Près d'un millier de personnes à la mobilisation du 29 sept au Puy

Par Nicolas Defay jeu 29/09/2022 - 16:30 , Mise à jour le 29/09/2022 à 16:30

Syndicats, entreprises, électrons libres, jeunes et moins jeunes, des milliers de pas ont battu les pavés du Puy-en-Velay, étendards au vent et mégaphone brûlant. Ensemble, et partout en France, ils ont marché pour sauver un pouvoir d’achat qui ne cesse de baisser dans un contexte d’inflation des prix généralisée.

Vidéo et beaucoup de photos en bas d'article 

« J’ai bien peur que tout ça soit sans effet, toutes ces manifs, toutes ces grèves, déplore Pierre, aide soignant dans le bassin ponot. Le gouvernement n’est pas sourd, ni aveugle. Il s’en fout seulement. Mais que faire d’autre ? »

Il continue : « Tous les jours, j’espère que les gens se décolleront enfin de leur écran et de leur réseau sociaux pour venir avec nous dans la rue. Nous sommes tous touchés ! Les plus jeunes comme les plus vieux. Chaque mois, nous nous serrons un peu plus la ceinture. Mais tant que nous se serons pas des dizaines de milliers ici et des dizaines de millions partout dans le pays, rien ne changera. Nous, on gueulera dans la rue. Et les autres gueuleront sur Facebook. Nous devons être tous unis. C’est ça notre contre pouvoir. L’unification de toutes les petites forces que nous sommes ».

« Facebook et compagnie est une aubaine pour le gouvernement ! Tant que chacun fait sa petite rébellion à domicile, ceux d’en haut continueront à se frotter les mains et se foutre de nous ». Pierre, manifestant.

Photo par Nicolas Defay

« Le cancer de la société, ce sont les aides du gouvernement au grand patronat »

Au départ de la Place Cadelade à 10h30, la CGT43, FSU ou encore Solidaires, mais aussi Michelin, les hôpitaux Sainte-Marie, Emile-Roux ou celui de Craponne les travailleurs sociaux, le domaine de la métallurgie, les Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles ), les infirmiers, les profs...ce sont un millier de personnes (700 selon la Préfecture, plus de mille selon les syndicats) qui ont ainsi remonté le boulevard Saint-Louis à l’occasion de cette mobilisation nationale

« Le cancer de la société, ce sont les aides du gouvernement au grand patronat, partage Pierre Marsein, secrétaire général de la CGT Haute-Loire. L’argent est là. Les bénéfices du CAC40 au premier semestre s’élèvent à 73 milliards d’euros, soit 26 % de plus qu’en 2021 qui était déjà une année exceptionnelle ».

« Jamais je n’aurai pu imaginer voir autant d’arrogance et de mépris pour son peuple de la part d’un Président de la République française ». Gisèle, 78 ans.

Photo par Nicolas Defay

« Que nous, les vieux, nous mourrions rapidement pour qu’ils puissent économiser un peu d’argent »

Le cortège est redescendu par le même axe pour s’échouer ensuite sur la place du Breuil, devant la Préfecture aux alentours de midi. « Toute ma vie j’ai travaillé pour toucher comme il se doit ma retraite et profiter des jours qu’il me reste à vivre, témoigne Gisèle, manifestante à la retraite. Je perçois moins de 1 000 euros chaque mois. Pour la première fois de ma vie, je me rationne sur mon alimentation et mon chauffage car les prix sont devenus fous. Et je ne peux même pas aider mes enfants qui en bavent eux aussi. »

D’une voix éraillée par le temps, elle termine ainsi : « Mais peut-être que c’est ça que veulent les politiques d’en haut, tous ces ignares de la vraie vie. Que nous, les vieux, nous mourrions rapidement pour qu’ils puissent économiser un peu d’argent. J’ai 78 ans. J’en ai vu des choses. Mais jamais je n’aurai pu imaginer voir autant d’arrogance et de mépris pour son peuple de la part d’un Président de la République française ».

