Près de 170 000 € pour la serre du Jardin Henri Vinay

Par Nicolas Defay sam 10/07/2021 - 07:00 , Mise à jour le 10/07/2021 à 07:00

Du haut de ses 119 ans, cette dame de fer a visiblement besoin d'une nouvelle peau. Sa carcasse exposée à tout vent dévoile sa colonne vertébrale à tous les regards, le temps et la rouille altérant toujours plus sa frêle anatomie. En fin d'année commenceront les premières interventions chirurgicales.

Entre 160 et 180 000 euros hors taxes pour un ravalement de façade intégral. La Région Auvergne-Rhône-Alpes mettra la main à la poche pour participer à hauteur de 100 000 euros au titre du "Bonus Relance de la Région". Aujourd'hui, après plus d'un centenaire d'existence dans le Jardin Henri-Vinay, installée à proximité du Musée flambant neuf, la serre du parc ressemble plus à la dépouille antique d'un mammouth qu'à une serre digne de ce nom. Et ceci, malgré sa rénovation en 1997.

La serre dénuée de son vitrage, son squelette rongé par la rouille. Photo par Nicolas Defay

Un témoin de l'essor des techniques de l'ère industrielle

Cette architecture a été construite en 1902 dans un style dit "hollandais". Sa particularité unique provient des parois latérales inclinées. Les concepteurs de l'époque l'avait faite ainsi pour optimiser l'ensoleillement hivernal et l'écoulement des eaux pluviales tout en réduisant la prise au vent. Sans pouvoir donner une date précise du premier coup de scalpel, le maire du Puy Michel Chapuis annonce le commencement de l'opération au quatrième trimestre 2021.

Une vieille dame de 119 ans. Photo par Nicolas Defay

La Ville ouvre une souscription avec la Fondation du Patrimoine, les serres du jardin Henri Vinay ayant une forte valeur patrimoniale

Sablage, peinture et vitrage sur plusieurs dizaines de m²

Les travaux vont consister à rénover en profondeur la partie Est en posant un vitrage de 59.50 m² et à remettre en état les arceaux métalliques. La serre ne sera pas rendue imperméable à l'air pour assurer une ventilation naturelle indispensable. En parallèle, un accès à cette section sera créé. La section centrale sera réhabilité en sa totalité. Du côté Ouest, la peinture de la structure métallique sur l'ensemble des vitrages cassées est aussi dans le dossier.

La partie Ouest nécessite une intervention moindre que l'autre côté. Photo par Nicolas Defay

D'avantage d'aménagements dans l'air de jeux du parc

L'enveloppe budgétaire d'environ 170 000 euros comprend aussi la rénovation du petit troquet attenant à la serre. L'équipe municipale trouve dommage de donner une seconde vie au patrimoine en question sans que le café tout contre n'en bénéficie pas. Dans un soucis d'homogénéisation, l'estaminet sera donc lui aussi confié entre les mains des docteurs du bâtiment.

Dernier apport qui va faire plaisir à tous les parents et enfants adeptes du parc, des aménagements supplémentaires verront le jour dans l'aire de jeux…pour la plus grande joie des petits et des grands.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire