Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Près d'un millier de personnes à la mobilisation du 29 sept au Puy

Par nicolas@zoomdici.com jeu 29/09/2022 - 16:30 , Mise à jour le 29/09/2022 à 16:30

Syndicats, entreprises, électrons libres, jeunes et moins jeunes, des milliers de pas ont battu les pavés du Puy-en-Velay, étendards au vent et mégaphone brûlant. Ensemble, et partout en France, ils ont marché pour sauver un pouvoir d’achat qui ne cesse de baisser dans un contexte d’inflation des prix généralisée.

Vidéo et beaucoup de photos en bas d'article 

« J’ai bien peur que tout ça soit sans effet, toutes ces manifs, toutes ces grèves, déplore Pierre, aide soignant dans le bassin ponot. Le gouvernement n’est pas sourd, ni aveugle. Il s’en fout seulement. Mais que faire d’autre ? »

Il continue : « Tous les jours, j’espère que les gens se décolleront enfin de leur écran et de leur réseau sociaux pour venir avec nous dans la rue. Nous sommes tous touchés ! Les plus jeunes comme les plus vieux. Chaque mois, nous nous serrons un peu plus la ceinture. Mais tant que nous se serons pas des dizaines de milliers ici et des dizaines de millions partout dans le pays, rien ne changera. Nous, on gueulera dans la rue. Et les autres gueuleront sur Facebook. Nous devons être tous unis. C’est ça notre contre pouvoir. L’unification de toutes les petites forces que nous sommes ».

« Facebook et compagnie est une aubaine pour le gouvernement ! Tant que chacun fait sa petite rébellion à domicile, ceux d’en haut continueront à se frotter les mains et se foutre de nous ». Pierre, manifestant.

Photo par Nicolas Defay

« Le cancer de la société, ce sont les aides du gouvernement au grand patronat »

Au départ de la Place Cadelade à 10h30, la CGT43, FSU ou encore Solidaires, mais aussi Michelin, les hôpitaux Sainte-Marie, Emile-Roux ou celui de Craponne les travailleurs sociaux, le domaine de la métallurgie, les Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles ), les infirmiers, les profs...ce sont un millier de personnes (700 selon la Préfecture, plus de mille selon les syndicats) qui ont ainsi remonté le boulevard Saint-Louis à l’occasion de cette mobilisation nationale

« Le cancer de la société, ce sont les aides du gouvernement au grand patronat, partage Pierre Marsein, secrétaire général de la CGT Haute-Loire. L’argent est là. Les bénéfices du CAC40 au premier semestre s’élèvent à 73 milliards d’euros, soit 26 % de plus qu’en 2021 qui était déjà une année exceptionnelle ».

« Jamais je n’aurai pu imaginer voir autant d’arrogance et de mépris pour son peuple de la part d’un Président de la République française ». Gisèle, 78 ans.

Photo par Nicolas Defay

« Que nous, les vieux, nous mourrions rapidement pour qu’ils puissent économiser un peu d’argent »

Le cortège est redescendu par le même axe pour s’échouer ensuite sur la place du Breuil, devant la Préfecture aux alentours de midi. « Toute ma vie j’ai travaillé pour toucher comme il se doit ma retraite et profiter des jours qu’il me reste à vivre, témoigne Gisèle, manifestante à la retraite. Je perçois moins de 1 000 euros chaque mois. Pour la première fois de ma vie, je me rationne sur mon alimentation et mon chauffage car les prix sont devenus fous. Et je ne peux même pas aider mes enfants qui en bavent eux aussi. »

D’une voix éraillée par le temps, elle termine ainsi : « Mais peut-être que c’est ça que veulent les politiques d’en haut, tous ces ignares de la vraie vie. Que nous, les vieux, nous mourrions rapidement pour qu’ils puissent économiser un peu d’argent. J’ai 78 ans. J’en ai vu des choses. Mais jamais je n’aurai pu imaginer voir autant d’arrogance et de mépris pour son peuple de la part d’un Président de la République française ».

Vidéo de la manifestation ci-dessous ▼▼▼