Vidéo de la manifestation ci-dessous ▼▼▼

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

8 commentaires

m.

dim 02/10/2022 - 10:37

Quand se sont des salariés, des retraités, des jeunes qui manifestent pour boucler leur fin de mois avec seulement le smic où moins pour les autres, c'est pas normal, on  est pas à plaindre. Pendant ce temps nos chers élus sont dans leur bulles: logement, voitures avec chauffeurs, bons salaires. Cet hiver quand beaucoup de nous ne pourront pas se chauffer et manger correctement. Eux que feront-ils? Chaufferons-ils a 19 degrés? baisserons-ils leur salaires?. En France, le dicton mieux diviser pour mieux régner a très bien était assimilés par nos chers élus. Vu les commentaires, ça marche très bien, peuple français restons solidaires, ne nous trompons pas de cibles.

bb

ven 30/09/2022 - 14:07

toujours le même discours ; ne vous plaignez pas c'est pire ailleurs... ET ALORS ? On doit tout laisser filer sans rien dire alors que les 5 premières fortunes françaises gagnent autant que 40% de la population ? 

el

ven 30/09/2022 - 11:36

Le French Bashing devient insupportable. Nous sommes tout de même très protégés en France et si l'inflation est mondiale, celle relevée en France est la plus basse des pays européens. Allez en Espagne et vous verrez les prix, Messieurs de la CGT qui alimentent la colère. Et je ne parle pas du Royaume Unis où l'inflation attendue sera de l'ordre de 20 %. Alors, les syndicats, et plus particulièrement la CGT devrait calmer le jeu, car ce syndicat qui est à l'origine de nombreuses fermetures  d'entreprises, devrait se poser quelques questions, Monsieur MARTINEZ en tête qui profite bien de son statut de meneur. CQFD.

mi

ven 30/09/2022 - 11:00

Les syndicats devraient penser aux salariés en bas de l'échelle qui ont un besoin URGENT d'une augmentation sinon et c'est déja le cas malheureusement , les responsables font appel à la main d'oeuvre étrangère !!! ET aux retraités où Macrob avait PROMIS une retraite complète minimum à 1100€ +100 pour inflation  !!!!

je

ven 30/09/2022 - 10:30

Je comprends et je respecte tout à fait les manifestants et leurs revendication. Il faut cependant rappeler certains faits, sans passer pour un garde-chiourme de la macronie, par exemple que la France est le pays le plus redistributeur d'Europe (et peut-être du monde), on l'a vu ces derniers temps avec les subventions diverses pour faire baisser les coûts du carburant et de l'énergie, à tel point qu'on a vu des belges et des allemands passer la frontière pour venir faire le plein, et d'autre part c'est le pays occidental où l'âge de départ à la retraite est le plus bas ( 65-67 ans dans la plupart des pays).

bl

jeu 29/09/2022 - 22:12

Les syndicats nous parle des entreprises du CAC 40 mais il n’y a pas que ces entreprises en France, les PME et TPE ne pourront pas absorber les hausses de salaires demandées et du coup on va assister à des dépôts de bilan mais apparemment les syndicats ne se font pas de soucis pour ces entreprises.

les syndicats devraient réfléchir à de vrais solutions crédibles au lieu de faire monter la colère en mettant toujours en avant la faute aux patrons, le chômage est toujours là et certains préfèrent y rester au lieu de travailler et là, nos amis syndicalistes ne disent rien.

ru

jeu 29/09/2022 - 20:42

On peut être raisonnable quand on a un salaire x fois le smic, les autres n'ont que deux solutions les urnes et leurs fausses promesses ou la rue. Quand à la mobilisation pour une ville comme le Puy en Velay, elle est énorme !

se

jeu 29/09/2022 - 18:04

L : 1000 personnes sur bassin du Puy ce n'est pas non plus énorme surtout qu'en plus d'autres secteurs, comme hopital craponne, vu dans le défilé. Certes l'inflation est forte actuellement et encore va durer donc une augmentation de salaire est nécessaire mais toutes les entreprises ne le peuvent peut etre pas si cela continue, car à un moment la vis sans fin inflation/salaires tournera dans le vide alors ce sera la grosse chute. Il faut rester raisonnable et les syndicats surtout CGT ne sont la que pour mettre de l'huile sur le feu.