant au Front de Gauche, il propose quatre listes, à Monistrol-sur-Loire, à Brioude, à Brives-Charensac et au Puy-en-Velay. Sur les 95 listes étiquettées, seules 6 sont situé à une extrémité de l'échiquier politique en Haute-Loire, soit environ 6 %.

>> L'ensemble de ces données est consultable sur le site Internet du ministère de l'Intérieur en cliquant ici.

Quelques observations en vrac
Quelques observations en vrac pour terminer : notons qu'une seule liste de Haute-Loire est estampillée socialiste : il s'agit de celle menée par Gérard Convert à Chadrac. Laurent Johanny, au Puy, est étiquetté liste unitaire de gauche puisqu'il a le soutien du PS et d'Europe ecologie les Verts. Quant à Laurent Wauquiez, sa liste n'est pas estampillée UMP mais divers droite.
Pierre Astor, le maire sortant de Retournac, éternel indépendant refusant toute étiquette dans les divers mandats qu'il exerce est catalogué divers droite. A Vorey, les deux candidats ne voulaient pas d'étiquette et sont finalement enregistrés comme divers droite. Parmi tous les candidats rencontrés lors de nos reportages vidéo, seuls Franck Masseboeuf, à Langeac, et Thierry Benevent, à Retournac, conservent leur absence d'étiquette politique.

>> Retrouvez nos précédents reportages vidéo lors des municipales :

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire